AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Lost souls [RP libre] »
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207







LOST SOULS



Il fallait bien avouer, si le propriétaire semblait être blanc comme neige, l’autre en revanche, semblait bien moins innocent au vu de ses réactions. Typique de ceux qui avaient accompli un méfait et ça, tu n’avais aucun mal à le repérer. Malgré que tu avais envie d’interagir avec le coupable et que tu désirais follement le faire sortir de ses gongs, tu n’en fis rien, te demandant juste dans quoi Vince c’était fourrée. Il était évident pour toi, que cet homme en savait bien plus qu’il ne voulait le dire et tout cela ne te laissait présager rien de bon. Finissant de panser les quelques blessures en surface de ton malade, tu laissas le soin à Caym de prendre la suite des opérations, retrouvant ton pauvre panier qui était là, éventrée sur le sol. Les fleurs étaient à terre, à moitié fanée et piétinée. Tu avais toujours de la peine à voir ses beautés éphémères se faire autant maltraitée et c’était bien là, une des seules choses qui te faisait ressentir une compassion sincère. Soupirant quelques peu avant d’armer ton poignet du panier, tu fis volte face, décidant de profiter de ne plus avoir personne pour enfin partir hors de ses lieux, mais c’était à croire que Caym avait lus dans ton esprit, car très vite, il se pointa devant toi, te posant diverses questions concernant les deux voleurs des sous-sols. Tu le regardas quelques instants comme surprise par sa demande. Lui qui semblait — y a quelques minutes — t’accuser de t’acoquiner avec ses vandales, semblaient avoir de nouveau besoin de ton aide, et part deux fois en peu de temps.

« Eh beh, pour quelqu’un qui me trouvait louche y a quelques secondes tu sais retourner ta veste toi. »

Pour lui montrer que ta remarque n’avait rien d’hostile, tu te mis à sourire gaiement, avant de réfléchir à toutes les questions que t’avais posées le mercenaire. Est-il judicieux de lui montrer le chemin vers Vince et ses alliés ? Car si jamais il posait des questions sous la menace, Vince pouvait faire d’énorme bourde et vouloir te prendre comme bouclier, ce qui n’était pas pour t’enchanter. Au fond tu étais tiraillé par deux options. Aider Caym ou ne pas l’aider, mais après avec un peu de chance, peut-être que Vince n’avait pas rejoins ses coéquipiers. « Vu comment tu as amochés les deux voleurs, je pense qu’on pourra les suivre à la trace. Faut dire tu n’as pas eu l’air d’avoir été tendre avec eux. Concernant les lieux, tu sais je n’en sais pas plus que toi. Il parait qu’ils ont plusieurs cachettes de leurs crus. Donc… » Bien évidement c’était un mensonge car tu savais où ils pouvaient se trouver, mais tu n’allais pas non plus montrer comme ça, la cachette de tous les voleurs d’Asmosa. Un peu de solidarité que diable. Invitant le jeune homme dans le sous-sol, tu avais la nette impression que tu ne pourrais te dérober comme cela, même avec une excuse bateau. Peut-être était-ce un sentiment de paranoïa, ou peut-être pas, au vu des réactions précédentes de Caym, tu n’aurais pas été étonnée qu’il veuille te garder à l’œil, juste pour pouvoir te démasquer et vérifier ses théories. Une fois en bas, tu arpentas de tes yeux de lynx le sol, remarquant quelques traces de sang ici et là. En sortant hors de la pièce, tu remarques que les tâches continuaient de colorer les pavés, indiquant un chemin chaotique, mais assez précis. « Tu vois. Bon ça risque d’être un peu ardus parce qu’ils ne se vident pas de leur sang, mais on peut suivre une quelconque trace. » Et au vu de la direction qu’ils avaient l’air de prendre, tu étais d’avis qu’ils se rendent vers des docks abandonnés. Il était plus facile de s’y rendre par de petit chemin et ainsi ne pas se faire voir par la foule. Car cela aurait sûrement amenée à des regards inquisiteurs et choqués. Attendant la réaction de Caym, tu te demandais s’il allait suivre cette piste, où s’il allait insister auprès de toi pour avoir d’autres informations, après tout, tu lui avais bien dit que tu connaissais Asmosa sur le bout des doigts. De plus, même si cela ne t’enchantait pas, peut-être que tu devrais le suivre concernant ses pauvres voleurs. Ne serait-ce que pour éviter qu’ils les amochent plus que nécessaire, mais aussi pour éviter qu’il ne demande des renseignements sur ta propre personne.
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




Lost souls

Ne pas répondre. Ne surtout pas se lancer dans un débat stérile, surtout que Caym était sûr et certain de perdre. Du moins, s'il conservait prestance et bonne manière. Il n'était pas doué pour amener une personne à parler, parler et encore parler jusqu'à ce que cette dernière, sans s'en rendre compte, dévoile plusieurs secrets. Non, il était bien plus à l'aise dans la conversation directe, sans tact et surtout dans laquelle les mots avaient moins d'importance que la carrure. Il préféra donc écouter la demoiselle et l'entendre mentir, une fois de plus. Il en était sûr et certain, désormais, mais tant pis, il préféra faire l'impasse dessus. Si elle pouvait le conduire à ces deux voleurs, ce serait une très bonne chose, peu importe la façon de le faire. Sans un mot, il l'observa prendre note des traces de sang sur le sol, sortir du sous-sol, puis observer les environs. Le mercenaire ne pouvait pas croire qu'elle n'avait pas la moindre idée du lieu où pouvaient se rendre deux malfrats blessées, qu'elle soit ou non membre de la pègre locale d'ailleurs. Car tout citoyens d'une grande ville sait presque naturellement quels sont les lieux à éviter pour ne pas avoir d'ennuis. Même le Kiréïdien connaissait les lieux dangereux d'Hélios et les établissements à fuir comme la peste. Alors elle, qu'il soupçonnait déjà d'avoir des liens avec ce milieu plutôt sombre, devait plus que savoir où chercher de tels hommes. "Effectivement, grâce à ça, je devrais pouvoir les retrouver." Il observa une dernière fois les traces et se dirigea en direction de la sortie. Il ne comptait pas demander l'aide d'Ivy pour deux raisons, très simple. La première, c'était qu'il comptait demander des informations sur cette dernière. La deuxième, c'est surtout qu'il était sûr qu'elle se proposerait de l'accompagner. Pourquoi, cela il ne saurait le dire, mais le mercenaire était presque persuadé qu'elle ne resterait pas là sans rien faire. Elle semblait intelligente, maligne, vive d'esprit. Il était impensable qu'elle ne comprenne pas que Caym continuerait d'enquêter sur elle. "Merci pour ton aide, Ivy." Il allait partir sur ces mots. Il venait seulement d'ouvrir la porte. Il en fit qu'attendre, une, voire deux secondes, voir si elle réagirait d'une façon ou d'une autre. Et puis, improviser à partir de là.


Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207







LOST SOULS



Montrant la seule piste plausible grâce aux traces de sang qu’avaient laissée les deux blessées, tu ne pouvais t’empêcher de te demander si Caym n’avait pas une autre idée derrière la tête. Il était un homme qui avait l’air d’avoir soif de justice, mais le fait qu’il te soupçonne, ne laissais présager rien de bon pour toi. Faut dire, tu n’avais pas vraiment été fine sur ce coup-là, mais au fond tu te moquais bien, du moins c’est ce que tu voulais faire croire. Voyant que le jeune homme comptait faire cavalier seul, tu restas quelques instants silencieuse, observant longuement la carrure du mercenaire. Tu étais tiraillée par plusieurs choix, la première c’était de t’en aller loin d’ici et de le laisser enquêter sur toi s’il le voulait. Après tout, tu n’avais rien n’à te reprocher, à part peut-être lui avoir fait perdre du temps. La deuxième si elle était possible, c’était d’aller voir vite fait bien fait Vince, avant que le mercenaire ne le fasse pour le faire partir loin de ses acolytes. Car tu le connaissais, il risquait de dire bien plus qu’il ne le devait, et pour cela, le jeune homme était un véritable danger. Ou la troisième, tu restais auprès du mercenaire pour t’assurer que le jeune voleur ne parle pas en ton nom. Il risquait sûrement plus d’avoir peur de toi que de Caym, du moins c’est ce que tu espérais. Choisissant ton plan, tu t’approchas alors du mercenaire, affichant un air quelques peu joyeux sur ton visage, comme pour masquer ce qui te passait derrière la tête. « Eh attends, je compte bien me faire rembourser mes pauvres fleurs injustement piétinés. S’ils n’avaient pas été là, j’aurais pu continuer ma vente mais là… » Tu pris presque un air désolé pour toi-même, bien qu’au fond ça te préoccupait pas de trop. Heureusement pour toi, ce n’était pas ton véritable métier, sinon tu n’aurais que tes yeux pour pleurer. « Je compte sur toi pour nous protéger monsieur le mercenaire. Bon si jamais tu as besoin, je peux me servir de mon catalyseur, mais je t’avoue, ce n’est pas exceptionnel. » Tu essayais de jouer sur l’innocence pour essayer au mieux de gagner la compassion de ton partenaire, bien que tu sentais que ça ne serait pas de tout repos.

Sortant hors du sous-sol, tu regardas quelques instants le ciel qui semblait toujours aussi clair. Les ruelles arrières semblaient beaucoup plus calmes que les ruelles passantes et tout en regardant part terre, tu cherchas la moindre trace de sang, espérant que celle-ci n’apparaisse pas, mais malheureusement pour toi, ce fut le cas. « Ils ont l’air de prendre la direction des docks abandonnées, drôle d’endroit pour aller ce soigné… » Tu avais feins l’ignorance, mais au fond, tu avais très bien compris leur tactique, c’était là le seul endroit, où ils pourraient être tranquille sans personne pour les embêter, enfin du moins, c’est sûrement ce qu’ils espéraient, mais avec un mercenaire à leur trousse… Réfléchissant quelques instants, tu pris la peine de laisser passer Caym devant toi, affichant un bref sourire tout en essayant de détourner quelques peu l’attention du jeune homme. « Dit moi, tu comptes faire quoi s’ils n’ont pas les réponses à tes questions ? Parce que si ce n’est pas le cas, tu risques d’avoir du mal à prouver que ton client est malhonnête. » Tu restas quelques secondes silencieuse avant de continuer sur le questionnement. « Pour un mercenaire, tu as l’air d’être assoiffée de justice, normalement cela devrait t’importer qu’il soit un mécréant ou non. Enfin, je dis ça, mais si ça se trouve je conte juste des idées reçus. Tu en penses quoi toi ? » Attendant patiemment la réponse du mercenaire, tu espérais que cela lui ferait faire une pause dans ses recherches, bien qu’au fond, tu en doutais profondément.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé ;





Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Apollon Σ Revenge arm for the lost souls
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Asmosa :: Belvar :: Le port
Sauter vers: