AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Malord • Let me fly through my song »
Malord ;

avatar
Pacifiste

Messages : 67



Malord

“If I cannot fly, let me sing.”



Nom : Kenneth
Prénom : Malord
Titre : Seigneur Silence
Âge : 24 ans, né le 12 Août
Orientation : Homo-romantique
Royaume : Sollvaec pour le moment
Métier : Il est prêtre au coeur du Culte de Vaec
Classe : Algiz Héron
Arme : Son sourire tendre?  

Physique & mental

Taille : 1m82
Poids : 72 kg
Cheveux : Bleu voyant.
Yeux : Malord possède des yeux vairons; l'un est jaune, l'autre bleu.

Son attitude : D'une nature avenante, Malord est plus proche de la peluche à câliner que du type qui voudrait castagner des machoires pour le plaisir du fun
Autre(s) : • Malord possède une voix féminine; probablement due a un oubli de mue dans sa jeunesse. Cette particularité rend souvent les premières rencontres cocasses, beaucoup le confondant avec une lady de grande taille, au tout départ. Il n'y a que lorsqu'il force sur ses cordes vocales, pour emprunter des tons plus graves, qu'il peut avoir une voix plus masculine. Mais cela ne dure jamais - et puis ça fait mal, à force.

• Malord est malade. Il l'ignore encore, mais dans les tréfonds de cette gorge qu'il aime tant faire chanter se dissimule un mal vicieux, menaçant chaque jour de grossir un peu plus. Un genre de cancer? Oui, très probablement. Certains soupçonne qu'il ne dépassera guère le stade des trente ans, s'il ne meurt pas d'autre chose avant, bien entendu.
Malord est effacé, mais Malord est très gentil.

Malord, c’est le pauvre gars trop sympa avec tout le monde, qui ne cherche d’ennuis à personne – de toute façon, les problèmes le trouvent très bien d’eux même, tout seuls comme des grands. Cela ne l’empêche pas d’être souvent prit dans un amas de soucis, parfois dérisoires mais qui finissent par lui coller à la peau.

Malord, c’est le type super serviable, qui ne jure que par ça. Il est trop bonne poire, il faudrait que quelqu’un lui décoche une bonne beigne, un jour, histoire qu’il comprenne que le monde qu’il sert n’est peut-être pas aussi rose qu’il le croit.

Malord, c’est un croyant convaincu. Son père l’était, il lui a inculqué les bases. Il porte toujours un symbole de Vaec autour du cou. A défaut d’avoir choisi sa vie, il a choisi sa foi. Il n’hésitera pas à vous récitez des psaumes et autres prières pour tenter de vous apaiser, de vous réconforter.

Malord, c’est l’épaule sur laquelle vous pouvez aller pleurer à toute heure du jour ou de la nuit.

Malord, il aime se sentir utile. Malord, il donne parfois l’impression d’être deux de tension alors que non. C’est juste qu’il veut se donner un air optimiste en permanence alors que dans son cœur c’est la débâcle. Malord, il lui faut juste un peu d’amour, d’affection, même minime, pour qu’il se dévoile à vous concrètement.

Car Malord n’est pas non plus un saint pour autant, il a des défauts, comme tout le monde. Son hubris principal, c’est la colère. Lorsqu’il sombre dans cette folie, il peut tout détruire autour de lui – avant de reprendre ses esprits et pleurer à cause de la trouille qu’il s’auto-inflige.

Il a un peu peur de ses pouvoirs encore, Malord. Il sent bien que son corps change, que quelque chose ne va pas vraiment, mais il ne dit rien. Alors il continue de chanter, de calmer autrui lors des conflits. Il fait comme il peut. Et il s’étrangle avec une toux bien sentie quand il force trop. Parce que Malord est aussi un grand insouciant de son propre bien être.

En bref, Malord n’est qu’un ballot de paille malmené par les vents de la vie, ceux aux ramures tranchantes.
Journal d'une vie

Ascendance ;
Ses parents ne s’aiment pas. Enfin, son père est très amoureux de sa mère mais ce n’est pas réciproque. Pourtant la pauvre femme est mariée sous la pression de sa tante et fini par céder à cet homme qui n’a pas grand-chose à lui offrir sinon son amour – ce qui n’est clairement pas suffisant pour acheter son cœur, bien évidemment. Emmeryn Kenneth, autrefois Wildeve, se maria donc à cet individu répondant au nom de Damon. Elle donnera naissance à une première fille. Vinrent ensuite une paire de jumeau, Malord et son frère. Elle meurt à l’accouchement, murmurant, parait-il, un « merci » sordide. Elle n’attendait sans doute que la mort pour la délivrer de sa misère égoïste.

Enfance ;
L'ainée et son père prennent grand soin des deux petits garçons inséparables. Tout se passe pour le mieux. Maman n’est pas là, mais, et après ? Malord ne l’a pas connu, Malord n’en garde pas de séquelle, Malord s’en fiche. Malord, il a son frère jumeau, sa sœur et son père, alors tout va bien, forcément.

Il grandit en Sollvaec, dans les prières duquel il baigne presque continuellement. Il admire souvent prêtres et prêtresses, ça l’occupe, il aimerait bien il aimerait bien devenir comme eux aussi, un jour, se dit-il, plein d’enthousiasme ! Ce rêve est partagé avec sa moitié.

Malord a dix ans lorsqu'il est initié aux rites de Vaec pour la première fois. On lui demande s'il aime chanter, il répond par l'affirmative. On le laisse faire, il y met tout son coeur. Seulement voilà, Malord est fragile et Malord, plusieurs fois au cours des mois qui ont suivit, à commencer à chuter dans l'inconscience car il se forçait à suivre le même entraînement que les grands.

Malord a beaucoup pleuré de ne pouvoir faire comme tout ceux qu'ils admiraient, autrefois. Oh, bien sur, il a suivit la formation des prêtres, mais à un rythme plus lent, ce qui eut le mérite de le vexer tout de même un peu. Mais bon, c'est ainsi, que pouvait-il y faire, au fond? Vaec avait sans doute des desseins tout autres pour lui. Ainsi, il tâcha de se consoler comme il le pu.

Vie actuelle ;
Malord a du s’habituer au rythme. C’est comme ça, la vie ne lui a pas laissé le choix.  Et depuis le voilà. En quatorze ans, tellement de choses se passent. Il n’a jamais mué, il a gardé une voix efféminée, exceptée peut-être lorsqu'il force sur sa gorge pour chanter des tonalités plus perchées dans les octaves. Puis il a découvert son attirance pour les hommes, délaissant les femmes. Ça fait beaucoup, tout ça.

Heureusement qu’il y a eu des moments de joies parmi tout ce beau bordel.


Et vous ?

MODAFAKA RITCHY.

ps : je vais tâcher d'être là pour l'vent, attendez-mwa svp (si possible) qwq
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



Bienvenue en Meinarest !
Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! Nous voilà avec un nouveau Héron ! 8D Je trouve Malord vraiment chou, j'espère que c'était ton souhait pour le rendu ahaa. L'histoire sur sa voix est originale, espérons que tout se passera bien pour lui. Te voilà validé ! Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.



The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Love you like a love song, baby...
» Love is a song of hope... [PV Eclair Sournois ]
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» Something good comes with the bad A song's never just sad [Chavace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Débuts :: Fiches de présentation :: Fiches validées
Sauter vers: