AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« i'm the one who does his job, i'm thinking you're the other one │ THANAES »

avatar
Maudit

Messages : 40



Thanaes

I didn't start this war... But I'm damn well gonna finish it.





Nom : Antonis.
Prénom : Thanaes.
Titre : Le déchu.
Âge : 41 ans.
Orientation : Hétérosexuel.
Royaume : Kireïde.
Métier : Anciennement bras droit du maître espion puis relégué au vulgaire rang de soldat peu de temps avant sa désertion et sa reconversion en mercenaire.
Classe : Myrmidon.
Arme : Deux armes bien distinctes en leur apparence, à la mécanique de combat relativement opposée. Thanaes a hérité de l'épée de son père, l'ancien maître espion, outil faisant la fierté de la forge et de l'ingénierie de Kireïde. L'arme n'est rien d'autre qu'un manche merveilleusement ouvragé conservant une certaine sobriété en parallèle. Lame s'en extirpant, se dépliant lorsqu'une pression est exercée sur la poigne de par un complexe mécanisme, l'alliage métallique se profilant dès lors. Notre mercenaire dispose dès lors d'une arme à une main relativement facile à transporter ou cacher, la poignée de celle-ci trônant à sa ceinture en temps normal orpheline de sa lame.

Hormis ceci, notre ancien noble s'est fait fabriquer de par le passé une épée bâtarde dont le fourreau trône en son dos. Pommeau représentant quant à lui deux loups s'entrelaçant, lame travaillée elle aussi de par la présence de nombreuses runes gravées le long de celle-ci pour un pur esthétisme. Notre myrmidon utilise aussi bien sa première arme tout comme la seconde selon l'environnement, sa stratégie alors qu'il lui arrive aussi de succomber tantôt à ses talents d'ambidextre.  

Physique & mental

Taille : 1m93.
Poids : 92kg.
Cheveux : Ébène ▬ Courts.
Yeux : Bruns.

Son attitude : Le temps passe, le monde change mais certaines choses restent immuables. Il y a constantes et des variables tandis que ton attitude elle fait parti de ces variables. Tu es l'illustration parfaite de ce qu'entraîne une certaine déformation professionnelle, un véritable caméléon sachant tantôt se distinguer comme se fondre en son environnement qu'importe son genre, l'étiquette comme les tendances des miséreux n'étant des mystères pour toi. Il n'en reste pas moins que tu disposes de ta propre attitude lorsqu'il n'est nécessaire pour toi de t'adapter à un quiconque qu'importe la finalité. La tête haute, le torse bombée, tu as tout de l'homme qui a connu la gloire, les attraits du pouvoir. Main de fer capable de nimber ses idées sous d'habiles palabres. Regard inquisiteur venant te caractériser aussi alors que tu es une bête changeante selon ton bon vouloir.
Autre(s) : Une main gauche perpétuellement gantée ou au pire majoritairement enlacée par une étoffe noir ne laissant percevoir que tes doigts. Ceci ayant pour but de cacher une disgracieuse brûlure officiellement celle-ci cache en réalité ta marque hormis ce détail, tu portes quelques rares cicatrices de par les escarmouches qui furent liées à ton ancienne profession tout comme ton actuelle. Il n’est pas rare aussi de te voir arborer cet ornement d’acier à la place des traits marqués par le temps de ton visage afin de conserver en de multiples situations ton identité, déchu et déserteur que tu es.

L’amertume, un goût de cendre, une déplaisante saveur qui a trouvé naissance entre tes lèvres depuis ce jour, celle-ci ne cessant de se raviver en chaque levé de soleil. Tu es cet amalgame de feu et d’obscurité, un mélange insondable et insoupçonnable de par son drastique opposé. Tu es ce genre de chose que l’on a formé pour devenir un outil, une arme en un domaine bien précis qu’est l’espionnage ou encore la collecte de connaissance sur ce bas monde qui t’entoure, noblesse comme pauvres ou impotents étant tes proies. Tu n’es qu’une chimère, une créature ne représentant qu’un étonnant mélange entre un quelconque venimeux reptile et le fière et courageux lion. Inclassable et surtout indomptable tu as toujours eu pour habitude de savoir tout, sur tout le monde, tu as toujours eu l’habitude d’avoir les cartes nécessaires pour t’improviser maître chanteur. Tu as malheureusement dès lors toujours eu l’habitude d’être perçu comme la peste même si cette perception auprès de ton rôle était tu de par tous autres par peur de révéler certains inavouables secrets.

L’homme est un loup pour l’homme, tu en étais malheureusement la parfaite illustration, attentiste, opportuniste. Main de fer au touché bien trop appréciable étrangement qui autrefois n’exerçait que trop bien son devoir. Tu fais parti de ces hommes qui ont été gangrenés par leur travail même si tu conserves encore aujourd’hui de bonne valeurs et une fois inébranlable envers ta nation. Tu es cette créature qui même si elle a tout perdu, rien ne saurait t’anéantir indomptable que tu es, inqualifiable de par ta malice qui fait office de stratégie, de par ta bravoure qui couronne tes mauvaises intentions.

Tu as toujours été admirablement appliqué dans l’art d’agir pour la famille royale même au dépend de ton image, de l’image de ta lignée. Tu es un prédateur perpétuellement en traque, une insatiable chose qui n’en reste pas moins motivée même après sa déchéance de par une aveugle foi en son pays et surtout une féroce aigreur pour le calomnieux jugement qui lui fus réservé. Homme d’honneur tiraillé entre son ego, le titre, la place qu’a occupé sa famille jusqu’au grand complot et sa loyauté envers Kireïde qui ne fut point récompensée en ces heures troubles. Le pouvoir et la trahison ayant dès lors donné naissance à une créature imprévisible et vindicative. Que l’on tente de t’abattre, tu ne cesseras de te relever.
Journal d'une vie

Où as-tu poussé ton premier souffle ? Dans quelle situation familiale ? Un jour comme tant d’autres en une bâtisse non loin du palais royal, tu avais trouvé naissance en un contexte des plus banals pour une personne ayant appartenu à la famille dont ton père était issu alors que ta mère elle était une défaillance, un imprévu, une intruse en cette société qui t’avait accueilli. On ne naît pas marqué sans une raison précise, fidèle serviteur du trône que ton géniteur était, celui-ci ayant succombé aux charmes d’une chose en partie animale selon son bon vouloir même si ceci avait changé de par leur coucherie. Tu avais vu le jour entouré de ta famille, grands parents ayant aidé à l’oeuvre alors qu’aucun servant n’avait été invité à prendre part à l’acte afin de ne divulguer le secret de ta conception. Tu avais été une naissance attendue et à la fois crainte en ta lignée et une totale surprise pour l’entourage de tes parents. Une problématique de chair et de sang car comment pouvait on éduquer, assurer un plaisant avenir à un bambin marqué par l’ignominie dès son premier souffle ?

Quelle éducation as-tu reçu ? Dans quel contexte as-tu grandi ? Maître espion de père en fils, de mère en fille, ou toute autre combinaison possible de par les deux sexes. Ce poste étant détenu aussi loin que les archives puissent remonter par ceux qui portaient de par le passé le même nom que toi, les Antonis. Tu as reçu la même éducation que les autres enfants de bonne famille, de bonne fortune, une éducation stricte, sévère mais juste et efficace. Une éducation qui avait pour but de t’endurcir tout comme te rendre dangereusement efficient au futur poste que tu devais occuper. Tu avais été bercé en des arts bien moins louables que l’entraînement à l’escrime, l’apprentissage de l’étiquette ou le savoir vivre en des réceptions aussi barbantes que vitales pour l’exercice de ta fonction. Tout ceci avait été assuré par ton père en son agenda chargé alors que celle que tu aurais dû appeler mère s’était éclipsée relativement tôt en ta vie. Raisons liées à son ancienne race tandis qu’elle s’était contentée de rester la première année de ta vie afin de s’occuper des nécessités inhérentes à celles d’un bambin, ta génitrice ayant préféré l'exile en une autre contrée pour éviter tous ennuis pour elle et ton père.

Il est quasiment inutile de dire que tu avais reçu de nombreux revers de main de ton patriarche afin de forger celui que tu es aujourd’hui. On ne gagne rien sans consentir à des sacrifices, ceci venant se coupler malgré tout à un contact difficile voir extrêmement contrôlé avec le monde extérieur. Tu avais hérité d’une éducation aux antipodes sur biens des aspects, privé de certaines joies et autres divertissements de par ton marquage cela n’avait empêché néanmoins à ce que l’on t’apprenne comment mettre à mort un autre homme ou encore laissé traîner tes yeux et tes oreilles, sachant être à l’écoute du savoir que les espions fidèles à ton paternel savaient ramener. Il était si facile de faire trembler la noblesse en sachant tout sur tout le monde que l’on en devenait craint et surtout haïe et cela on te l’avait aussi enseigné aussi. Tu avais donc grandi en parallèle de la famille royale que le suzerain actuel appelle avec regret père ou encore mère de par le sort funeste qu’ils ont connu.

Quelle est ta situation actuelle, ton ou tes objectifs ? D’adolescent à bras droit du maître espion, bras droit de ton père à simple soldat puis mercenaire de par ton bon vouloir cette-fois ci. On peut dire que ta situation a drastiquement changé depuis le temps et cela pour ton plus grand malheur. Accusé de trahison suite au grand complot alors que tu avais toi même versé ton sang en ce palais alors que tu ne sais ce qu'il en était advenu pour ton père quant à lui, cadavre non retrouvé. Comme à toute tragédie il faut des coupables et ta lignée en avait payé le prix, accusé de trahison de par la disparition de ton père, le prodigieux maître espion et son fils n'ayant su prévoir un événement aussi grotesque. Ceci était un magnifique aubaine pour se débarrasser de toi, celui qui était prédestiné à prendre dès lors sa place en de bas règlements de compte.

Accusé de trahison envers la famille royale, ton père ayant été porté disparu tandis que deux affaires précises avaient refait surface en parallèle, celle de l'origine de ta mère et logiquement par la suite ton marquage. C'est ainsi que l'on t'avait fait un procès, c'est ainsi que l'on avait supputé sur le fait que ton géniteur avait pactisé avec l'ennemi, charmé par une des leurs femmes celui-ci ayant même engendré une chose comme toi, les pots de vins n'ayant pu faire taire à jamais ces deux aspects de ton existence. Tout ceci s'était conclu par un non lieu, les archives royales ne pouvant nier l'éternelle dévotion de ta lignée pour le trône aussi loin pouvaient elles remonter, un bénéfice du doute accordé malgré ton statut révélé. Tu avais cependant été renvoyé dans l'armée en tant que simple soldat du rang, interdit de tout accès au palais, privé des acquis que ta famille avait su obtenir de par le passé. Mesure de précaution selon les dires mais plutôt châtiment pour toi et victoire pour ceux qui avaient crachés sur ton nom, l'amertume t'ayant consumé dès lors. Tu avais préféré déserter par la suite que de te retrouver sous les ordres de bouffons, de gamins en un mépris non caché pour ces personnes sans la moindre expérience à défaut qu'elle soit minime comparé à la tienne.

Tu en étais dès lors arrivé au point où tu avais décidé de devenir mercenaire et gagner ta vie de cette façon en attendant de savoir quoi faire par la suite. En attendant le moment où tu pourras te repaître de tes détracteurs, en attendant le moment où tu pourras reprendre ce qui te revient de droit. Longue vie au roi ? Très peu pour toi maintenant.

Quelle opinion portes-tu sur les Algiz & Humains ? Les Algiz, ces sauvages tout juste civilisés pour pouvoir prétendre négocier avec les humains, ces sauvages tout juste bon à être des outils, tout sauf égal de l'humanité. Tu as toujours eu et aura sûrement toujours une totale aversion pour eux même s'ils sont une partie de toi en quelque sorte, même si ta mère en était, une exception comme quelques rares autres mais pas plus qu'il n'y a de doigts sur une main. Tu as toujours prôné le fait qu'il fallait les écraser, les massacrer car le fait d'avoir fait dans la demi mesure avait bien démontré une chose, le fait d'avoir fait dans la demi mesure avait donné lieu au grand complot. Plus de demi mesure aussi simple cela puisse il être.

Portes-tu une allégeance à une nation, laquelle et pourquoi ? Kireïde est ta patrie, même déchu, même considéré encore par bien d'autres comme un traître, perçu comme un rebut par ceux qui savent la présence d'une marque sur ton corps. Tu n'en restes pas moins fidèle au pays qui t'a vu grandeur, au pays pour lequel tu as fièrement accepté d'avoir du sang sur les mains. Tu n'en restes pas moins prêt à prendre une nouvelle fois les armes contre les bêtes vivants en leurs monts enneigés mais il y a un subtil détail. Un détail qui change tout, Kireïde est ta patrie de cœur mais la royauté et son entourage ne sont plus ceux pour qui tu te bats.

Quelles aptitudes possèdes-tu ? Beaucoup de par le passé s'étaient amusés à railler ta personne ou encore ton père sur l'éventuelle absence d'un quelconque talent à l'épée de par le rang que vous occupiez, des rats de couloir épiant, écoutant, collectant et assassinant. Tu n'en restais pas moins terriblement létal, entraîné au combat qu'importe l'arme, qu'importe la situation et les imprévus. On t'avait appris à mêler la prestance d'un homme noble à l'efficacité et la détermination du mercenaire, à profiter de tous avantages bien loin des amabilités et des voltigements des autres.  Tu étais un ambidextre n'ayant réellement de style mais une nouvelle fois un exceptionnel talent d'adaptation. Tes armes de prédilections étant les glaives, sabres ou autres épées, tu as maintes fois prouvé tes capacités ayant même survécu au massacre du grand complot alors que tu te trouvais en le palais ce triste jour, quelques égratignures ayant trouvé refuge auprès de ton corps. Ainsi de par ce simple haut fait, il n'était plus à prouver tes talents.

Transmets nous ton plus grand rêve ? Un rêve ? Ou plutôt un désir de vengeance, tu n'as qu'une envie, celle de voir à feu et à sang la citée de Valtac tout comme le fait d'obtenir ta revanche sur les institutions qui t'ont dénommée comme un traître. Hormis le fait de vouloir savoir ce qu'il est advenu de ton père tu souhaites tout bonnement reconquérir ton titre, qu'importe la chose que tu es de par cette ignoble marque. On ne choisit pas sa naissance et ses conditions mais on peut très bien forger sa propre destinée.

Et vous ?

Ton Pseudo : Radium.
Ton âge : 21 ans.
Des commentaires : Blblbl.
Comment avez-vous découvert le forum : Partenariat.


Dernière édition par Thanaes le Mer 29 Mar - 14:51, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maudit

Messages : 40



Petit double post pour préciser que j'ai terminé ma prez ! c:
Voir le profil de l'utilisateur
Sinhae ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 50



Bienvenue !

J'aime beaucoup ton personnage, impatiente de voir ce qu'il va donner en RP. ~
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



Bienvenue en Meinarest !
Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! Bon et bien comme je te disais — et je ne suis pas déçu, ton personnage est tellement classieux ! J'aime son histoire et le rang que tu lui as créé ; les espions c'est juste trop cool quoi. Tu feras juste attention, le premier paragraphe du questionnaire ne veut pas dire grand chose je pense qu'il y a des phrases qui devaient être effacées à la base mais le sens est bien présent malgré tout ! Te voilà validé ! Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» || I was thinking 'bout you, thinking 'bout me, thinking 'bout us
» Don't speak I know what you're thinking •• Sam
» I'm always thinking of you
» /!\ I am thinking it's a sign that the freckles in our eyes are mirror images and when we kiss they're perfectly aligned ▲ Micastian /!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Débuts :: Fiches de présentation :: Fiches validées
Sauter vers: