AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Le code de Thémyat »
Invité ;




Themyat

Loi et justice sont miennes. Culpabilité et innocence sont vôtres. A vous de choisir, de prouver.



Nom : Masis
Prénom : Themyat.
Titre : Juge des faits.
Âge : Moins de la trentaine.
Orientation : Bisexuelle.
Royaume : Asmosa
Métier : Juge de la capitale.
Classe : Mage Noir
Arme : Ténèbres
Le catalyseur est divisé en deux au niveau de deux manchettes larges serrées sur ses poignets.

Physique & mental

Taille : 1m68.
Poids : 59kg.
Cheveux : Blonds dorés, longs et raides.
Yeux : Rouges carmin, en amande.

Son attitude : Les sourires se font nombreux, les gestes sont fluides et doux. Les mots sont emplis de tendresse et de justesse. Le corps est détendu. De dos, on voit une femme à l'aise, l'esprit tranquille, qui ne fait que vivre un quotidien identique mais rassurant, qui aide son prochain par divers moyens. Aider un vieil adulte à rejoindre sa maison, rester près d'un enfant perdu, donner un peu de pièces devant un bon service, donner main forte à un forgeron dont l'apprendi est absent car malade. Une force d'esprit et du corps.
Dès que les pas dépassent l'embrasure du tribunal, le visage se ferme, le regard se durcit, les lèvres se tuent, les traits sont impassibles. La stature demeure altière. La démarche est sure. Seul un hochement de tête salue les différents membres de l'assemblée. Le silence s'impose. Les yeux observent. L'esprit se prépare à aller sur place pour incriminer les coupables et donner la paix aux victimes.
Autre(s) : Multiples cicatrices assumées sur son corps
Personne à deux visages, Themyat sépare travail et quotidien. Mais pour les deux apparences, elle vit au jour le jour gardant cette même notion de justice et d'aider son prochain. Et pourtant, vous verrez aussi qu'il y a deux camps de pensées envers cette juge. Tous ceux qui la fréquentent sans avoir posé pieds dans son travail l'apprécie, c'est une jeune femme comme les autres même si le fait qu'elle possède et n'en cache pas des moults cicatrices dérangent et sèment méfiance et jugement.

Par contre, quiconque s'est vu confronté à elle, coupable, avocats, victimes, innocents s'en mordent les doigts et deviennent bien souvent très hargneux ou haineux envers elle. Oui, même les victimes et les innocents. Il se dit qu'elle n'est que factice, qu'il s'agit d'un monstre sans coeur bien plus terrible et sans âme que n'importe quel assassin. Car pour elle et cela est véridique. Seules la loi et la justice comptent. Son esprit n'est pas ouvert aux sentiments ni à la présomption d'innocence mais aux preuves et la raison purement carthésienne. S'il n'y a pas assez de preuves, elle ne libère pas les présumés coupables, elle les emprisonne jusqu'à justice tombe. Tant que les suspicions ne pourront pas être levées,le coupable demeure. Pour la juge, il est préférable de garder les présumés coupables et les surveiller que de les laisser en liberté et leur permettre de commettre un dernier délit. Qu'importe s'il y a un innocent ou si le vrai coupable sévit encore dehors, les risques ne sont pas acceptables. Si jamais, il s'avère que des innocents soient emprisonnés, elle compense cet abus par des services et des subventions. Elle n'a guère sinécure de l'affront et du déshonneur des familles riches ou pauvres, influentes ou modestes. Elle est là pour nettoyer le mal.
Journal d'une vie

Où as-tu poussé ton premier souffle ? Dans quelle situation familiale ?
Ce sont les odeurs d'Asmosa et de parfums élaborés qui m'ont accueilli en plus de la lumière et de la chaleur humaine. Mais cela n'a été qu'éphémère, telle une illusion qui se dissipe trop vite à mon goût car ma famille bourgeoise semble avoir de l'influence dans le domaine de la joaillerie et la forge. L'apparat est de mise dans notre communauté des Masis.
Quelle éducation as-tu reçu ?
Dès que j'ai atteint l'âge pour marcher, parler et écrire, moi, individu de sexe féminin, a été placée par ma famille bourgeoise loin de ma fratrie. J'ai appris à me comporter comme une bonne petite fille et à m'adapter à cette société hypocrite ou les secrets bons ou mauvais sont de mise. Les premières cicatrices se forment devant ma rébellion, qui a convaincu mes autres frères et soeurs de suivre le droit chemin. Je suis la gangrène de la famille. Je n'ai jamais accepté cette injustice de statut. J'ai voulu lire et non apprendre à tisser. J'ai souhaité tailler les pierres encore bruts et non faire potiche qui ne sait que sourire. J'ai désiré aider ceux dans la rue, dans le besoin, les fortunés qui s'ennuient et non me voir assigner un partenaire. Et cela j'ai dû le payer et même parfois rebrousser chemin de peur de ne pas m'en sortir et de rencontrer toujours plus d'obstacles.
Et mon plus gros combat a été de refuser mon mariage arrangé à mes 15 ans et d'annoncer fièrement que je deviendrai juge. Pour la première fois, personne ne m'a frappé mais j'ai connu l'enfermement dans un couvent et le dédain le plus total. J'ai été déshérité. Ma famille m'a renié.
Et j'ai pu croisé alors une nonne, qui m'a considéré telle un ange pur, qui n'est pas aveuglé par les sentiments. Pour autant, elle m'a enseigné ce qu'elle a pu tout en gardant une sévérité immense, en me pardonnant de ne pas croire en quelconque divinité, en acceptant la part de magie noire en moi. Elle m'a aidé aussi à accéder à ma place de juge, malgré la perte de crédibilité que son couvent subit car une femme dans un métier d'homme ? Aha ridicule.
Quelle est ta situation actuelle, ton ou tes objectifs ?
Aujourd'hui, les clapets ne s'ouvrent plus et je suis désormais une juge qu'on fuit, un magnat de la loi qui sévit sans peur de mourir, une âme juste prête à mourir pour défendre la vérité. Désormais je cherche à dépouiller le mal dans n'importe quelle forme qui soit et aussi à faire ouvrir les yeux à cette famille à la pensée ancestrale. Il demeure que je pose problème à mes collègues et aussi à certains hauts-placés du fait que je ne m'occupe pas des petits délits comme le vol ou plus grave que je n'arrête aucun assassin mais plutôt leur commanditaire. J'ai mes propres lois et j'arriverai à les faire tenir, qu'importe si moults veulent me destituer.
Quelle opinion portes-tu sur les Algiz & Humains ? Qu'importe leur sang, leur origine, tout être doué de raison n'a aucun statut ni de race à mes yeux. Tant qu'ils ne commettent pas de crimes révélant de la torture, des meurtres, de la manipulation, je ne m'intéresse aux futiles encartades entre Algiz et humains. Il y a bien pire que de continuer une querelle qui date d'un millénaire et qui cause de pertes au nom des dieux qui n'existent plus qu'à travers des légendes et des contes.
Portes-tu une allégeance à une nation, laquelle et pourquoi ?
Aucune. Seule la justice compte.
Quelles aptitudes possèdes-tu ?
//
Transmets nous ton plus grand rêve ?
Cela reste une utopie, je le sais que guère trop, mais que le crime mortel ou destructeur disparaisse à jamais et que l'équité soit une pensée de vie.

Et vous ?

Ton Pseudo : Comme vous le sentez vu que cela change dès que j'arrive sur un forum.
Ton âge : Bientôt la trentaine. Ahah.
Des commentaires : Quelques fautes de frappe sur certaines règles, ce ne sont que des détails mais plusieurs fois j'ai vu Asomosa au lieu d'Asmosa. Pardon de pinailler sur ce genre de choses.
Comment avez-vous découvert le forum : Déjà croisé la version .org


Dernière édition par Themyat le Lun 6 Mar - 14:39, édité 5 fois
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



Coucou & bienvenue ! :15:
Si tu as des questions, je suis là ahaa. & bon courage pour la rédaction !
Je suis déjà assez fan de ton personnage je dois dire, juste son métier, j'adhère. 8D

PS: La honte pour Asomosa... J'ai corrigé, merci de me l'avoir dit ! ♥️



The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité ;




Merci pour l'accueil et pour l'appréciation du métier de mon personnage :).
La rédaction est terminée et je m'excuse pour choisir Asmosa mais vu l'histoire de mon personnage, Thémyat colle beaucoup plus à Asmosa. Après si jamais, je peux aussi la placer chez Kireïde si jamais vous avez besoin de remplir les rangs.
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



Bienvenue en Meinarest !
Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! Bon je dois dire que ton personnage pue le charisme ! J'aime beaucoup ce qu'elle dégage et comme je te disais, son métier est une super trouvaille. Je ne veux pas te forcer à changer de groupe, tu peux rester Asmosa ahaa. Te voilà validée ! Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.



The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» Code pénal
» [Code Source] Code Source
» THE question ! [le code, pour marquer ton nom ! ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Archives :: Corbeille
Sauter vers: