AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« A lingering anxiety [PV feat Elshea] »
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




A lingering anxiety

Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsque Caym parvint enfin aux ponts de Sollvaec. La traversée de Kiréïde avait été éprouvante et c’était non sans soulagement que le jeune homme s’élançait dès à présent sur le premier pavé de cette construction. Mais il se rendit bien vite compte que la fatigue venait de le rattraper et décida, après avoir traversé une petite partie du pont, de s’arrêter un petit instant, pour reprendre un peu de force. Il pouvait également en profiter pour admirer la vue de la Sainte Cité au milieu de cette étendue d’eau tout aussi majestueuse. Cette ville était un véritable mystère pour le Kiréïdien. Comment une capitale si belle pouvait abriter en son sein de telles inégalités de traitements ? Le jeune homme se souvenait encore de sa première visite de Sollvaec. A première vue magnifique en tout point, il passa beaucoup de temps dans la basse-ville, escortant un prêtre qui revenait d’un pèlerinage à Kiréïde et qui désirait, avant de retourner à son temple, faire un petit tour parmi les « gens d’en bas » pour voir s’il pouvait apporter son aide. Et au bout de deux heures passées avec les habitants, un léger malaise secoua le mercenaire. Les habitants, en plus de leurs vêtements détériorés, semblaient être assez mal en point. Et l’intérieur de certains complexes résidentiels, assez loin des portes de la cité, présentaient une insalubrité critique. Ce fut la première fois que Caym comprit que le Culte de Vaec était bien loin d’être aussi parfait que ce qu’il voulait faire croire.

La pause avait assez duré et le guerrier se remit en route, engloutissant un morceau de viande séché pour se donner du courage à la tâche. Car ces ponts étaient une véritable plaie à traverser de par leurs longueurs impressionnante. Et encore, il avait pris celui en bon état, le pont du côté Asmosien était un véritable enfer au vu de sa dégradation importante. Au bout de quelques minutes, il croisa une personne qui passa à côté de lui, mais il ne la regarda pas outre mesure, comme il ne regardait jamais les personnes qu’il croisait. Peut-être même qu’elle lui avait dit bonjour, il ne l’aurait même pas entendu. Il avait juste pu voir qu’elle était une femme, et qu’elle possédait une lance. Lui qui portait sa tenue complète, son épée à la ceinture et sa lance à la main, il ne lui était même pas venu à l’esprit qu’il aurait pu paraître menaçant pour cette jeune femme. Non, il continua sa route sans même se retourner, désireux d’arriver au plus vite à destination. Mais les deux personnes qu’il croisa un peu plus loin, elles, semblaient étrangement bien plus louches. Sans arrêter sa marche, il les observer de bas en haut, eux et leurs grandes capes et capuches recouvrant leurs visages, leurs épées dépassant du tissu et surtout, leur démarche. Une démarche qui n’était pas sans rappeler à Caym la démarche de quelconques voleurs ou toute autre personne désirant passer inaperçu. Même lui marchait parfois de cette façon, lorsqu’il avait besoin d’être discret. Alors, de quoi pouvait-il bien vouloir se cacher ? Et pourquoi semblaient-ils si pressés ? Il cessa de les fixer à leurs niveaux, balbutia une brève salutation s’essoufflant rapidement entre ses lèvres puis, lorsqu’il y eu assez de distances entre eux, il s’arrêta net et les fixa. Oui, ils avaient commencés à courir dès l’instant où ils pensaient être assez loin. Etait-ce pour rattraper la jeune femme d’avant ? Et si… Le mercenaire se remit en route, n’ayant que trop tardé jusqu’à présent. Après tout, ça n’était pas ses affaires, il n’avait pas à se soucier d’un tel problème. Et puis, il ne s’agissait sans doute de rien de bien grave, deux individus louches seulement… La seconde d’après, le Kiréïdien avait fait demi-tour et commençait lui aussi à courir. Jamais il n’aurait pu se pardonner de ne s’être même pas assuré qu’il n’y avait aucun danger.



Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Elshea ;

avatar
Pacifiste

Messages : 173




A LINGERING ANXIETY

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Caym & Elshea

Tu venais enfin fini de préparer ton sac de voyage quand Dame Lissandra rentra dans la pièce. Ton regard délaissa l'objet posé sur le bureau pour se poser sur la silhouette de celle que tu protèges depuis quelque temps déjà. Ses traits ne semblaient pas vieillir avec les années, comme si le dieu Vaec était là pour protéger, bénir son enfant.
Restant parfaitement droite et immobile, tu la laisses franchir les quelques mètres la séparant de toi. La voilà face à toi, son corps touchant presque le tien.

- Elshea, merci de t'être porté volontaire pour aller à Belvar. J'aimerais pouvoir te suivre.

Sa voix est douce, presque mélodieuse. Pourtant, plus les mots s’enchaînent et plus le ton se fait plus triste. Tu n'aimes pas cela, alors tu lui souris affectueusement.

" Dame Lissandra, vous savez que le peuple de Sollvaec a besoin de vous pour le moment. Je vous rapporterais des souvenirs, n'ayez crainte. "

Tu approches ton visage du sien afin de lui chuchoter quelques paroles au creux de l'oreille.

" Tôt ou tard, vous serez libre. Pour l'heure, reposez-vous sur votre entourage fiable. Les murs ont des yeux et des oreilles. Nous prendrons les risques à votre place. "

Une fois, les adieux fais, tu te mets en route vers la mission que l'on t'a confié. Pour cela, il te faut d'abord quitter la ville, et ce, en toute discrétion. La douceur est requise afin de ne pas éveiller les soupçons. Toutefois, la difficulté est là, car ton visage est connu du Conseil. De plus, il est difficile aussi de louper une fille avec une lance assez imposante dans le dos.
Pour quitter définitivement la Sainte-Cité, il fallait traverser un pont - un pour chaque nation : Asmosa et Kireïde -. Le premier étant dans un état plus que déplorable, tu choisis bien évidemment de traverser le deuxième. Une fois que cela sera fait, il te faudra ensuite prendre un autre chemin pour te rediriger vers le côté Asmosien. Cela peut paraître idiot, mais cette solution est très certainement la plus sécurisée - bien qu'elle soit plus longue -.
Sur le pont, tu croises un homme se diriger vers Sollvaec. Tu aurais pu lui adresser la parole, mais tu ne t'es seulement contenté que d'un hochement de tête tout en continuant ton avancée. Ce n'est pas très sympa certes, mais il te faut d'abord régler un problème de taille. Tu sens leurs présences plus que de les voir, mais cela t'énerve quand même. Le Conseil n'a vraiment pas perdu de temps pour te mettre des bâtons dans les roues. Peut-être qu'il aurait fallu sortir en plein milieu de la nuit.

Accélérant sensiblement la cadence, tu tentes de leur faire faux bons. Toutefois, ce ne pas des novices et bien vite, ils finissent par te rattraper. C'est dans un soupir las que tu te retournes brusquement.

" Hum, oui ? Vous souhaitiez me parler je me trompe ? "

Tu dis cela le plus calmement du monde, un sourire aux lèvres. Jouer l’innocente, voilà ta technique. Ils semblent hésiter l'espace d'une seconde - un temps où tu aurais dû en profiter -, avant que l'un d'eux attrape deux dagues de bonnes manufactures. Cherchent-ils vraiment à se battre sur un pont en mauvais état ? Apparemment... Tu dois faire un effort pour ne pas montrer le stresse qui grandis dans ton être - du moins, tu espères que cela ne se voit pas -.

" D'après ce que je vois, je dirais que non. Il m'a l'air donc impossible de pouvoir voyager un peu en toute liberté et tranquillité. "
© Grey WIND.


HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




A lingering anxiety

Pressant le pas, Caym parvint à distinguer les deux silhouettes qu’il avait croisé à l’arrêt, la jeune femme qu’il poursuivait leur faisant face. Le malaise qu’il avait ressenti plus tôt était bien réel, ils en voulaient bien à cette demoiselle. Mais cette dernière n’avait pas l’air décontenancé par cet état de fait, au contraire elle leur faisait face et de là où il se trouvait, Caym ne la trouvait ni troublée, ni inquiétée par la situation. Elle se tenait droite, montrant qu’elle était rompue à l’art de la guerre. La situation semblait tendue, inextricable. L’un des deux inconnus s’était muni de deux lames, preuve même que l’heure n’était plus à la discussion paisible mais à un langage bien plus guerrier. Quelle pouvait bien être la raison pour que ces deux personnes souhaitent s’en prendre à une jeune femme ? Sans plus de preuve que cela, le Kiréïdien ne savait pas réellement lesquels étaient en tort ou non, si tort il y avait. Toutefois, il y avait bien une chose qu’il comprenait. Tout risquait de se dérouler en deux contre une. Un affrontement qui, bien que lâche, démontrait une réelle envie de se débarrasser de la demoiselle. Bien, le mercenaire avait choisi son camp. Peut-être que la guerrière l’avait vue, mais aucun des deux hommes ne devaient l’avoir encore remarqué, il se tenait assez loin pour ne pas trop attirer l’attention. Il se saisit donc de sa lance, la soupesa un court instant avant d’évaluer la distance. Il prit un appui sûr, fléchit une de ses jambes, redressa sa lance à hauteur de visage et pris un petit élan avant de projeter cette dernière. Un geste fou, téméraire mais dont il désirait produire un effet qui pourrait surprendre les encapuchonnés. Il avait visé l’emplacement vide entre les deux, histoire que le bruit de l’arme rencontra le sol leurs fassent comprendre qu’ils n’étaient plus seul. Et par technique et un soupçon de chance, la lance se planta à l’endroit escomptée. Le tintement métallique fit se retourner les deux hommes aux regards pleins d’incompréhension. Le jeune homme s’approcha d’eux en marchant d’un pas sûr et pas trop rapide, son armure à la couleur d’or reflétant les rayons du soleil. "Puis-je connaître la nature de votre différent avec la dame ? Ou devrais-je vous arracher cette seule information ? " Il dégaina sa lame sans pour autant se mettre en position de combat et continua de fixer les deux inconnus avec son habituel regard qui ne trahissait aucune émotion. Pas de peur, pas d’angoisse, pas de joie, pas d’extase. Non, un simple regard inquisiteur, un visage impassible, un guerrier résolu, prêt à combattre comme prêt à parlementer.



Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Elshea ;

avatar
Pacifiste

Messages : 173




A LINGERING ANXIETY

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Caym & Elshea

Tu l'avais vu arriver et regarder la scène comme s'il se demandait comment il devait réagir. Il s'agissait du même homme a qui tu avais dit bonjour d'un hochement de tête. Alors que tu t'apprêtais à combattre seul, voilà qu'il vient à ta rescousse, sa lance heurtant le sol dans un tintement métallique juste entre les deux idiots. Surpris par cet événement, ils se retournent vers l'étranger. Elshea, tu profites de cette occasion pour dégainer ton arme dans un geste ample et fluide. A présent, te voilà prête pour te défendre à la moindre attaque.

Le plus fougueux des hommes du conseil - visiblement, le même étant prêt à te poignarder sans aucune gêne -, décide de répondre à l'inconnu, et ce, d'une voix empreinte de colère.

"De quel droit oses-tu demander cela pauvre voyageur ? Nous avons reçu une mission et ce n'est pas toi qui nous empêcheras de l'accomplir."

À en croire sa réplique, il ne semble, en aucun cas, éprouvé de la peur ou voir le danger se profiler à l'horizon. Tu te demandes si c'est bien judicieux pour ton agresseur que de déclarer cela. Il ne semble pas très intelligent et son acolyte a l'air du même avis au vu de sa mine quelque peu crispée. Les secondes passent où le silence pesant règne en maître. Le duo jauge du regard l'étranger tout en oubliant - du moins, il s'agit là de ton impression - de ta présence. Tu te mets en position d'attaque, ta jambe gauche fléchit vers l'avant, la droite te servant d'appui. Avec rapidité, tu bouges ta main qui porte ta lance vers l'avant, ton arme suivant ainsi la même trajectoire. Tu ne t'arrêtes que lorsque la lame ne s'arrête à quelques centimètres seulement du dos de l'un des deux imbéciles.

" Vous ne devriez pas oublier que je suis toujours là et que vous avez, vraisemblablement, souhaiter engager un combat. Bien, je vous accorde donc un peu de mon temps libre, mais ne soyez pas contre si je demande à cet étranger comme vous dites, à ce qu'il m'aide... Car du deux contre un, voilà un travail inéquitable et lâche. "

Ton regard se pose sur le garçon aux cheveux blancs attendant visiblement une quelconque réponse.
© Grey WIND.


HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




A lingering anxiety

Elle avait su profiter de son intervention pour dégainer sa lame et, mieux encore, pour prendre un avantage certain contre ses deux agresseurs. Une situation proche de la perfection si elle n'avait pas stoppé son geste à la dernière seconde. Elle semblait posséder un esprit presque chevaleresque, à demander un affrontement à deux contre deux plutôt que de profiter de l'occasion pour tirer son épingle du jeu et se débarrasser d'au moins un des deux hommes. Pourtant, eux n'aurait sans doute pas hésité, faisant bien peu de cas d'un quelconque sens de l'honneur. Dans un léger soupir, inaudible, presque imperceptible, Caym fit un pas de plus vers l'idiot qui avait pris la parole. Il n'avait pas l'air de savoir que le silence était d'or et, comme pour le lui faire comprendre, Caym ne répondit même pas lorsqu'il dégaina son épée dans un léger frottement métallique. Pour les deux inconnus, la situation était risqué, pris entre le feu de deux armes pointées dans leurs directions. Et pourtant, l'homme dont au regard vide d'intelligence, le regard haineux, se lança droit sur le Kiréïdien, sans même faire attention à la cible de sa fameuse mission qui se trouvait dans son dos. Armé d'un simple poignard, il s'était laissé guider par la colère et fonçait presque tête baissé à portée de l'épée du guerrier. Ce dernier fit un demi-tour en arc de cercle, laissant ainsi son adversaire continuer sa course tandis qu'il se repositionnait dans son dos cette fois-ci. Ainsi, il séparait de son corps les deux individus, lui se chargeait du premier tandis que le deuxième faisait face à la demoiselle. "Je m'occupe de celui-ci." Sans un mot ni un regard, Caym s'avança d'un pas vers son adversaire, lui signifiant ainsi qu'il était prêt à se battre. Bien campé sur ses jambes, il ne tenait son épée que d'une seule main, laissant le deuxième bras le long de son corps. Il savait pertinemment que son arme lui conférait un net avantage et qu'il n'avait qu'à laisser son ennemi s'avancer à portée de coup pour riposter sans trop de risque. Ce qui l'inquiétait un peu plus, c'était la possible présence d'autres armes qu'il aurait pu projeter dans sa direction. C'était pour cette raison qu'il ne focalisait pas toute son attention sur sa seule posture de combat, il voulait être capable de réagir vite et d'esquiver si le besoin s'en faisait sentir. Un rapide coup d’œil aux environs lui décrocha un mince sourire, éphémère. Il plongea son regard dans celui de son adversaire avant de le provoquer d'un simple mouvement de tête. Il attendait de son ennemi qu'il fonce une nouvelle fois sur lui. S'il était si stupide que cela, alors il gagnerait facilement ce combat. Ses pensées s'égarèrent l'espace d'un instant vers la jeune femme qui se trouvait dans son dos. Il espérait que tout se passerait bien pour elle, juste le temps qu'il neutralise son adversaire avant de lui prêter main forte. Quelle pouvait bien être cette fameuse "mission" dont l'abruti parlait ?



HRP:
 


Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



La danger apparaît


Cette adversaire est rapide, svelte. Voleuse de génie, elle use de deux dagues qu'elle peut lancer ou user au corps à corps. Ses bottes sont elles aussi dotées de lames rétractables qu'elle use avec brio. Elle ne semble pas très bavarde et ne se permet aucun commentaire à l'exception de soupirs à l'égard de son partenaire du jour qu'elle semble ne pas supporter. Vous aurez besoin de trois posts minimum pour la faire fuir. En effet il vous est impossible de la vaincre car elle est une championne dans l'art de la fuite. Bonne chance !



Cet homme possède une carrure imposante et pourtant, il n'use pas de son corps pour se battre. Ce dernier utilise un bracelet jonché d'un catalyseur afin de maîtriser la terre à l'aide d'incantations. Tous les sorts sont rapides et le voleur est semble-t-il plutôt doué. Frapper le sol, créer des murs en guise de bouclier ou même projeter des pierres ! Cependant, il possède une image de lui-même très positive le rendant plus abjecte. Plutôt talentueux il ne cesse de se faire des éloges à lui même, cette habitude traduisant une certaine stupidité plutôt agaçante. Il vous fera trois posts pour espérer le voir vaincu ! 


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Elshea ;

avatar
Pacifiste

Messages : 173




A LINGERING ANXIETY

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Caym & Elshea

Au vu de sa réponse, tu souris brièvement. Ainsi, ce voyageur va t'aider à te débarrasser du duo - ou du moins, à les dissuader de te pourchasser -. Il faudra que tu penses à le remercier lorsque tout cela sera terminé. Pour le moment, vous avez tous les deux un chat à fouetter.
Il est vrai que tu aurais peut-être dû ne pas stopper ton geste concernant ton attaque. Mais aurais-tu pu supporter le fait de le faire par-derrière, même si l'ennemi est un idiot ou sans scrupule ? Ce n'est pas vraiment ton genre et il va falloir être prudent à l'avenir. En effet, il s'agit là d'un défaut que ton ennemi peut prendre à son avantage.

Tu essayes de ne pas t'inquiéter pour ton sauveur - de toute manière, il a l'air plus apte à réussir que toi Elshea -, et te concentre sur ton adversaire du jour. En le regardant bien, tu prends conscience que tu as affaire à une femme et non, un homme. Au moins, il y aura une certaine égalité... Du moins, si tu arrives à la toucher.

En effet, pendant que tu évaluais la situation, elle en a profité pour attraper ses deux dagues. Se retournant avec rapidité, elle tente de t'attaquer. Légèrement surprise, tu cherches à bloquer les armes - mais tu t'y prends un peu mal et il ne faut pas oublier qu'il s'agit ici, de deux dagues -. Tu reçois donc une légère entaille au niveau du bras, alors que tu cherches à te mettre à une distance respectable. Tu sais très bien, qu'elle pourra t'avoir à distance, mais cela sera plus facile à éviter, du moins, tu le penses sincèrement.

Ton regard devient plus dur - la battre ou l'abattre, tout dépend de comment on voit les choses, te semble compromettant -. Il faut réfléchir et vite, avant qu'elle ne décide de lancer son offensive une fois de plus. Pour le moment, ton adversaire à l'avantage de par ses armes. Pourtant, tu sais qu'il ne faut pas te laisser t'abattre aussi facilement. Tu peux très certainement tirer profit de l'environnement et le retourner contre ton ennemi - aussi infime soit l'avantage -.
© Grey WIND.


HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




A lingering anxiety

Avec toute la chance qui caractérisait Caym, ce dernier était tombé sur un mage, ce qui rendait bien plus difficile l'affrontement à ses yeux. Il avait une sainte horreur des magiciens et de leurs tours de passe-passe auquel il ne comprenait rien. Par chance, cependant, son adversaire semblait être idiot. Le mercenaire en était venu à cette conclusion lorsqu'il fit s'élever un bloc de terre dans les airs avant de chanter ses propres louanges. Pour un simple bloc de terre. Dans un soupir, le guerrier profita de cet instant d'inattention pour faire un pas vers sa lance, toujours fiché dans le sol. Il la retira de son bras libre et pointa cette dernière dans la direction de son opposant, qui était encore en train de vanter les mérites de son sort si complexe. "La ferme." Bref et concis.

Le mercenaire était déjà usé par ce personnage si agaçant qu'il n'attendit pas une seconde de plus et s'élança vers lui, la lance dans la main droite, l'épée dans la gauche. Il était parfaitement capable d'utiliser ses deux armes en combat et cela lui permettait même de prendre un net avantage dans bien des situations, laissant l'ennemi devoir gérer avec deux portées différentes, sans jamais savoir quelle lame il allait devoir parer. Bien sûr, l'ennemi en face parvint à parer cette première attaque d'estoc à la lance en plaçant son rocher devant lui pour se protéger. Ce qui permis à Caym de faire un pas sur le côté et de se rapprocher de son flanc pour l'attaquer d'un coup d'épée. Manqué encore une fois par ce même rocher que le mage parvenait à déplacer à une vitesse incroyable. Il plaça un dernier coup d'estoc de sa lance avant de reculer d'un pas. S'il était idiot, il était loin d'être manchot et la perspective d'un combat sérieux permit presque à Caym de faire abstraction de son caractère si stupide.





HRP:
 


Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Elshea ;

avatar
Pacifiste

Messages : 173




A LINGERING ANXIETY

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Caym & Elshea

Le pont n'est pas en bon état, tu sais qu'un accident est vite arrivé si vous ne faites pas attention. Alors, pourquoi diable continuez-vous à vous battre ici ? Voilà une question qui pourrait être posée, mais ne peux-tu pas tirer de ce danger, un avantage ? C'est la seule idée qui ressort en analysant le terrain. Tu cherches un moyen de faire changer d'avis cette voleuse qui en veut à ta vie. Peut-être devrais-tu donc essayer ce qui te passe par la tête.

C'est le regard déterminé que tu te lances vers l'ennemi. La première étape est de réduire la distance entre toi et elle, afin de ne pas faire une cible de premier choix. Tu restes une personne devant privilégié le corps-à-corps.
La deuxième étape est d'amener l'autre dans un coin relativement dangereux, dans une état déplorable. Le problème étant qu'elle te voit arriver et qu'elle tente de s'échapper, une dague encore une fois envoyée dans ta direction. Tu arrives néanmoins à esquiver aisément, au grand malheur de la voleuse.

De loin, il est possible de penser qu'il s'agit plus du jeu du chat et de la souris, que d'un réel combat. Pourtant, tu te fiches bien de quoi ce duel peut-il ressembler. Tu es même fière de pouvoir la blesser avec ta lance, alors qu'elle tenter de t'éviter. Comme quoi, ce pont rempli d'obstacles peut s'avérer très utile dans des occasions comme celle-ci.

"Je dirais match nul pour le moment."
© Grey WIND.
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




A lingering anxiety

La danse des lames et de la magie, de la force et du mystique, continuait de plus belle entre les deux adversaires sur le pont. Caym analysait chaque mouvement, chaque coup, chaque attaque qu'il esquivait ou parait. Rien n'était à redire sur ses aptitudes au combat, sur son agilité et sur sa force d'anticipation. En face, on se défendait bien également. Peut-être même trop bien. Aucune des attaques du mercenaire ne faisaient mouche, chaque assaut était contré à l'aide de ce rocher magiquement manipulé à la perfection, comme s'il s'agissait d'une autre partie du corps de l'assaillant. Son seul souci semblait toutefois être l'attaque. Par choix ou par nécessité, le mage ne passait jamais à l'offensive à proprement parler, ce qui laissait à Caym toute amplitude pour imposer son rythme au combat. Toutefois, il risquait de s'épuiser vite, trop vite. Etait-ce l'objectif de son ennemi ? L'user pour ensuite frapper ? Il devait réussir à le toucher, ne serait-ce qu'une seule fois, pour débloquer la situation entre eux.

Lui vint alors une idée de solution, audacieuse et qui promettait d'être efficace. Alors que le mercenaire continuait de tourner autour du mage, il saisit sa lance des deux mains, délaissant son épée un instant, pour concentrer un instant toute sa force dans un seul coup d'estoc. Paré, bien sûr. La lame se planta tout de même dans le roc, figé dans sa prison de granit. Le reste du combat se déroulerait donc à l'épée que Caym récupéra aussitôt. Cette action semblait peut-être dérisoire, inutile, ridicule, mais le mercenaire sourit un instant. Il savait parfaitement comment il allait tirer parti de cet assaut manqué. Il ne devait pas perdre une seconde, aussi il se remit en position et recommença à harceler de coup son adversaire, ne lui laissant pas le temps de trop réfléchir.



HRP:
 


Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Sollvaec :: Les ponts
Sauter vers: