AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« La magie & les algiz. »

avatar
Déesse

Messages : 319




La Magie — Introduction

Le monde de Grayling Emblem est composé de magie, partout et même au sein des mortels qui parcourent les terres. Cette dernière se présente de plusieurs manières, les Algiz et les humains l'appréhendent d'ailleurs d'une façon différente et distincte. Les hommes-bêtes représentent la faune, ils sont la puissance animale ainsi que la fougue de la sauvagerie tandis que les hommes sont l'image de la flore, ils ont appris au fil des années à la cerner, à l'utiliser. D'autres secrets restent néanmoins inexpliquées, la magie est une science sans fin encore parée à dévoiler bien des secrets, des prouesses. A noter que la Malice n'a absolument rien avoir avec une quelconque forme de sorcellerie, c'est une entité à part souillant le monde.

NB : cette section est un moyen de vous expliquer le fonctionnement de la magie ainsi que les transformations des Algiz. Le but final est donc de rendre l'univers plus immersif et compréhensible. ♥


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com

avatar
Déesse

Messages : 319




I. Les algiz et la magie ;

Les Algiz sont les adorateurs de la déesse Grayling. Ils sont capables de prendre une apparence animale quand bon leur semble. Bien sûr, ils ne sont pas des surhommes, et cette transformation demande de l'énergie. Ils ne pourront donc rester indéfiniment transformés, et le temps de transformation dépend de la classe de l'Algiz. Leurs transformations sont en général imposantes et ont longtemps intimidé les humains : ils gardent en effet une taille humaine tout en prenant les caractéristiques d'un animal, faisant ainsi d'eux une race à part entière dans le monde de Meinarest.

Cette forme de magie coule tout simplement dans leurs veines, dès la naissance car c'est un don offert par la Déesse en personne en signe d'amour. Cet art est aussi important que respirer ainsi, un Algiz ne peut pas prétendre ne jamais vouloir user de son pouvoir, c'est une question de survie ni plus ni moins. Les premières transformations sont intempestives, elles apparaissent dès les premières semaines et ne demandent aucun entraînement particulier. A savoir que cette action est totalement « magique », aucun craquement d'os ou autres déformations n'ont lieu puisque le corps entier se recouvre d'une légère lumière dissimulant le processus.

A savoir qu'une étrange malédiction plane sur cette race. En effet il leur est absolument impossible d'utiliser une arme. S'imaginer user d'une épée ou d'une lance sonne comme un blasphème, comme si l'instinct animal qui les parcourt était si proche de la faune du monde qu'elle leur interdisait. Dès lors qu'il s'agit de se défendre, seule la transformation compte.

Tout est une question d'instinct puisque cette magie coule en eux malgré tout, il faut de l'entraînement afin d'atteindre une maîtrise complète. Le temps de transformation peut varier, faisant la différence entre un Algiz combattant et un individu lambda (la durée augmente donc au fil des niveaux). A un certain stade, ils peuvent même parvenir à transférer des attributs animaux sur la forme humaine (au lvl III) ; les Algiz terrestres verront leur audition et leur ouïe grandement augmentées, comme s'ils étaient transformés, tandis que les Algiz célestes, eux, verront leur vue devenir bien plus perçante tels les rapaces et ils seront également capables de faire apparaître leurs ailes sous leur forme humaine sans restrictions de temps. Chaque Algiz verra ses compétences physiques grandement influencées par sa race : Un Tigre possédera une force herculéenne par exemple, tandis qu'un Loup aura une vitesse et une force accrue. Un Lapin, lui, sera capable de réaliser des bonds dignes de sa race sans mal, par exemple.

Dernier point à prendre en compte ; les plus puissants guerriers parviendraient à atteindre un stade ultime de la magie Algiz. Ils seraient capables de rendre la transformation infinie, plus aucune limitation ne se présenterait à eux tandis que d'autres auraient même éveillés un second lien avec un animal, pouvant se changer en ce dernier. (le lvl III le permet donc en échange de 30 points d'exp. Attention cependant, la seconde transformation sera de lvl I avec limitation et les hérons ne peuvent être choisis.)

Contrairement aux humains, la reproduction des Algiz est beaucoup plus simple car la grossesse dure moins longtemps, et la naissance de jumeaux ou de triplés est une chose bien moins rare. C'est pour cette raison qu'au début du monde, ils étaient très nombreux et que le nombre de transformations possibles étaient bien plus diversifiées qu'aujourd'hui. D'après les contes et légendes, certains Algiz pouvaient devenir des dragons mais les guerres et autres batailles ont eu raison de cette diversité. Aujourd'hui ils sont divisés en deux catégories ; les terrestres et les célestes. Parmi eux vous pouvez voir des lions, des lapins, des corbeaux et bien d'autres. www

II. Les hérons et la magie ;

Les hérons sont une célèbre race d'Algiz bien à part ayant des caractéristiques différentes bien que liés à un animal eux aussi. Ils sont des créatures mystiques aux origines mystérieuses. De nombreuses légendes du Nord disent qu'ils ont été envoyés sur Meinarest par Grayling pour aider les hommes-bêtes à diriger et dominer ce monde. A Sollvaec, on raconte que c'est Vaec qui a créé cette race en mêlant le sang de la Sainte-Lignée à ceux d'Algiz qui avaient refusé de se transformer pour qu'ils puissent avoir la chance de se détourner de Grayling la perfide en aidant les enfants humains des dieux dans leurs quêtes de paix sur le monde. Les rumeurs sont nombreuses sur les hérons tant la beauté et la sagesse qui les incombent sont reconnues.

Malgré cela, ils sont dans l'incapacité de se transformer, ils ne peuvent vivre que sous forme humaine mais ils sont les seuls à pouvoir utiliser une certaine forme de magie peu connue dont eux seuls ont le secret. Ils peuvent ainsi lire dans les cœurs des êtres vivants, communiquer avec la nature ou les animaux et bien d'autres dons www. Mais ce n'est pas tout, ils sont aussi les adeptes de la voix divine, ils peuvent user de chants permettant divers effets comme guider les âmes, redonner courage ou bien retirer la haine des individus. Ils sont nombreux bien qu'une légende stipule que d'ancienne cantate sommeille cachée en ce moment, ces dernières capables de pouvoirs quasi-divins. Beaucoup sont à la recherche de ces fameux écrits.

Il est à noter que les Hérons ont un dégoût pour les combats, la guerre et les effusions de sang. Il est quasi impossible de voir l'un d'eux présents sur un champs de bataille car même la simple vision d'un combat les rebute. Pour autant, il reste très important dans la géopolitique mondiale et il n'est pas rare de les voir présents dans un gouvernement.

Bien qu'une aura de paix et de bienveillance enrobe les Héros, une rumeur s'est répandue depuis peu comme une traînée de poudre dans les bas quartiers de Sollvaec et bientôt dans tout Meinarest. Aussi pacifiques qu'ils soient, ce peuple d'Algiz connaitrait de nombreux chants apportant la destruction et la mort autour d'eux. Vrai ? Faux ? Il ne vous reste plus qu'à le découvrir, à vos risques et périls.
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com

avatar
Déesse

Messages : 319




I. Les humains et la magie ;

C'est lors de l'exode d'une partie de la population humaine vers ce qu'est aujourd'hui Asmosa que l'humanité a découvert la magie. Cette dernière a pourtant depuis toujours coulé dans leurs veines car à l'instar des Algiz, ils ont eux aussi reçu son usage de la part d'un dieu, de Vaec. Nul n'a vraiment de source sûre à ce sujet mais c'est sur cette option que les éminents sorciers de la nation des mages ont posé leur dévolu. Écrasés par les hommes bêtes en osmose avec leurs transformations, les aptitudes des humains sur le sujet ont été comme étouffées, les rendant inapte à l'utilisation. C'est donc en se libérant de ce joug qu'ils ont pu découvrir cette force.

Cette magie est liée à la faune, aux éléments. C'est lors d'une chute dans une caverne que le premier sorcier du nom de Alexandros a fait la découverte d'une pierre précieuse plus scintillante que le soleil lui-même. Cette chose s'est avérée être ce que les gens appellent de nos jours un catalyseur ; attaqué cet homme a réussi à créer une gerbe de flammes, repoussant ses assaillants. Cette histoire vraie mais souvent moquée par les populations a incité certains à créer des légendes prônant la puissance humaine face à un immense dragon ou autres créatures monstrueuses.

De manière concrète, le corps humain dispose d'une substance nommée le Mana, cette dernière parcourt les veines de tous les individus, mêmes ceux se disant non magicien. C'est cette matière qui permet d'utiliser la magie bien que seule, elle ne peut pas faire grand chose pour ne pas dire rien du tout. Il faut trois choses pour espérer parvenir à des effets ; du mana, un catalyseur et des incantations. Le premier est donc inné, le second consiste en une pierre précieuse, peu importe sa taille mais cette dernière doit émettre de la magie — elles sont trouvables un peu partout dans le monde, ainsi que des sortilèges, des mots précis dans une langue créée.

Les scientifiques du pays des magiciens ont ainsi élucidé le mystère, faisant de cette nation la plus avancée sur le sujet. La flore et la nature seraient composées d'esprits invisibles à l’œil nu, ces petits êtres se nourriraient du mana humain mais ils auraient aussi besoin d'être convaincu. C'est là que les incantations entrent en jeu, elles usent de mots, de termes pouvant interagir avec eux grâce au catalyseur, en échange de mana, ces esprits peuvent créer divers effets en rapport avec le mana du mage et ainsi créer des sorts. Plus l'incantation est longue, plus les esprits sont accumulés et donc l'ampleur de la magie importante.

Comme vous pouvez le constater, dans les faits tous peuvent utiliser la magie si ces derniers disposent de ces trois choses cependant rien n'est aussi simple. Certaines personnes ont par un exemple un mana qui a dû mal à entrer en contact avec le catalyseur et ce même avec des incantations, rendant de ce fait l'usage de la magie semblable à un calvaire ; ils sont considérés comme des non-mages. De même, il faut savoir que les incantations sont primordiales et ce même pour les sorts les plus anodins, poussant les futurs sorciers à suivre des enseignements, au sein de l'école des éléments de Belvar par exemple. Pour autant, certains parviennent parfois à se frayer eux-mêmes un chemin dans l'apprentissage en suivant leur instinct dans la création d'incantation malgré tout ils sont très, très rares.    

II. La Magie Noire ;

Elle est la plus utilisée par les magiciens, basée sur les éléments qui composent le monde, elle est connue pour sa puissance. Les attributs sont le feu, l'eau, la glace, le vent, la terre, les ténèbres et la foudre. Chaque magicien dispose d'une affinité basée sur la couleur du Mana qui parcourt les veines de l'utilisateur. Diverses expériences sans douleur sont possibles afin de déceler l'élément du potentiel mage, ces dernières ont souvent lieu en première année à l'académie des éléments. Au fil des entraînements, de l'utilisation, certains magiciens parviennent cependant à dompter un second attribut (lvl III). Il existe un nombre incalculable de sorts, vous pouvez en voir ou même en proposer dans cette section ; www.

III. La Magie Blanche ;

Bien plus rare que la magie noire, cette dernière a une image bien différente puisqu'elle est souvent mise en parallèle avec les bienfaits et les soins. Tirée de la lumière, cette forme de magie est tirée de la chaleur du soleil que les magiciens sont capables de transformer en enchantements. Les effets sont divers et variés, des sorts de soins, des barrières ou même des antidotes mais ce n'est pas tout, elle est aussi capable de créer des résultats offensifs. Cette forme de la magie blanche joue donc sur la chaleur, les reflets et autres possibilités ; à voir aussi dans cette section, www. Il faut savoir que les mages blancs sont plus nombreux au sein de Sollvaec car pour une raison sans doute due au hasard, le sens des incantations pour assouvir les sortilèges sont souvent tournés vers la religion et l'adoration.

IV. La Magie Physique ;

Cette art bien que spécial est considéré comme une magie malgré tout son fonctionnement est tout autre. C'est au fil des entraînements que certains humains sont parvenus à libérer des aptitudes plus élevés. Les scientifiques stipulent que le mana s'est densifié et que sans même l'utiliser de manière concrète il est capable d'aider son porteur. De manière concrète, certains myrmidons serait doués d'une force bien plus élevés, du moins capables « d'enchanter » une attaque, un coup afin de se montrer plus puissant. Les archers eux seraient aptes à se doter d'une vision imprenable pour se montrer plus précis tandis que les voleurs pourraient accentuer leur agilité. Tout est une question d'entraînement (accessible lvl II).

A savoir que son utilisation ne peut être constante. Les personnes réussissant à l'utiliser ne peuvent pas se prétendre plus fort physiquement à longueur de temps, par exemple. Il s'agit dans les faits d'un moment de concentration que les combattants apprennent à utiliser afin d'accentuer leurs caractéristiques l'espace d'un instant d'autant que cet acte demande l'énergie car cela demande de consommer du mana, comme pour sort.


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.
» Magie Waaagh.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Débuts :: De nous à vous :: Topics importants :: Grimoire
Sauter vers: