AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Freyja | Une inspection qui se mue en paix. »
Invité ;




Voir le mal partout.


■ Les yeux croyants s’émerveillent de tout. Le regard méfiant n’espère plus s’attarder sur ce qu’il y a de beau en ce monde. Les pas s’atténuent dans l’herbe et l’esprit se permet un élan d’égarement. L’oeil comprend les diverses facettes de ce lieu empli de mystère. La nature se diversifie. Le monde végétal se mue en pierres érodées sous formes de cristaux. La pureté semble préserver de visu et pourtant malgré l’atmosphère presque sacrée de cette scène miroitante, les détails n’échappent pas. Etre immaculée est un miracle en soi. Si les innocents viennent rendre visite à ce chemin par candide curiosité, les vils cherchent à trouver du profit de l’apparat de cette merveille créée par le hasard.

Themyat contrôle les cristaux sans les toucher, ne désirant pas salir plus les environs par sa seule présence déjà entamés par divers malotrus. Elle s’accorde une pause en plein centre de la voie de roches cristallines, plissant les yeux quand la lumière se réverbère sur elle. Le paysage est sublime, imprégné de magie qu’on appelle nature. Les couleurs se mélangent créent des nuances que quiconque ne peut s’imaginer. Cependant après avoir imaginé un spectacle des plus rocambolesques ici-même, une ombre ne peut s’empêcher de glisser sur le visage de la juge. Arnaqueurs, trafiquants s’amusent à se réunir ici, à détruire ces lieux pour se remplir les poches en teignant ces cristaux de noirceur mais aussi baratinant les crédules des grandes villes, n’ayant guère pu voir le monde extérieur.

Certains diront que l’humaine, aujourd’hui seule en ces lieux pour un repérage discret, est une pessimiste, qu’elle n’a aucune foi. Et c’est le cas. C’est pourquoi son regard se dirige de suite en direction d’un son léger à l’orée du chemin de cristal aux reflets multicolores. La femme autoritaire ne s’écarte pas, s’interrogeant sur les origines de ce bruissement, qui semble mélodieux et qui amène une brise. Les sourcils se froncent, non pas pour le dérangement mais par surprise. Elle n’attend pas à rencontrer quiconque en ce moment-même, ayant choisi un moment propice à être seule. Qui cela peut bien être ?


Invité ;






Nous avons tous cette mélodie dans la tête, un son qui nous rappelle de nombreux souvenirs. Qu’ils soient bons ou mauvais… le principal est de s’en rappeler, qu’importe de quoi il s’agit. Tout ce qui nous marque, fait partie de nous à part entière. Il faut vivre avec… Une mélodie qui tourne en boucle dans notre esprit, qui nous emporte loin de nos tracas quotidiens… En ce qui concerne ce lieu enchanteur, le son du vent entre ses cristaux, le bruissement de nos pas sur ce sol cristallin, c’était un son que Freyja n’oubliera jamais. Elle était souvent venue ici lorsqu’elle était jeune, ces parents lui en firent connaitre les moindres recoins. Même à ce jour, elle y venait souvent seule. Cela l’apaisait, lui rappelait de bons souvenirs, et surtout, elle pouvait s’en créer de nouveaux. La jeune femme avait l’impression de connaitre chacun de ses cristaux, aussi pures les uns que les autres. Passant délicatement ses doigts, produisant un léger son cristallin. Parfois, son inspiration pour ses danses était meilleure en ce lieu. Car malgré la grandiosité de cet endroit, il n’y avait pas souvent grand monde… Ho, elle ne va pas s’en plaindre, loin de là. Beaucoup ne savent hélas pas se tenir ici, causant ainsi de nombreux dégâts non-négligeables.  

Un nouveau souffle, un bruissement, il faut dire que la jeune mage était très sensible aux moindres bruits. La curiosité surement, l’emmena à se diriger vers la personne qui partage ce moment sans le savoir avec elle. Les deux femmes posèrent un regard l’une sur l’autre. Freyja était encore trop éloignée pour la percevoir au mieux, mais il était nul doute qu’il s’agissait d’une femme. N’importe qui aurait apporté une certaine méfiance, néanmoins ce n’avait pas l’air d’être son cas, tout comme il en était pour Freyja.

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Freyja, s’avançant doucement vers cette nouvelle inconnue.  Elle prenait soin de prendre un air posé et calme, afin de démontrer que ses intentions ne sont nullement mauvaises. « Je ne voulais pas vous troubler dans vos pensées, je sais que l’on s’y perd facilement ici. » Elle vint terminer sa marche face à elle, abaissant légèrement la tête en sa présence. « Je me nomme Freyja, mon nom vous importera peu je pense, l’on me connait plus par mon prénom. Excusez ma curiosité, cela fait un moment que je n’ai pas parlé à quelqu’un et… puis-je vous demander votre nom? » La jeune femme avait toujours eu cette facilité d'aller vers les autres, même si parfois, cela pouvait troubler les gens. Dans ces moments là, elle n’insiste pas, et continue son chemin. Tout dépend donc, de son interlocutrice.


(c) sweet.lips
Invité ;




Prudence est mère de sûreté mais à bonne dose.


■ Le bruissement des pas de la nouvelle venue se fait léger, accompagnée par la brise fendant le chemin. Les cheveux volent sans perturber la vision. L’atmosphère paisible ne fluctue pas. Les muscles ne se raidissent pas. Les yeux se croisent et distinguent désormais la silhouette de chacune. Certains rayons lumineux des gemmes semblent illuminer l’arrivée de l’inconnue pour souligner davantage qu’il n’y a rien n’a craindre. La nature hasardeuse est joueuse et taquine. L’esprit réfléchit et ne se souvient pas d’avoir croiser une personne de ce gabarit et dieu sait combien de visages asmosiens la première arrivée en ces lieux a pu voir et connaît désormais.

Pourtant, malgré l’appartenance étrangère de cette jeune femme aux apparences quelque peu pur, elle ne dénote pas du paysage comme si cela lui sied. Celle-ci se meut avec une gracieuse et plie aisance et s’incline. La plus âgée des femmes lui rend son salut par un infime révérence masculin, laissant la cadette continuer à parler, infirmant que cette dernière ne la dérange guère. Un sourcil se lève à l’écoute d’un petit détail mais cela sera abordé un temps plus tard car il est temps des présentations sous le son des passereaux, qui se promènent de même non loin. Ill faut bien rendre la pareille et montrer qu’il n’y a aucune animosité devant une tierce personne qui se dévoile carte sur table.

« - Enchantée Freyja. Ne vous excusez pas pour cela, il est normal que je vous réponde après que vous vous soyez présentée. Je me nomme Themyat Masis, résidente de ce pays. »

S’arrêtant un instant pour rendre enfin un sourire à la demoiselle, la juge regarde un peu aux alentours pour s’assurer qu’il n’y aurait aucun enquiquinement. L’heure coule et les lieux peuvent inviter sans le vouloir des malotrus. La discussion reprend toujours sur le ton de la conversation :

« - Puis-je m’enquérir de la raison pour laquelle vous n’avez pas discuté avec autrui ? Voyagez-vous dans nos contrées ? Votre minois ne passe pas inaperçu, je dois l’avouer que je l’aurai retenu si vous étiez de la patrie. »

Sans s’en apercevoir car ayant le respect de fixer sa vis-à-vis, celle aux mirettes carmins rate une ombre étrange se faufiler parmi celles des moults cristaux.



Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos
» QUE LA PEUR SOIT ET LA PAIX FUT !
» Repose en paix Mireille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Asmosa :: Vallées enchantées :: Chemin de cristal
Sauter vers: