AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« the makers of discord │ ft. sinhae »

avatar
Maudit

Messages : 40




alchemy
ft. sinhae

Une chaleur accablante pour ne pas changer, un climat inné à cette région des volcans même si la nuit avait donc commencée à tomber, même si elle était tombée depuis longtemps en réalité. Il était sans doute tard, très tard, l’heure à laquelle les hommes avaient déjà quittés leurs tavernes après une ou plusieurs boissons. L’heure à laquelle la rue était quasiment déserte hormis un ou deux téméraires. Minuit passé depuis maintenant plusieurs bonnes dizaines de minutes, c’est ta journée à toi qui commençait en parallèle en bon prédateur que tu étais, en chasseur bien plus sanglant que tu étais devenu. Tu avais donc quitté en cette nuit ton chez toi en un but simple, motivé par un anodin objectif, par un détail que tu te devais de régler avant d’exécuter un quelconque contrat. Il te fallait lui rendre visite à elle, celle que tu avais approché il y a maintenant plusieurs semaines, celle qui œuvrait tantôt pour toi moyennant rémunération, celle qui te fournissait en breuvage aux goûts douteux pour certains mais aux effets diverses et mortellement variés pour certains. C’est tout naturellement que tu étais parti en quête de sa demeure dès lors, déambulant en ces ruelles.

Ce n’est qu’après de longues minutes de marche que tu finis par arriver juste devant sa demeure, ta silhouette s’étant faufilée en cette ville,  masque d’acier trônant à la place de la chair au niveau de ton visage. C’est en un premier essai que tu remarquais que la porte de sa boutique ou plutôt de son petit laboratoire d’alchimie était fermé. Lumière faible trouvant malgré tout naissance à travers la fenêtre de l’étage présent témoignant de la présence d’une quelconque créature, éveillée ou non. C’est avec un léger amusement et sans la moindre gêne que tu t’étais dès lors permis de crocheter la serrure de la porte qui se tenait face à toi, ouverture facile, prenant le temps de refermer celle-ci. Tu avais finis par la suite par grimper à l’étage, tes pas se faisant léger, bruits étonnamment absent sous chacun de tes faits et gestes. Tu étais donc arrivé face à l’une de ces secondes constructions de bois qui faisait office de barrière, de porte. Hésitation absente, tu t’étais alloué un nouveau droit pour ne pas changer, pénétrant dans l’appartement de la concernée. Regard épiant les environs, redécouvrant l’endroit que tu avais brièvement perçu de par le passé alors qu’elle t’avait toujours reçu en sa boutique. Tu avais en parallèle ôté l’ornement d’acier qui cachait les traits marqués de ton visage, objet trônant en une de tes mains.

Ce n’était pas un luxe digne de la royauté mais en soit il n’y avait pas à se plaindre, de l’ordre digne de tout bon mage ou plutôt magicienne, tu ne t’étais point fait prié pour te déplacer en cette pièce que l’on appelait le séjour d’ailleurs. Toujours aussi silencieux, spectre se déplaçant de façon si fugace ne laissant que le néant en tout sens en son sillage. Tu pris dès lors place en l’un des sièges qui se trouvait non loin de toi, bras venant se croiser le long de ton buste, tu n’avais plus qu’à attendre, attendre qu’elle se manifeste. Ouïe captant tantôt divers sons qui émanaient d’une autre pièce n’ayant guère poussé plus loin ta curiosité alors que tu aurais pu venir la trouver jusque dans la salle où elle se trouvait. Non tu comptais prendre ton mal en patience et lui laisser la surprise de découvrir ta présence, tu te demandais ainsi comment elle allait réagir façon à ton intrusion en son petit chez soi même si tu n’avais guère touché à quoi que ce soit. Tu étais venu avec une simple idée en tête qu’était celle de lui proposer un nouveau travail pour ta personne, lui offrant même l’amusement d’étudier, de développer diverses potions quelque peu innovantes. Tu considérais qu’elle n’allait t’en vouloir une fois le pourquoi du comment expliqué.


Voir le profil de l'utilisateur
Sinhae ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 50



the makers of discord
C’était avant. Avant la Malice, avant les cris, avant les monstres. C’était quand Sinhae vivait encore dans son atelier.
Quand le soleil miroitait encore dans le ciel bleu de la patrie des volcans. Avant qu’elle ne découvre en son sein, la noirceur de la malice.

Une belle journée qui avait annoncé une nuit chaude, voire lourde. Pourtant les éclairs ne fracassaient pas encore le sol mais l’orage semblait prêt à rompre le silence qui régnait au loin des tavernes. Assise à son bureau au premier étage de cette maison qu’elle avait hérité de son maître, la mage écrivait avec une longue plume et une écriture délicate, les dernières informations sur un sort qu’elle venait de confectionner.
Un sort offensif pour sa propre personne, capable de brûler quiconque chercherait à la toucher. Dans cette pièce intime qui lui servait de chambre autant que de laboratoire personnel, bien plus restreint que celui qui se trouvait au rez-de-chaussée, de nombreuses fioles trônaient sur les étages alors que d’immenses manuscrits, richesse infinie pour les mages avaient envahi chaque recoin de cet espace.

Elle l’avait senti. Pas entendu, mais senti, l’homme, à côté. Il avait su crocheter avec talent, une serrure non plus protégée avec autant de soin. Mais Sinhae ne craignait pas réellement le danger. Après tout, tous les hommes et créatures qui avaient cherché à mettre fin à ses jours, s’ils avaient pénétré comme lui l’avait fait, auraient déjà tenté de la tuer.

Aller lui parler ? Oui, naturellement. Mais quitte à jouer au jeu du chat et de la souris, Sinhae se complaisait à jouer avec les nerfs et la patience de ce mystérieux visiteur. Les étoiles défilaient dans le ciel, alors que dehors, les premiers éclats de voix résonnaient, l’alcool commençant à répandre ses effets dans la capitale.

Une heure, puis deux. La fine jeune femme se leva et d’un geste calme, referma le grimoire dans lequel elle venait d’écrire à s’en faire ressentir des crampes dans son poignet. Les os craquèrent discrètement quand elle s’étira.

A l’orée de la lueur, les broderies qui se dessinaient sur la robe blanche brillaient doucement, répondant aux astres célestes. Au vu de la chaleur et du caractère pour le moins étrange de la rencontre qui s’annonçait, elle ne prit pas la peine d’enfiler son habituelle cape. Il put entendre ses pas s’approcher de la porte qui s’ouvrit et lui laissa découvrir Sinhae. La faible lumière éclairait le visage de la mage qui avait tout de même un peu de mal à découvrir celui de l’homme assis face à elle.

Son épaule s’appuya contre un des montants de l’encadrement de la porte. « Qui peut bien se prévaloir d’être un être si spécial pour franchir ses portes en pleine nuit ? »

Un léger sourire s’afficha sur ses lèvres, alors qu’elle croisa machinalement les bras contre elle. « Un client qui ne pouvait attendre le matin pour quelques filtres d’amour ou poisons mordants ? »

Après quelques secondes de silence, elle rajouta d’une voix légère : « Au moins, vous avez eu la présence d’esprit de ne pas franchir cette dernière porte. »
© ASHLING


Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maudit

Messages : 40




alchemy
ft. sinhae

L'attente se transformant au delà de quelques minutes en des heures, même si ton ouïe trahissait quelques sonorités venant d'une autre partie de cette demeure, de l'autre côté d'une porte juste en face de toi. C'est ainsi que tu dus prendre ton mal en patience, cherchant un quelconque divertissement pour rendre cette longue attente quelque peu plus agréable même si tu étais convaincu que cela en valait le coût. Cela aurait été un mensonge de dire que tu n'en avais pas profité pour explorer les lieux ou du moins la pièce alors que tout reflétait le quotidien d'une alchimiste, d'une magicienne et surtout à vrai dire d'une chercheuse. Des ouvrages traînant même s'ils ne semblaient être d'un grand intérêt pour certains, dans tous les cas l'attente fut supportable en réalité alors que de par le passé on t'avait inculqué cette vertu qu'est la patience, base même de tout espion ou assassin. C'est une fois de retour en la place que tu avais pris au par avant, en ce siège que tu levas le regard pouvant enfin observer cette fameuse porte qui s'ouvrit sur l'une de tes espérances ou plutôt sur celle qui devait porter tes espérances. Elle t'avait bien fait attendre et tu espérais qu'elle allait se montrer efficace et intéressante vis à vis de la proposition que tu comptais lui faire.

Tu avais dès lors porté une certaine attention à ses propos tandis que ton regard quant à lui balayait sa silhouette décrivant subtilement sa personne. Déformation professionnelle sans doute car on t'avait appris à en partie tirer une quelconque information du physique des autres, de leur tenue. Tu fus quelque peu curieux concernant sa chevelure à la teinte exotique même si tes iris vinrent retrouver les siennes machinalement comme dans tout bon échanges entre deux individus. Tu finis par répondre aux palabres de ta vendeuse ou plutôt de l'alchimiste que tu comptais faire œuvrer pour toi.

« - Qui peut bien se prévaloir de faire attendre si longtemps en retour son futur client ? »

Un léger sourire étirant tes lèvres sur ces paroles exprimées d'un ton quelque peu taquin, tu étais en tort alors que tu avais fait irruption chez elle en pleine nuit mais les affaires sont les affaires pour toi ni plus ni moins. Tu te permis de rajouter de nouveaux mots à l'acte.

« - Dans tous les cas oui j'ai du savoir vivre et je sais prendre en considération l'intimité de chacun. J'ai peut être fait irruption chez vous mais je ne comptais pas aller plus loin surtout pour la banale demande que je compte vous faire. »

Une banale demande, cela était le cas pour toi mais pour elle tu ne savais si on lui avait de par le passé demander de travailler sur des potions, décoctions et autres produits mortels. Tu te permis de quelque peu ironiser sur une des propositions de la jeune femme convaincu que cela devait être un important fond de commerce pour elle.

« - Concernant les filtres d'amour, j'ai encore un minimum de considération pour ma personne donc non merci même si cela pourrait avoir son utilité en certaines situations. »

Te relevant dès lors, tes pas te portant doucement mais sûrement vers la porte où elle se tenait ton regard se portant brièvement sur ce qui se trouvait derrière elle, sur cette pièce dont elle était sortie. Bras venant se croiser le long de ton buste alors qu'une faible source de lumière trahissait les traits de ton visage, tu conclus de par de nouvelles palabres.

« - Sinhae c'est bien ca ? J'ai eu vent de vos capacités en alchimie et j'aimerai vous proposer une offre ou plutôt un contrat à long terme sachant que si vos capacités sont bien celles que l'on m'a vanté je pense que je reviendrais vous voir. J'ai besoin de vous pour me confectionner divers poisons aux effets relativement précis. »

Tu finis dès lors par te retrouver un peu plus près d'elle une nouvelle fois, tes jambes te rapprochant de sa frêle silhouette, de ce fin corps alors que tu conclus sur ceci.

« - D'ailleurs j'espère que vous êtes aussi charmante que apte à conserver un secret professionnel. »


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé ;





Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton says surprised by discord in Haiti
» Discord
» Soirée discord et mini-jeux
» Brise de Discorde ♦ Solitaire [RESERVE]
» Aisling Spectra O'Nells - " Eris, the goddess of discord. You may have seen my likeness on the temple walls. " ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Kireïde :: Cité d'Helios
Sauter vers: