AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« The heart of a crane • Elshea »
Malord ;

avatar
Pacifiste

Messages : 67



Comme à son habitude, Malord se trouvait dans un lieu reculé au sein de Sollvaec. Le jeune homme ressentait parfois le besoin de s’isoler un peu, ce qui était bien naturel. Nul ne cherchait à le faire dévier de cette pratique ; il n’était en rien âme à problèmes, aussi l’autorité lui accordait plusieurs libertés du même genre – il savait apprécier ces moments de repos et de joie durant lesquels il s’adonnait, bien souvent, à ce qu’il savait faire de mieux : chanter quelques prières.

En ce jour l’exception ne fut point à noter. Il se trouvait là, tout près d’une fontaine où courrait une eau transparente et pure, une capuche à moitié ramenée sur le commet de son crâne bleuté. De sa voie fluide et haute, il pouvait aisément être confondu avec une jeune femme – ce n’était point la première fois que cette méprise était faite et jamais le héron n’en avait tenu rigueur à qui que ce soit. Oui, il avait une voix tirant vers les atours féminins, et après ? Malord restait Malord, sa voix n’était en rien obstacle à son existence et il ne s’en inquiétait guère.

Laissant sa voix s’évader avec une lenteur gracieuse pour mieux résonner contre les pierres ouvragées qui délimitaient ce lieu de recueillement particulier. Peu de gens connaissaient ce renfoncement et le héron s’en accommodait parfaitement.

Tout absorbé qu’il était dans la délectation de sa musicale activité, Malord ne remarqua pas – puisqu’il avait les yeux fermés – qu’il était auréolé d’un rayon de lumière lui tombant dessus comme le ferait la pluie en d’autres circonstances. A cet instant et plus que jamais, le héron sacré ressemblait presque trait pour trait à une apparition divine, pure jusque dans le moindre de ses gestes non calculés, empreint d’une douceur qu’il était impossible de nier.
Voir le profil de l'utilisateur
Elshea ;

avatar
Pacifiste

Messages : 173



Encore une fois, son frère et sa sœur l'avaient embêté pour la voir sortir de ses gongs. Cela n'avait pas loupé et elle s'était bien évidemment fait réprimander. La demoiselle ne comprenait toujours pas pourquoi cela les amusait de jouer avec elle de la sorte.

C'est sans surprise qu'elle s'évade de chez elle afin de trouver un endroit calme. Elle a l'habitude de réagir comme maintenant lorsque ses nerfs menacent de lâcher d'un moment à l'autre. Alors que la petite traverse les rue - capuche bien vissée sur son crâne -, quelques larmes commencent à perler le long de ses joues rebondies. Ses pas se font plus vite afin d'arriver vers son objectif.

D'habitude, lorsque la demoiselle arrive sur les lieux, tout est calme, vide... Toutefois, aujourd'hui, ce n'est pas le cas. La mélodie qui parvient à ses oreilles la subjugue littéralement. De ses petits yeux émeraude, elle regarde autour d'elle, remarquant sans problème le rayon de lumière.

Curieuse, elle s'approche, découvrant au fur et à mesure une silhouette baignée d'un halo de lumière. Le regard brillant d'émerveillement, la petite va se poser pas loin de l'inconnu en faisant bien attention de ne pas le déranger. La musique continue et sans s'en rendre compte, la magie s’opère. Les larmes se tari bien vite, laissant ses yeux simplement rougis. Ses battements ralentissent, son corps s’apaise. Elle pourrait rester là à l'écouter durant une éternité, mais cela n'est que le rêve d'une petite fille du nom d'Elshea.
Voir le profil de l'utilisateur
Malord ;

avatar
Pacifiste

Messages : 67



Combien de temps dira le premier chant qu’il entonna en ce jour, très exactement ? Il n’aurait su le dire. Le jeune prêtre en apprentissage n’était guère versé dans ce genre de raisonnement, de constatation. Il suivait son cœur, le seul qui battait aux rythmes effrénés de ses chants. Celui-là même qui, parfois, ne lui permettait pas de suivre correctement l’entraînement qu’il chérissait tant. Peu importait, les choses étaient ainsi et même en se débattant comme un beau diable, Malord savait qu’il ne pourrait rien contre cela.

Les médecins avaient prédit que son mal s’étiolerait peut-être en grandissant. Rien n’était encore sûr, cependant. Il fallait attendre, toujours attendre. Et patienter. Malord avait fini par plier à cette simple voix de sa destinée.

Lorsqu’il acheva son chant, ses paupières se rouvrirent et il remarqua un peu tard la présence d’une tierce personne, là, tout près de lui. Le Héron ne l’avait pas entendu arrivée, aussi se sentit-il quelque peu honteux de son précédent comportement. Jamais son père ne l’aurait élevé ainsi ! « Oh je… Je suis véritable navré… Si j’ai troublé ce lieu de repos par mon activité, ce n’était pas voulu. Ai-je dérangé votre lieu de recueillement ? Si tel est le cas, j’en suis profondément attristé. »

Il prenait tout à cœur, Malord. Et sa voix de femme, qui tressauta alors, le fit encore plus passer pour un être naïf et –trop- droit dans ses bottes. Ce qu’il était sans aucun doute au moins un peu, au fond…
Voir le profil de l'utilisateur
Elshea ;

avatar
Pacifiste

Messages : 173




La voix continue d'illuminer l'endroit, avant de s'effacer peu à peu dans l'ombre. Lorsque la personne remarque sa présence et s'excuse, la petite fille penche sa tête sur le côté. Elle ne semble pas pourquoi il se retrouve mal à l'aise sur le coup. A-t'elle fait quelque chose de mal elle, aussi, en se posant à côté de lui ? Peut-être qu'Elshea aurait dû demander la permission d'abord.

Secouant énergétiquement la tête de droite à gauche, sa bouche laisse sortir quelques phrases

"Ne vous inquiétez pas. C'est plutôt à moi de m'excuser. Je n'aurais pas dû me permettre de vous écouter comme cela."

Elle souhaite sincèrement lui faire comprendre qu'il - ou elle au vu de sa voix - n'est pas une gêne, bien au contraire. Un petit sourire fleurissant sur ses fines lèvres, la petite fille laisse son cœur s'ouvrir à cet inconnu. Il est important que de remercier les gens qui aident... Même si ceux-ci ne sont pas au courant de la chose.

"Vous chantez très très bien. Êtes-vous un ange ? Merci beaucoup pour avoir pu calmer mes larmes."

L'inconnu n'aurait pas été là, Elshea serait encore en train de verser ses larmes en grosse quantité, brisant le silence de la nuit avec des bruits peu joyeux.
Voir le profil de l'utilisateur
Malord ;

avatar
Pacifiste

Messages : 67



Malord ne sut quoi dire aux mots de la jeune fille. Lui ? Un ange ? Il en eut les joues rosies pendant quelques instants. Jamais il n’aurait osé se mettre sur un pied d’égalité avec les saintes créatures de Vaec, jamais ! Lui qui chantait par passion avant tout se voyait mis sur un piédestal où il ne se voyait guère légitime, ce qui eut le mérite de le mettre assez mal à l’aise… Cependant, il remarqua bien vite que la demoiselle avait pleuré et même si son chant avait su l’apaiser, il ne voulait pas la laisser ainsi, seule avec ses déboires. Déjà à cet âge, Malord se sentait concerné par les autres avant lui-même. « Si mes chants ont pu vous apporter soulagement, j’en suis ravi, dans ce cas ! »

Il s’approcha ensuite de l’enfant – ils ne devaient pas être très éloignés en terme d’âge tous les deux – et prit place à côté d’elle. « Que s’est-il passé pour provoquer ces larmes ? Je peux être une oreille attentive ou une épaule pour se reposer si telle est l’envie ressentie ! » Oh oui, de cela, Malord était assez fier. Il s’occupait continuellement des sentiments d’autrui, au point parfois de se négliger. Mais pour l’heure, et comme c’était bien souvent le cas, il se fichait de ce ‘détail’. Lui-même.

Voir le profil de l'utilisateur
Elshea ;

avatar
Pacifiste

Messages : 173




Au vu de ses joues rosies, le jeune garçon n'avait pas l'air de se considérer comme tel. Pourtant, même s'il n'était pas à un ange, il ne ressemblait pas non plus à un démon. La voix confirmée, les dires de la petite fille. À l'approche du garçon, Elshea se crispa l'espace d'une seconde. Il ne fallait pas le prendre mal, car il s'agissait tout simplement d'un pur réflexe.

À la proposition de l'inconnu, la gamine se mit à bouger frénétiquement ses mains devant elle. L'embêter avec ses histoires n'était pas ce qu'elle avait prévu à la base. Toutefois, l'autre semblait insister encore et encore jusqu'à ce que sa volonté s’amenuise. Se mordillant la lèvre inférieure, la petite finit enfin par ouvrir la bouche pour se confier - comme quoi, il ne faut pas lâcher l'affaire -.

"J'en ai juste marre que mon frère et ma sœur m'embêtent parce que cela les amuse de me voir m'énerver. Mais à chaque fois, c'est moi qui me fais réprimander en me disant que ce n'est pas un comportement de fille que de dire des vulgarités."

Des larmes viennent couper les mots d'Elshea. Baissant la tête pour se 'cacher', elle essuie tant bien que mal les perles salées inondant son visage.

"Je... Ne veux pas vous déranger... Avec mes histoires, monsieur."
Voir le profil de l'utilisateur
Malord ;

avatar
Pacifiste

Messages : 67



Toujours l’oreille attentive, toujours l’épaule qui recueillait le témoignage de ceux dans le besoin ; Malord était tout cela et bien plus encore. Le jeune héron était tout à fait disposé à prendre de son temps pour aider la demoiselle apparemment plus que désemparée qui lui faisait face. Il se permit donc de s’approcher un peu, délaissant son piédestal imaginaire baigné de la lumière du jour. Il remarqua la légère crispation de la demoiselle mais n’en fit pas cas ; si elle ne désirait pas de sa compagnie, elle n’aurait qu’à le lui signaler ; Malord n’était guère du genre à se vexer pour ce genre de chose. Au contraire, même, il comprenait parfaitement bien le principe de la sphère privée.

Ceci étant dit, il prit le partie de parler un peu avec la demoiselle. Peut-être que le simple fait d’entamer une discussion courtoise suffirait à l’apaiser ? Malord l’espérait, en tous les cas, de tout son cœur d’enfant héron. « Tu ne m’importunes en aucun cas, saches-le. Je serais ravi de t’aider si je le peux ! » Peu importe comment, il n’aimait pas sentir les gens dans le désarroi le plus total ; quand bien même l’émergence dudit désarroi viendrait d’un souci jugé ‘idiot et stupide’ par la majorité des âmes. Malord, lui, était bien plus ouvert d’esprit que cela. « Quand à vos ainés, je ne pense pas qu’ils agissent ainsi avec de mauvaises intentions. Il est normal pour des membres d’une même fratrie de se chamailler de temps en temps. »
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Île au crane + Maudit Graal
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Taverne :: La boule de cristal
Sauter vers: