AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Shadow & Ice || ft Kingsley. »
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



XI. Shadow & Ice

Voyage au coeur des ténèbres
www — Il ne pensait qu'à son incantation, la suite du combat ne dépendait que de la réussite de ce sort que le mage savait indispensable pour venir à bout de la créature. Rien en lui ne le faisait douter du mercenaire et pourtant, son instinct le poussait à ne pas le laisser se débrouiller seul, à ne pas le faire affronter ses démons sans une aide extérieure. Kinglsey devait porter un poids lourd et intense sur ses épaules face à cette horreur venu tenter de prendre leurs vies. Elle voulait sans doute se nourrir de la vitalité pouvant parcourir leurs veines mais rien ne devait la laisser faire ; l'humanité et tout ce qui en découlait se devait de remporter la victoire sans courber l'échine et ce, pas même un instant. Ignis souhaitait en apprendre le plus possible sur la Malice mais rien ne devait les inciter à risquer leurs vies, le moindre faux pas serait synonyme de mort.

Puissance. Le conseiller ne tournait pas autour du pot et sans même demander l'avis de son partenaire il décida d'incanter le plus puissant de ses sorts, celui qu'il avait mis tant de temps à confectionner. La main crispée autour de son arme, l'homme poursuivait de prononcer ses mots si lourds de sens. Il avait comme la sensation que sa peau se recouvrait d'une fine couche de gel tandis que son regard, lui, s'habillait d'une teinte opaque obstruant son champs de vision et sa possibilité d'observer Kingsley durant son combat. A présent qu'il avait prononcé son dernier mot, Ignis ressentant sans mal le vent froid se libérer de sous ses pieds, sa respiration devenant des plus difficile sous la consommation de mana pour la réussite du sortilège. Réussite. Bien que concentré il avait pu entendre un cri, un puissant râle inhumain synonyme de la victoire pour les deux humains.

Le mage retrouvait son état normal, constatant l'état de la pièce suite à son sort et surtout, au combat qui avait eu lieu entre l'homme et son clone des ténèbres les plus profondes. « Kingsley. » Inquiétude. Elle le submergeait bien que son attitude tâchait de garder cette attitude noble lui collant à la peau. La glace autour de son arme de dissipait puis il rengainait la lame tout en s'avançant vers le mercenaire à présent contre le mur. « Le rouge vous sied à ravir, si cela peut vous rassurer un tant soit peu. » Son regard se posa sur la blessure non mortelle bien que profonde, l'incitant à retirer un tissus de sa poche afin de le placer sur la plaie. « Et ne soyons pas frivoles, ne restons point sur les apparences. » Il extirpait un fin rictus de son esprit, bien loin de ses pensées actuelles à la vision de cet homme en mauvais état. « Vos ténèbres étaient plus intenses que les siennes. »

Ironie. Le conseiller aimait en user afin de changer de sujet et surtout de se laisser le temps d'analyser la suite des événements. Ne quittant pas son camarade pour autant, il laissait son attention se placer ailleurs dans la pièce. Le corps de la créature semblait disparaître peu à peu, le cœur au centre de celle salle de torture restait quant à lui dans un bon état, comme si aucun combat n'avait eu lieu. « Hm, nous avons gagné une bataille mais pas la guerre. » Sûr de lui il fixa à nouveau Kinglsey. « Vous n'êtes plus en état de mener n'importe qu'elle combat, nous devons interrompre notre petite virée de cette nuit. Je vais détruire cette chose avant que d'autres horreurs ne se produisent. Nous sommes d'accords sur la question j'imagine ? » Le ton était interrogateur mais son opinion était déjà faite sur la question. Malgré cela, Ignis se permettait de ne rien faire sans avoir entendu réponse.




The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité ;




Il finit par fermer les yeux, la main toujours sur le cœur, inondée d’un sang qu’elle ne savait retenir. Il ne regardait pas Ignis - mais il sentait son inquiétude à peine contenue dans sa voix et s’en sentit flatté : si la douleur n’était pas aussi dure à ignorer, le magicien trouble lui aurait demandé s’il était finalement amoureux, après un si courageux combat, même si son issue était loin de le mettre en valeur. Oh, et puis était-ce si grave ? Dans les romans qu’il lisait parfois, de pareilles blessures étaient souvent un début plutôt qu’une fin.

Quand il entendit les ironies d’Ignis, c’est à peine si Kingsley réussit à contenir son rire franc, qui se mua en une toue ensanglantée quand les dommages de son corps s’en mêlèrent. Je crois qu’il ne me reste que les apparences, ces temps-ci : j’ai un terrible caractère. Quand on lui parla de ténèbres, il ouvrit légèrement les yeux : tout autour de lui ne semblait être plus qu’obscurité, et il finit par lâcher un peu déçu Je ne suis pas certain que cela soit un compliment. Suite à sa phrase, il chercha appui sur le mur pour se relever, tenant le mouchoir d’Ignis collé à son torse pour endiguer la perte de son sang.

À peine trouva-t-il son équilibre qu’il le perdit aussitôt, s’accrochant à Ignis pour éviter de retrouver le sol une nouvelle fois. En tant normal je profiterais de cette situation, mais... et il ne termina jamais sa phrase, le reste de ses mots enjôleurs flottant dans le silence de sa réflexion : ses yeux s’étaient posés sur le cœur battant de la malice. Après quelques instants à perdre son regard dans les alentours, il finit par regarder Ignis droit dans les yeux, même si les siens perdaient un peu de leur lueur avec le temps, pour finalement articuler : Non. Que tout ceci serve à quelque chose.

Le problème de toute cette situation, c’était qu’Ignis était désormais seul : Kingsley pouvait se targuer d’être une sorte de soutien moral, mais son utilité s’arrêtait à ce titre, une juste alternative à “fainéant de service”. Ou blessé, dans son cas. Un faux mouvement, et ils se retrouveraient à combattre l’ombre du magicien de glace - et étant donné la puissance de l’original, c’était là un nouveau cauchemars que Kingsley pouvait ajouter à sa liste.



Quel dilemme ridicule
Le savoir ou la vie


Il comprit à force de fixer le cœur qu’il ne désirait pas tant comprendre par curiosité, mais parce qu’il y avait en lui le vain espoir qu’à travers ce cœur battant de Malice se cacherait une pièce du gigantesque puzzle qu’était la résurrection. Une nouvelle fois, il ferma les yeux, obligé de choisir entre Ignis et les vestiges d’un espoir, celui de revoir un jour sa famille. Il finit par dire, à demi-voix : Mais la décision vous revient finalement. Ce n’est pas moi qui combattrait cette chose une nouvelle fois, après tout.

a test of our camaraderie and bravery


Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



XI. Shadow & Ice

Voyage au coeur des ténèbres
www — Il pouvait ressentir sans mal la sensation que pouvait offrir un tel combat et le faciès du mercenaire pourtant si jovial jusque là avait bien du mal à arborer à nouveau une mine calme et apaisée. Ignis essayait du mieux qu'il le pouvait de le réconforter ou du moins, de le faire passer à autre chose. Le mage n'avait jamais été très doué pour ces effusions de sentiments et la prise d'âge n'avait en aucun cas améliorer la question bien au contraire. Servant d'appui à Kingsley, il le regardait avec attention afin de jauger un peu plus son état, cerner si oui ou non la situation était critique. « Mais non, vous avez au moins le mérite de savoir gérer même les pires situations. » Et c'était peu de le dire, ce qu'ils venaient de vivre tous les deux était très loin d'être commun. « C'est un compliment ; vous savez les maîtriser là est toute la différence. »

Pensif. Tout en discutait avec lui, Ignis ne pouvait s'empêcher de figer son regard dans le cœur au centre de la pièce qui ne cessait de donner cette étrange sensation. Même la défaite de la créature qu'il avait engendré n'avait rien changé, la situation n'avait pas évolué du pouce du moins en leur faveur. « En temps normal j'aurais taquiné votre ego sur le sujet mais, j'ai bien peur que nous soyons dans un endroit bien loin de la normalité. Nous sommes tous les deux poussés dans nos retranchements. » Le mage n'était pas blessé mais il avait cette petite voix figé dans a tête, cette dernière ne cessant de lui susurrer qu'il fallait anéantir cette chose. Lui qui aimait se targuer d'être un homme de pensé, d'analyse, le voilà bien moins à l'aise presque déboussolé. Il acquiesçait aux propos du mercenaire. « Oui. Faisons en sorte que notre visite n'est pas été inutile. »

Le conseiller était sûr de lui, il voulait détruire cette chose mais les risques qu'ils pouvait endurer étaient grands, très grands. Il ne le dira pas mais le sort qu'il avait utilisé quelques minutes plus tôt avait usé une bonne dose de son énergie, un nouveau combat ne serait pas une bonne chose. Déterminé. Et pourtant, il ne perdait pas de vue son objectif. « Soit. » Soutenant l'homme d'un bras, il tendit sa main libre, les cristaux autour de son arme se mettant à scintiller. Il ne pouvait pas en faire trop mais une telle entité allait demander un minimum de poigne. Un sceau se mit à se dessiner au bout de ses doigts tandis que des cônes de glace se forgeaient dans l'air. « Vous ne vous sentez pas de courir j'imagine ? » Il ricanait un peu bien qu'au fond rien ne le faisait sourire bien au contraire. Ce simple choix pouvait sans mal faire d'eux des hommes morts.

Quelle triste d'idée que d'imaginer sa dépouille rester au sein d'un endroit aussi glauque. La fierté du mage serait presque mise à rude épreuve mais sa décision avait été prise bien avant d'arriver. Avec lenteur il serrait le poing, les éclats de glace se resserrant au fur et à mesure sur le cœur noirâtre. Un râle se fît entendre, puissant et vif ou plutôt, des pleures, ceux d'une femme. Ignis fît du mieux qu'il pouvait pour ne pas être déconcentré par cette soudaine écoute, cherchant à aller jusqu'au bout de son acte. A l'assaut la Malice implosa totalement, poussant les deux hommes contre le mur en compagnie d'une étrange fumée noire. Au final, une fois dissipé il ne resta plus rien de cette découverte à l'exception de cette salle de torture. « Vous avez entendu, vous aussi ? » disait-il vers Kingsley en reprenant ses esprits, le détaillant afin de réaliser son état.




The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.


Dernière édition par Ignis le Ven 10 Mar - 9:59, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Invité ;




Parfois il...
Il avait l’impression que c’était les ténèbres qui le maîtrisaient, plutôt que l’inverse. L’assurance avec laquelle Ignis lui prouvait le contraire plaçait un fin sourire sur ses lèvres, et le poussait à s’accrocher encore un peu, malgré la douleur à sa poitrine, et le sang dans lequel avait la sensation de se noyer. Le fin de mot de l’histoire, il pensait, tandis qu’il s’accrochait au magicien de glace comme s’il eut été une bouée dans une mer déchaînée - une comparaison qui n’était pas si éloignée de la réalité. Je veux le fin mot de l’histoire.

Avec un soupir douloureux, le magicien trouble regarda Ignis charger son sort sans un mot, même si ses pensées allaient à la fatalité de toute leur situation : un mystère de plus - et la chance de le résoudre - qu’il laissait passer. Il cessa de se morfondre devant le trait d’humour d’Ignis, et se retint difficilement de rire, cherchant à éviter une nouvelle douleur à son abdomen. À la place, il lâchait, toujours accroché à l’homme : Ah, mais laissez moi juste enfiler des chaussures plus appropriées. Son dramatisme, couplé au fait qu’il était mage, obligeait Kingsley à s’habiller d’une façon pour le moins peu appropriée pour l'exercice physique - question d'honneur : Les capes, qu’il mettait si souvent, étaient des accessoires du plus bel effet par exemple, tant qu’elles ne s’accrochaient pas dans des branches d’arbres ou autres choses pointues.

Ignis lança son sort et après un hurlement qui ferait frisonner même le plus hardis des personnages, la malice implosa dans une bourrasque de fumée noire. Les deux magiciens se retrouvèrent projetés, et éloignés l’un de l’autre : Kingsley vit sa chute arrêtée par un mur, et poussa un râle de douleur et d’agacement quand il s’y confronta : le monde ne lui était décidément pas indulgent, malgré son état. Tandis qu’il reprenait ce qu’il lui restait d’esprit, il entendit la voix d’Ignis le questionner, et répondit d’un : épuisé, qu’il accompagna d’un mouvement de la tête affirmatif.

Après s’être forcé à ouvrir les yeux malgré son cœur qui ne souhaitait que dormir, il constata que le cœur de Malice avait totalement disparu, et poussa un nouveau soupir, entre soulagement et frustration. La voix vous est familière ? Il chercha dans sa propre mémoire le moindre lien : Une femme qui hurle. Ses pensées se tournèrent vers sa défunte femme, mais à sa mort, elle était silencieuse, digne, courageuse, comme elle l’avait toujours été.

a test of our camaraderie and bravery


Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



XI. Shadow & Ice

Voyage au coeur des ténèbres
www — Déterminé. Le conseiller était sûr de lui et malgré la découverte il ne voulait en aucun cas qu'une telle horreur puisse subsister sans jamais n'être purifier au nom de la science. Ce coeur pouvait être annihilé, les deux hommes en avaient à présent la preuve mais au prix de bien des maux. Projetés tous les deux sous la bourrasque de fumée noire, ils se retrouvaient séparés, chacun dans un coin de la pièce tant la fureur de l'abomination était grande. Sous le choc, l'épaule du mage avait lâché un léger craquement, une douleur intense pour laquelle ne dompteur de glace ne voulait pas porter attention pour l'instant. Kinsgley était dans un bien pire état que lui. De plus autre chose le taraudait, le figeait dans ses pensées les plus profondes une poignée de secondes.

Cette voix féminine, d'où venait-elle ? Ignis avait beau chercher dans ses souvenirs rien ne lui rappelait une telle intonation et surtout une pareille sensation. Tout son corps avait tremblé à cette écoute, comme si l'écho du son pouvait tout paralyser sur son chemin. Soit. Se redressant avec lenteur, le mage tenait son épaule afin d'atténuer la douleur, cherchant du regard son partenaire. « Vous n'aviez pas besoin de cela, nous sommes d'accords je pense. » disait-il avec un naturel déconcertant malgré la situation. Il ne fallait surtout pas dramatiser au risque de se cloîtrer dans un coin de la pièce, recroquevillé à prier pour le salut des hommes. La tentative ne retirait néanmoins pas la douleur, souffrance qu'il décida d'atténuer en glaçant la surface de son épiderme à cet endroit.

L'épaule plus ou moins en hibernation, le conseiller essaya de gagner du temps en figeant son attention et ses priorité sur Kinglsey. Son état n'était pas beau à voir. A présent que le centre névralgique de la Malice n'était plus, les deux hommes n'avaient aucune raison de rester là. Le rejoignant il l'aida, le soutenant pour marcher. « Sortons d'ici. » Le ton employé ne lui laissait guère le choix. Réflexion. « Non, elle ne me dit rien du tout, je le crains. D'ailleurs j'ignore si je veux vraiment savoir à qui elle appartient. Du moins, ma curiosité et mon intérêt le souhaite mais mon instinct de survie, lui, me dicte autre chose. » Il se permettait une moue pensive tout en abordant les escaliers pour atteindre la surface. « Essayons de rentrer. Nous avons assez joué avec la mort cette nuit. »




The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité ;




Malgré toute sa rancune - lui faire affronter ses plus sombres ténèbres, quelle idée -, Kingsley ne pouvait empêcher une sensation tout à fait mystérieuse d’envahir son cœur, tandis qu’il peinait à garder les yeux ouverts : en face de lui, Ignis se débattait pareillement face à la douleur, gelant son épaule pour l’endolorir un peu. Il le considéra avec des yeux hasardeux, rendus vitreux par la fatigue, et ne cessait de s’interroger pour rappeler sa conscience, qui ne refusait jamais le défi d’une question. Le nom du conseiller de la reine est ? Ignis. Le mot que je déteste le plus au monde ? Mercenaire. Et la chose, alors ? Cette malice en pourriture perpétuelle. La haine. Elle lui fit serrer le poing, se secouer un peu, se soutenir au mur et risquer un mouvement.

Mais demeurait ce sentiment. Quand Ignis lui tendit une épaule bienvenue à laquelle il s’accrocha sans cérémonie - ou arrières pensées, un comble, vraiment -, il en réalisa la portée : c’était de la pitié. La malice se manifestait dans les endroits les plus sombres de l’histoire, dans les pages tachées de noirceur du livre de l’existence. Le matériel de torture en était une preuve unanime : des horreurs avaient eu lieu ici. Et il y avait tant de haine, tant de désespoir enragé dans le cri d’agonie du cœur de malice que Kingsley ne pouvait être tout à fait à l’aise : plutôt que le bourreau, il avait l’impression d’avoir participé au meurtre de sa survivante. Ah, l’instinct de survie...

Il continuait de s’accrocher à Ignis comme à une bouée, comme s’il eut était sa vie tangible. Au prix de maints efforts, ils esquissèrent quelque pas, et trouvèrent un rythme approprié à leur fuite. Ça fait rater des occasions, vous le savez ? Et avec un sourire qui lui coûta un râle de douleur, il continua sa marche difficile. Tout intrépide qu’il était, le magicien trouble ne remettrait pas en question la décision d’Ignis de les sortir d’ici. Ils reviendraient, s’il le faudrait, mais en pleine forme. Quelle tristesse ce serait de mourir dans un lieu si sordide. ...Je veux le fin mot de l’histoire.

Dans les faits il voulait
L’entièreté du monde


Il s’arrêta un peu, emportant Ignis dans son immobilisme pour lui lancer son regard le plus déterminé, incandescent. Ignis, ma curiosité à moi est sans limite. Si vous veniez à apprendre ce qu’il s’est passé dans cet endroit (il risqua un regard en arrière), je veux le savoir. Et ils reprirent leur marche lente et difficile.

a test of our camaraderie and bravery




HRP:
 
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



SHADOW & ICE ;
VOYAGE AU COEUR DES TÉNÈBRES

Il était encore chamboulé par les événements que les deux hommes avaient du vivre cette nuit. Certains penseront qu'ils l'avaient bien mérité, qu'ils devraient s'estimer heureux d'avoir survécu à une telle épreuve. Mais non, le conseiller percevait ses actes comme des gestes salvateurs de sa part afin d'en apprendre plus, pour défendre la population. Le mage ne voulait pas que son image soit bafouée d'une quelconque manière. Bien sûr que sa curiosité entrait en jeu, il était un être de savoir qui ne demandait qu'à en apprendre plus sur les mystères du monde. La Malice était la clef de voûte de tout et rien ne le ferait courber l'échine face à elle. Rien.

Pour autant Ignis ne se voilait pas la face sur le résultat de cette virée dans l'ancienne capitale du pays des mages. Il en ressortait avec plus de questions que lors de son arrivée, pour son plus grand malheur d'ailleurs. Ce cœur, cette forme que la Malice empruntait. Pire, le cri strident semblable à celui d'une femme avait réveillé en lui une sensation d'oppression qu'il ne parvenait pas à oublier. Même la douleur lancinante à son épaule ne représentait rien face à ce souvenir. Comme une telle chose pouvait créer de tels sentiments d'aversions chez lui... Peut-être des restes de son ancienne vie ? La question le taraudait beaucoup trop.

L'homme en était coincé dans son esprit à tel point qu'il soutenait son partenaire sans même le réaliser. Machinalement il montait les marches afin d'atteindre l'extérieur. Son esprit revenait cependant enfin à lui à la bouffée d'air frais qu'il pouvait sentir remplir ses poumons. « Enfin, je n'ai jamais autant aimé la vision de la lune ; se permettait-il de dire tout en jetant un regard vers le ciel étoilé. Un coup d’œil vers Kingsley par la suite. « Je sais bien mon cher mais ce soir je me ravi de l'avoir. Nous ressortons d'ici en vie. Puis, mon âge me rend plus sage, je dois m'en montrer digne ; Ignis prononçant ses mots plus par image que par véracité.

Hypocrisie. Il fût un temps où le mage pouvait se targuer de dénigrer les guerres et autres batailles cependant rien ne lui faisait peur. Il était prêt à fouler bien des chemins et des mystères afin de découvrir le pourquoi du comment de cet univers qui l'entourait. Beaucoup de ses connaissances de cette époque oseraient dire qu'il s'est assagit avec le temps et pourtant, lui ne partageait en rien cette opinion qui avait tendance à l'agacer tout autant qu'il la jugeait erronée. Disons qu'il avait vu bien assez d'horreurs pour agir sans aucune réflexion. La vie est une denrée qui ne devait jamais tolérer le gâchis et ce pour personne.

Son regard ne quittait cependant plus Kingsley tandis qu'il prenait la parole avec sérieux à l'égard du mage. « Je veux tout autant que vous le fin de mot de cette histoire, vous pouvez me croire. Ce soir nous n'avons pas abandonné, au contraire ; il se voulait rassurant car cette nuit aura été plus directe et difficile pour son binôme, l'homme n'en doutait pas. « Je ferais ce qu'il faut pour partager toutes mes infos avec vous. Je vous l'ai dit, je vous pense le plus à même d'agir contre la Malice, vous pouvez compter sur moi plus que vous ne pouvez l'imaginer ; il acquiesçait un peu pour appuyer ses propres propos à l'égard du dompteur de ténèbres.

Au fond Ignis enviait beaucoup son vis à vis bien qu'il ne prenait pas plus la peine d'entrer dans ce fameux vif du sujet. Ils avaient tous les deux soif de connaissance sur le même sujet et pourtant, ce dernier avait un avantage indéniable : sa liberté. La vie avait fait en sorte que le mage soit bloqué à son rang de conseiller qu'il ne regrettait pas malgré tout, il restait enchaîné à des obligations. Kingsley serait l'individu qu'il n'était plus, il en était persuadé. « Toutes mes infos seront les vôtres mais pour le moment, tâchons de ne pas se perdre de vue ; prononça-t-il tout en quittant finalement Celtia. L'avenir était incertain, il n'en doutait plus.




The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Shaiya Shadow
» Mystic Shadow'
» Kaitlyn J. Kingsley [Fini]
» Shadow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Asmosa :: Vaste campagne :: Celtia, l'ancienne capitale
Sauter vers: