AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Quand ta journée commence par un poulet || Roy »

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 37






City and Chicken

Une bien belle journée s’annonçait aujourd’hui et pour se faire Eilween avait décidé de ne pas rester enfermée comme elle l’avait si souvent été étant enfant. Elle avait bien grandit depuis l’époque où sa défunte mère régissait sa vie, c’était terminé à présent et elle prenait ses propres décisions ne laissant à ses pensées qu’une rancœur qu’elle aimerait effacer. Et pourtant, elle les aimait tous les deux ses parents quand bien même ils ne faisaient plus partie de ce monde.

Terminant ses affaires pour son retour à Neveria, la mage s’activait non sans quelques éternuements souvenir de sa rencontre avec Ritchy il y a de ca quelques jours. Ca n’avait décidément pas été une bonne idée de se retrouver dans cette eau gelée par cette saison … définitivement pas. Le soleil de cette journée aurait peut-être raison de ces maux, elle l’espérait alors qu’elle humait une fois de plus ce mélange d’eucalyptus qu’elle avait laissé chauffer. Elle était désormais prête à sortir et à profiter de la chaleur de la cité.

Ou tout du moins, c’était sans compter le regard qu’elle venait de poser sur le jardin de ses voisins dont les poulets étaient encore en liberté ! Il en avait acquis d’autres ces dernières années, et voir leurs yeux qui la suivaient lui donnait littéralement la chaire de poule, sans mauvais jeux de mot. Encore heureux que sa parcelle était clôturée sinon elle ne donnait pas cher de leur peau. Maudits animaux à plumes qu’étaient ces bêtes là … Evitant donc de les observer plus longtemps, la demoiselle hâta le pas en direction du centre ville.

Lorsqu’il faisait bon, les rues avaient tendances à se bonder de monde traduisant ainsi toute l’agitation de la cité. C’était une atmosphère différente digne de la capitale dans laquelle elle avait vu le jour et où elle se plaisait encore à se promener. Sa balade la guida dès lors dans une petite rue marchande dont les gens allaient et venaient et c’est, passant devant l’une des portes entre-ouverte des boutiques, qu’Eilween éternua de nouveau. Elle fit un tour sur elle-même pour éviter que la dame qui venait de sortir ne vienne à lâcher son gâteau fraîchement acheté, avant de perdre l’équilibre sur la première personne arrivant dans son dos. Oups !

« Bonjour ! Je suis désolée. »

Un sourire rayonnant comme tout paiement, et la demoiselle levait désormais les yeux au ciel pour voir qui elle venait ainsi de percuter. C'était beau de parler par automatisme toutefois, savoir qui était la personne était certainement mieux.

Voir le profil de l'utilisateur
Roy ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 15



Ruelles agitées, signe qu’il fait bon vivre au sein de leur merveilleuse nation. Signe également, hélas, que les voleurs et autres pique Pocket doivent être de sorties. Lorsque l’on fait partie des autorités de la ville il est de notre devoir de s’assurer de la bonne sécurité de ses concitoyens.  Le général n’est point homme à se défiler et  laisser tout le travail à ses subalterne. Aussi, lorsqu’il lui est possible de le faire, c’est à leurs côtés qu’il patrouille dans les rues animées de Belvar. Uniforme et masque, c’est donc accompagné de deux femmes qu’il constitue l’une des équipes –non loin d’être la seule- de patrouille. Avec les récents évènements, les habitants ont sans doute le besoin d’être protégés.

Nouvelles dans le milieu de la protection, il s’était dit que leur faire partager un peu de son expérience serait un moindre mal. Il n’avait aucune idée de combien il avait raison. Peut-être le fait d’être sur leur première mission officielle les avaient mises à cran. Une bousculade et des excuses avaient suffi à les faire réagir. Il vacilla légèrement et lorsque son regard se redressa pour se poser sur la pauvre demoiselle qui lui était rentrée dedans. Oui, pauvre demoiselle car elle avait à présent deux jeunes femmes sur les nerfs, dont l’une qui avait sorti sa dague pour la mettre sous la gorge de cette pauvre demoiselle dont le seul crime était la maladresse.

Sa réaction fut immédiate. « Leyn. Teisen. Il suffit. » Voix forte et sévère, le verdict était tombé. L’arme fut rangée immédiatement et elles s’écartèrent de cette qui était précédemment leur cible tout en s’excusant de leur comportement. En quelques mots toujours aussi froids, il les renvoya à la caserne où elles attendraient les conséquences d’un tel acte en pleine rue sur une personne qui ne s’était montrée hostile à aucun moment. Elles hochèrent la tête et s’exécutèrent sur le champ, fort heureusement pour elle. Seul devant la jeune femme, il s’inclina légèrement. « Veuillez pardonner la maladresse de ces dames. Elles n’ont que peu d’expérience et, je le crains, ne savent pas encore gérer une pression certaine. Oserais-je vous demander si je puis me faire pardonner pour leurs actes inconsidérés ? »
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 37






City and Chicken

Dès que votre journée commençait avec des poulets, vous pouviez être certains que celle-ci se passerait mal ! Ces sales bêtes devaient être des oiseaux de mauvais augures et plus le temps avançait, plus la mage se mettait à croire à cette idée saugrenue. Ridicule n’est-ce pas, et pourtant un éternuement, une ritournelle et un sourire plus tard et elle se trouva face … à une mauvaise blague. De nos jours, on avait pas idée de se balader avec un masque en guise de visage et pourtant, c’était face à cela que la demoiselle était confrontée et le mot était faible. La dague qu’elle avait présentement sous sa gorge suffisait amplement à relever le niveau à un cran d’avantage critique !

Trop abasourdie par la situation, Eilween ne s’était pas défendue de sa répartie habituelle, le temps lui laissant apprécier le problème. Celui-ci se résolu de lui-même lorsque l’inconnu s’adressa à ses assaillantes, la lame quittant ainsi immédiatement sa peau sur laquelle elle porta la main. Il ne semblait rester aucune trace de ce contact pour le moins épineux dont elle reçut des excuses. Elle pouvait à présent respirer librement, ce n’était pas trop tôt ! La brune était prête à répliquer une petite phrase à l’attention de ces dames qui lui tournaient le dos pour retourner d’où elles venaient mais la voix de l’inconnu la coupa dans son élan, zut !

Etrangement, elle n’attendait pas autant de politesse de sa part le coup du masque peut-être. Il fallait bien avouer que ce détail pouvait s’avérer trompeur qu’importe la situation. Quoiqu’il en soit, elle restait tout de même quelque peu énervée. C’est d’ailleurs le poing serré qu’elle lui répondit.

« Il est vrai que bien qu’elles aient été menaçantes, rien de plus n’est arrivé fort heureusement. Je ne saurai trop que vous conseiller de veiller à se qu’elles soient aptes à gérer ces situation à l’avenir. »

C’était une certaine rancœur qui l’avait guidée mais quand bien même, le moment passé elle ne pouvait pas lui en vouloir d’avantage ainsi, elle pouvait dorénavant se concentrer sur le second point.

« Et si vous acceptiez de m’accompagner un instant ? »

Cela pourrait être intéressant de se balader un instant, peut-être aurait-elle plus de place pour passer dans ces rues aux allures de fourmilières ? Après tout, le jeune homme était loin de passer inaperçu et maintenant qu’elle y pensait, il lui rappelait quelqu’un. Impossible de remettre de l’ordre dans ses idées, elle s’en rappellerait plus tard ! Alors esquissait un sourire, elle l’invita à le suivre avant d’éternuer une fois de plus et cette fois, d’exploser une boule de feu à ses pieds.

« Oups. »

Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chère vie, quand je dis que ma journée " Ne peut pas être pire ", c'est une remarque, pas un défi
» Parfois, je regarde la télé toute la journée, c'est chiant. Mais quand je l'allume, c'est pire !
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Asmosa :: Belvar
Sauter vers: