AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« sciron || the study of lies is the most beautiful science »
Sciron ;

avatar
Pacifiste

Messages : 19



Sciron

the study of lies is the most beautiful science



Nom : De Neveria
Prénom : Sciron.
Titre : Professeur
Âge : 35 ans.
Orientation : Pansexuel.
Royaume : Asmosa, originaire de Kireide.
Métier : Professeur et Directeur de l’Académie des éléments d’Asmosa.
Classe : Mage noir.
Arme : Un étrange set de cartes tranchantes. L'une d'entre elle est un catalyseur magique, portant un symbole jaune. Il en possède deux autres mais pour le moment inactives. Une rouge et une bleue. Son élément de prédilection est le Vent.

Physique & mental

Taille : 2m03.
Poids : Entre 90 et 96kg.
Cheveux : Longs, lisses et bruns. Ils s’arrêtent aux épaules.
Yeux : D’un marron très clair, donnant, au soleil, l’aspect qu’il ai les yeux jaunes.

Son attitude : C’est avec fierté que se comporte le directeur de l’académie. Toujours droit, l’air strict et le regard méprisant, il vous juge du regard et c’est ainsi. Il sait s’imposer, se mettre face à vous en vous affirmant que vous êtes inférieur. Ce n’est pas difficile pour lui en même temps étant donné qu’il est un géant en terme de taille. Constamment sous son chapeau, sauf dans de rares occasions, par exemple lorsqu’il rencontre un haut membre de la noblesse Asmosienne, il daigne retirer son chapeau. Il lui arrive de porter des tenues plus strictes et rigoureuses, mais elles se trouvent être rares et souvent surprennent ceux qui n’ont pas l’habitude de voir qu’il peut porter autre chose que son chapeau et son imposant manteau.
Autre(s) : Malgré sa tenue atypique, Sciron possède un détail physique très précis que personne n’a jamais vu. Il s’agit d’une marque située sur son corps, une marque qu’il cache précieusement. Celle-ci, prenant la forme de grandes ailes symétriques, se trouve au niveau de son bassin, juste au-dessus de son entre-jambes.
  
Son air calme, cet air toujours neutre et strict. Sciron porte en lui un caractère toujours calme. C'est à croire que rien ne peux le stresser, rien ne peut l'énerver ou l'apeurer. Il semble être quelqu'un d'une grande sagesse. Il lui arrive de sourire, il se montre clément et amical envers les autres.


Pourtant, Sciron n'est pas un sur-homme. Il n'est pas une personne démunie de défaut ou qui aborde l'élément de la sagesse dès qu'on creuse en lui. Il n'a pas que de perfections et cache avec honte en lui ses défauts. Il aime garder des secrets, il n'aime pas partager ses faiblesses.

Il peut sembler taciturne, c'est pour mieux cacher les larmes qu'il peut faire couler. Il s'inquiète, il s'inquiète sans cesse. Il aime sa ville de naissance, son pays d'origine. Il aime son roi et son père, mais ment. C'est un très bon menteur. Il sourit, fait croire qu'il est ainsi, mais cache qu'il ne l'est pas.

S'il y a bien une chose qu'il peut détester, ce sont les corbeaux. On ne sait pas pourquoi, mais il panique vite quand il en voit un, il n'aime pas leur contact et préféra les tuer, ces pauvres petits corbeaux innocents.

C'est quelqu'un d'impliqué et qui aime son prochain. De ce fait, il s'exerce sans cesse à son travail à l'académie, mais aussi au confort des élèves. Il en oublie parfois les liens de la famille et néglige sa propre santé. Mais il s'en contre-fiche, du moment que l'académie est en bonne santé, du moment qu'on est persuadé qu'il est Sciron De Neveria.

Il garde un secret, et nul le découvrira.
Journal d'une vie

Qu’il est beau, que le directeur est beau. Elle était rêveuse, elle était amoureuse. Une jeune mage dans la fleur de l’âge qui tombait amoureux de son professeur. Vous me direz, c’est passager, c’est normal, la recherche de l’idéal masculin. Sérieux, séducteur et remplit d’ambitions. Il avait combattu, il combattait de temps à autre, mais c’était ce qui la faisait vibrer. Elle s’imaginait dans une maison, s’occupant des petits rejetons, gérant le manoir familial tout en attendant son tendre et doux mari rentrer à la maison, après une dure bataille. Elle s’imaginait à lui dire « bon retour à la maison », l’enlaçant dans ses bras tout en l’invitant à table. Ils dégusteront un doux repas préparé soigneusement par leur cuisinier. Puis viendra le dessert, une merveilleuse tarte, au parfum préféré de son tendre. Il la goûtera et trouvera ça excellent, alors elle lui dira qu’elle l’a préparée et il finira par l’enlacer et l’embrasser.

Mais les rêves ne sont que des rêves. Celui qu’elle convoitait avait remarqué ses rêves. S’il était souriant, s’il était calme et doux avec elle, il cherchait à lui faire comprendre de manière indirecte que ce n’était pas réalisable, que ce n’était pas judicieux. Mais la demoiselle ne pouvait s'y refuser. Dans son amour pour son professeur, elle tenta alors de tout savoir sur lui, elle tenta de découvrir son passé.

Sciron De Neveria, fils d'une noble et aimante personnalité de cette petite ville touristique, Aela de Neveria. Malgré son sang noble, Aela, à l'époque où sa mère était encore en vie, avait décidé de partir en voyage, laissant à ses parents le manoir. Ils avaient une somme non-négligeable d'argent et des responsabilités. Ce n'étaient pas qu'ils géraient la ville, bien au contraire, juste qu'en ayant l'un des plus gros commerce de celle-ci était plutôt gratifiant si bien que, malgré leur sang noble, descendant des premiers fondateurs de la petite ville, ils avaient de l'argent.

Aela revint à Neveria après tant d'années sans nouvelles d'elle, il y a environs 10 ans déjà, sa mère tombée gravement malade. La guerre faisait rage encore et encore, Aela s'efforçait de veiller sur sa tendre et petite Ville, Neveria, son trésor. Elle semblait cependant toujours ailleurs, toujours à tourner sa tête vers Kireïde, comme inquiète de ce qu'il se passait.

Quand le calme reprit sur les terres de Grayling et Vaec, Neveria brillait de miles flammes. Pourtant, une ville allait subir un terrible événement. À Kireïde, la famille royale fut décimée et le survivant reprit les rênes, tentant d'être un roi. Quelques mois suivants, Aela annonça à la ville le retour de son fils, Sciron.

Au final, personne ne sues qui était son père, puisque Aela ne cessait de nous dire qu'il était un fier et talentueux magicien d'Asmosa, les gens lui faisaient confiance. Un an passa et Sciron avait intégré l'école des éléments. Il y brillait si bien qu'il prît lui-même de l'importance. D'abord en tant que simple professeur, il fut nommé directeur suite au fait que le précédent s'offrit une retraite bien méritée.

Le nouveau rôle pour l'enfant d'Aela était un honneur à ses yeux. Il s'y investissait tant, il faisait tout pour l’exécuter. On dit qu'Aela, dorénavant, vit de beaux jours au manoir, attendant les rares visites de son fils occupé par son rôle, si bien qu'il en oubliât le prix inestimable de la famille.

L'histoire de Sciron ne décourageait pas la petite. Elle l'aimait tant qu'elle se promit de lui prouver qu'elle serait à la hauteur, qu'elle serait prête à devenir sa femme, son amante.

« Professeur Sciron. »

« Oh, Sylfia, qu'il y a-t-il ? »

« Je voulais vous remercier pour ce nouveau cours, il était très intéressant, j'ai hâte d'en voir la suite. »

« Et bien, tant mieux si tu es satisfaite, me voilà ravi. »

« Oui ! Euh monsieur, je sais que ce n'était pas prévu, mais j'ai rédigée une thèse au sujet de la Malice, pourriez-vous la lire ? »

« La Malice...? Oh oui bien sûr, je la lirais ce soir après le travail. »

« Merci monsieur ! »

La petite partie, le sourire aux lèvres. Tu baissas alors ton regard sur le parchemin, soupirant. Tu rangeas tes affaires et te hâtas d'aller à ton bureau. Tu posas tes affaires dans celui-ci et rangeas quelques papiers qui étaient posés de manière chaotique puis t’installas sur ta chaise, soupirant en baissant bien ton chapeau sur ton visage.

Tu fermas tes yeux doucement avant de somnoler un peu. Tu étais fatigué de ta journée et n’avait pas été de tout repos. Les minutes passèrent, pour toi, elles étaient des délivrances. Tu avais mal à la tête, et l’étrange envie de rentrer chez toi pour te reposer te tentais. Mais tu ne pouvais t’y résoudre, non, tu avais des responsabilités, du travail à la tâche et ne comptait pas le laisser pour demain. Tu redressas ton chapeau avant de le retirer, venant le poser sur un tas de livres puis vider ton sac pour observer les divers documents qu’on t’avait confié.

Tant d'informations, tant de choses à traiter. Tu regardas un moment l'emploi du temps, il ne te restait plus d'heures de cours, seulement du travail administratif. Gérer les professeurs, assurer le bien-être de l'école, valider les divers projets, accepter les études de cas, planifier les mises en pratique, manier les emplois du temps des divers élèves et de leurs professeurs. Tant de choses qui pouvaient être longues et agaçantes, mais que tu faisais sans te poser de questions.

La journée passa et tu ne remarquas pas que la lune brillait dans le ciel obscur quand tu levas ta tête de ta paperasse. Tu soupiras longuement, tu n'avais pas encore remarqué que le temps avait longuement passé et que tu n'avais pas mangé le moindre bout.

Tu rangeas les papiers et partis sans te poser la moindre question, il te fallait rentrer avant qu'il ne soit trop tard. Ainsi, tu partis dans ton petit chez toi, traversant quelques rues de la capitale, tournant ta tête vers un croassement. Tu fixais un corbeau aussi noir que la nuit, devant la lune, tu le regardais avec un immense dégoût. Tu rabattis ton chapeau sur ta tête et pressas ton pas pour entrer dans ta demeure.

Attrapant un bout de viande séchée à la volée que tu engloutis, tu bus un gobelet d'eau et allas te coucher. Demain allait être une dure journée, bien que tu l'ignorasses encore, demain la fin de la guerre vous sera annoncée et de sinistres nouvelles avec.
Et vous ?

Voir Tiamat


Dernière édition par Sciron le Lun 10 Avr - 23:16, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Sciron ;

avatar
Pacifiste

Messages : 19



Up, c'est terminé. ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho ;

avatar
Maudit

Messages : 54



Bienvenue en Meinarest !
Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! Voilà donc le fameux DC ! Le personnage est charismatique, je ne vois pas d'incohérence dans sa rédaction. L'histoire ne nous donne pas vraiment de détail sur son opinion sur certains points mais cela ne dérange pas. Hop je ne te fais pas attendre plus ! Te voilà validé ! Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.


Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "White Lies." [A.]
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» Episode 7: Body of Lies (2).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Débuts :: Fiches de présentation :: Fiches validées
Sauter vers: