AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Zone de Kireïde. »

avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Morygann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Mars ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 50



Mars
Les jeux sont faits
Le sable noir volait autour de Mars dont l’œil semblait embrasé d'une inextinguible ire. Il ne connaissait pas exactement ce qu'était la Malice. Il n'en avait entendu parlé que par les rumeurs. Et à cette occasion, il s'était demandé si ce mal, qui existait dans le monde, n'était pas finalement quelque chose qui était né du cœur des habitants de Meinarest.

Si la Malice apparaissait avec la mort, la souffrance et les ténèbres... Le Loup noir qui habitait son esprit était sûrement lui aussi, une manifestation de cette Malice en lui. Son désir de survivre et de se venger, n'était peut-être que le moteur ayant permis aux ténèbres de prospérer en lui... Et ça n'était pas grave. Tant pis. Il s'en fichait. Dans cet océan infini de rage et de désespoir, il n'y avait qu'une importance. Continuer de ce battre pour ne pas mourir. Cette unique instinct était ce qui l'animait dans cette transe ardente où sa force se débridait dans un ballet mortel. Devant le groupe qui ramenait Hao, une masse noire en mouvement écartait les morts qui s'approchaient d'Hao et du groupe. Là, on entendait un bruit de métal qui claque. Un cadavre volait. Ci-après, c'était un bruit de tranchant, qui se fit entendre, alors qu'un bras se mit à voler. Chaque frappe était accompagnée d'une râle furieuse... Comme un loup furieux, Mars tournait autour d'Hao, écartant les ennemis et ne se rendant pas compte qu'il les suivait.

Parfois il se trouvait près du groupe et son regard vide le rendait étrangers aux yeux des autres membres de l'armée de Kireïde. Il n'était plus qu'un amas d'instincts en armure noire et à l'épée tâchée du sang de ses ennemis. Son surnom d'épéiste noir prenait alors tout son sens...


Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Mars' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Sohail ;

avatar
Neutre

Messages : 124


















Zone de Kiréïde





Il ne savait plus où donner de l’œil. Les cadavres les avaient encerclés, et leurs yeux écarlates les regardaient, plein de haine, comme si cela était tout à fait naturel de leur part de regarder les vivants ainsi. Le voleur avait cessé de trembler, maintenant, et il tentait de rejoindre le gros des troupes avec le reste de ceux qui étaient restés en retrait. Dans sa précipitation, il ne vit pas, derrière lui, un revenant approcher sa lame de son corps pour le trancher d’un trait, et lorsqu’il s’aperçut qu’une ombre planait au dessus de lui, il crut que bien que c’en était fini de sa vie. Et même si tout autour d’eux n’était que morts et damnation, son âme n’était toujours pas préparée à quitter si brutalement ce monde. Un éclat de magie frappa cependant de plein fouet son assaillant, et Sohail sentit l’impact de l’attaque le faire déséquilibrer, mais une main se saisit de son épaule pour le redresser. Une femme à la chevelure émeraude et tâchée de sang le tira vers l’arrière, plus près des autres survivants, en lui disant de rester collé aux autres. Il n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche pour la remercier ou ne serait-ce qu’hocher la tête face aux directives qu’elle se recentra aussitôt sur la bataille, près d’un homme tout de noir vêtu, à la carrure imposante et à l’arme tout aussi intimidante. Ce dernier n’hésitait pas à user de son arme, faisant danser à nouveau les morts pour les envoyer bouler ailleurs, mais le voleur savait qu’aussitôt tombés au sol, les corps se relèveront pour attaquer de nouveau.

Il orienta son regard vers la scène qui se déroulait de son côté, et aperçut Narcisse qui peinait à soulever un Hao qui semblait souffrir. Sohail s’immobilisa un instant, inquiété du sort de son roi, oubliant l’atmosphère morbide autour d’eux. Puis, un instant, il songea que tous ces morts étaient là à cause de la bataille. Une fraction de seconde, lui vint en conclusion que le souverain était en partie responsable de tout ce qui arrivait… Puis il secoua la tête, se sentant coupable d’avoir eu une pensée aussi dure envers celui qu’il considérait comme un ami. Un cataclysme pareil n’était sûrement pas dans ses plans. Se ressaisissant, il se sentit inutile à un moment pareil, et voyant que la vassale était bien plus blessée que lui et avait un mal fou à avancer, il s’approcha d’elle et de son compagnon d’arme.

-Laissez-moi vous aider.

N’attendant pas de réponse de leur part, il s’approcha encore pour les aider à supporter Hao. Le voleur constata bien vite que le roi pesait son poids et que cela risquait bel et bien de fortement ralentir leur retraite. D’un autre côté, il savait qu’aux côtés des autres combattants, il serait inutile contre les revenants.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Sohail' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Invité ;




« On continue à avancer ! Judas, Keylan, vous les retenez sur les côtés ! Lloyd, toujours à côté de moi, ils se rapprochent trop ! »

Saskia continuait de frapper les morts qui se relevaient toujours, à l’infini... L’espoir de survivre s’amenuisait à chaque seconde... Il écoutait les hurlements du mercenaires qui leur ouvrait la voie, les ordres de la mage aux cheveux dont la couleur oscillait entre le vert et le rouge du sang des anciens vivants.

Il ne pouvait pas envoyer valser des dizaines de cadavres en un coup comme l’épéiste noir, mais sa lame découpait minutieusement chaque cadavre, un par un... Leur enlever quelques membres à chaque fois. Ils pourraient se relever à l’infini, sans bras et jambes, ils ne seraient plus une menace. Le cortège avançait péniblement, laissant derrière lui de nouvelles traînées de sang et quelques morceaux de chaires...

« Les bêtes mortes commencent aussi à arriver ! Assez lentement mais je commence à les apercevoir ! »

En effet, sur les dunes à l’horizon, de nouveaux groupes de morts commençaient à se présenter, sûrement les morts du front Ouest qui avaient quitté leurs tombes de sable pour tenter eux aussi d’attraper le roi Hao.

« « Judas, avec aussi les aider à porter son altesse, sinon nous sommes déjà morts ! »

avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Saskia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Invité ;




Au regard de tout ce qui se déroulait, si vite, si confusément, il était difficile de savoir si les soldats de Kireïde redoublaient d’énergie et de foi dans leur survie, ou étaient simplement dans un sursaut d’agonie. L’énergie du désespoir, sans doute. Et malgré tout ce que Morygann pouvait se targuer d’être rationnelle et terre à terre, elle même ne se sentait plus tout à fait … elle-même, justement. Face à l’audace de la Malice, quelle était la bonne réaction à avoir ? La panique semblait la plus naturelle.

Il fallait se battre, mériter son salaire. Et puis survivre, accessoirement. A son côté, Morygann vit un compagnon d’armes périr sous l’attaque surprenante de rapidité de l’une de ces créatures malsaines. “Créature”. Et dire que certains étaient simplement des victimes des coups de son camp. La jeune femme prit le parti de se rapprocher un peu plus des autres survivants, dos à dos, pour se protéger. Elle élimina le pleutre qui venait de surprendre son camarade. A contrecoeur, elle repoussa ensuite le corps encore chaud de celui qui venait de périr afin qu’il roule un peu plus bas. D’instinct, elle aurait voulu le rapporter son corps aux citoyens de sa patrie, mais le cas était bien difficile. Pas de place pour la compassion quand le corps en question pourrait se relever et vous trancher la jugulaire quelques minutes à peine après que vous ayez pleuré sa mort ? L’inconscience n’avait pas sa place dans les situations désespérées.

"C'est pas vrai ..."

Un coup après l’autre, en balayant les environs, Morygann tentait de repousser les âmes en peine qui visaient aveuglément le roi derrière eux. Ne fallait-il pas trouver l’origine de cette obsession ? Mais comment organiser quoi que ce soit quand on est en sous nombre permanent et que la situation ne changera jamais ? Morygann n’était de toute façon pas stratège.

Un coup, et puis un autre. Il y avait de quoi désespérer. Une blessure sur le flanc gauche, une écorchure sur la jambe droite. Et puis reculer, encore, se tasser, en arrière. Morygann s’acharnait encore et encore, ne sachant pas où elle trouvait l’espoir de continuer. Elle pressentait qu’il désertait déjà les coeurs de ceux qui l’entouraient.

avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Morygann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Sinhae ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 50



du côté de kireïde
Est & Ouest
Il fallait continuer à se battre. Les soldats qui se faisaient tuer dans leur progression ne mettaient que peu de temps à se redresser, peu de temps à vouloir attraper ce Roi qu’ils défendaient quelques minutes auparavant. Que diraient-ils en rentrant ? Quand les questions des citoyens kireïdiens tombèrent sur les survivants ? Que leurs proches sont revenus d’entre les morts et ne trouveraient sûrement jamais la paix ? Continueraient à errer dans le désert sans but ?

Sinhae ne s’inquiétait pas vraiment pour l’âme des morts. Le sortilège ou la magie qui se faisait reine ici ne semblait manipuler que des cadavres vite de raison et sentiments. Néanmoins, si l’âme devait trouvait un paradis après la vie terrestre, Sinhae espérait que celle des soldats, humains comme Algiz se trouvaient déjà loin de ce lieu de massacre.

Sinhae commençait à réellement sentir chaque muscle de son corps fatigué, blessé. Comme faisait-il ? Mars ? Certes, il possédait un physique assez exceptionnel, mais elle se demandait de quelle façon il arrivait à tirer sa force et son endurance phénoménale... Si elle ne connaissait pas un peu la psyché du jeune homme, des yeux d’une inconnue, elle pourrait presque croire à de la magie noire ou un envoutement.

Au centre du groupe, Narcisse et Solhail peinaient à transporter le Roi, et Sinhae voyait les soldats se faire tuer un par un... Par à l’horizon, les dunes de sables semblaient être déjà prêtes à les accueillir telles des tombes naturelles. Sinhae tenta de rester quelques temps derrière Mars, surveillant la situation et les mouvements des hommes et femmes qui combattaient la mort autour d’elle. Elle n’avait pas la prétention de se faire stratège du groupe, mais s’ils devaient subir un nouvel assaut violent, il était préférable au moins une personne ait la situation bien en tête et claire dans son esprit. Sans compter... Qu’en baissant son regard rapidement sur ses mains tremblantes, elle avait conscience que ses capacités magiques étaient limitées.

Rester claire, essayer de garder des forces... Elle continua d’avancer. Si les choses empiraient encore plus, que se passerait-il ? Les morts en avaient-ils uniquement contre le pendantif du Roi ou contre sa Majesté lui-même ? S’ils parvenaient à l’atteindre, laisseraient-ils les vivants s’enfuir ? Il était pourtant hors de question d’abandonner le souverain. Mais l’esprit de Sinhae, si habitué à tenter de comprendre et décortiquer la magie ne pouvait s’empêcher de se demander par quelles forces sombres, cette situation était arrivée.

Et une autre question se posait, plus... Personnelle. Et inquiétante. Mars arriverait-il à se calmer ? Retrouver sa raison et sombrer définitivement dans une folie destructrice. Et dans cet état, Sinhae ignorait totalement si elle serait en moyen de l’arrêter.

« Ils arrivent principalement par l’Est ! Si on dévie un peu vers l’Ouest, on peut rejoindre les campements avec moins de danger ! J’ignore s’il y a encore des survivants là-bas, mais c’est la direction qui nous offrirait la plus grande probabilité de survie ! »

Ils devaient déjà affronter les morts. S’ils se mettaient en déroute totalement vers l’Ouest, ils risquaient de tomber sur des troupes d’Algiz. Et Sinhae n’était pas sûre qu’une alliance entre vivants serait possible entre les deux camps... Ils ne pouvaient se permettre de dresser de nouveaux ennemis vers ce qui était peut-être leur dernier espoir de survie.
© ASHLING


Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Sinhae' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Mars ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 50



Mars
Douleur
Mars commence à réduire l’allure. Malgré toute la bonne volonté de son corps, malgré tous ses efforts, alors que plus rien ne semblait l’arrêter, alors qu’il semble être l’incarnation d’une force sauvage, immuable comme celle des éléments, l’horreur apparaît. Dans cette frénésie où Fendragon fait se mouvoir les foules, un Algiz mort-vivant plante ses crocs sur son bras. Crack. D’un geste de la garde, le crâne de son adversaire rompt.

La défense de son corps ne l’importe plus. Les griffures s’accumulent. Et au-delà de ça… Le mercenaire se bat depuis pratiquement l’entièreté de la bataille. Et s’il fallait prouver que chacun était détenteur de limite… Même Mars, dans cette furie pourtant analogue au fléau qu’ils combattaient, était lui-même en train d’en montrer. Pourtant, son corps, inconsciemment, continuait la danse martiale folle dans laquelle il s’était engagé. Sa conscience lui revenait alors difficilement, comme une sorte de soubresaut raisonné. Le monde était de noir et de gris. Les bruits se faisaient plus étouffés, lointains. Mais par réflexe, peut-être parce que c’était la seule chose dont il était capable, il continuait.

Un carreau se plante dans son bras. Il s’immobilise. D’un geste de la mâchoire, il attrape le projectile, le recrache et bloque une nouvelle volée, avant de se servir d’une épée abandonnée au sol comme d’un projectile d’un mouvement de pied agile. Il continue. Bloque une autre attaque. Une lance est déviée par son armure. Une tête roule à nouveau au sol.

Et puis… Une volée de carreaux allait s’abattre vers le groupe en train de fuir. Dans un mouvement rapide, Mars fit écran, avant de tomber à genoux. Il haletait… Et laissa échapper alors un simple : « Ils visent bien, pour des gens qui viennent de mourir … » Son sang battait dans ses tempes. Son cœur frappait à toute rompe. Dans un grognement, son genou, qui n’aurait pas dû pouvoir le porter, permet à ses jambes de se replier. Le sang abonde de ses plaies. La distance avec le groupe s’est accrue entre lui et le groupe. Mars cracha au sol, arracha les carreaux de sa main libre, avant de se remettre en garde tout en reculant. Le premier qui s’approcha comprit qu’on ne tuerait pas Mars aussi facilement…

« Venez… Bande de connards. Tonton Mars va vous aider à retourner d’où vous venez ! »

Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Mars' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Invité ;




Bataille de Kireïde
Event 01 : Zone de Kireïde
Morygan dut se rendre à l’évidence qu’elle avait largement sous estimé ce contrat. La situation était trop périlleuse pour le prendre à la légère de cette façon. Un mort, et puis un autre. Une esquive, in extremis. L’épervier se sentait perdre le contrôle de la situation à chaque nouvelle blessure. Mais, lorsqu’elle vit le guerrier géant encaisser encore et encore et tenir comme il le faisait, elle relativisait bien vite sur sa situation. Un instant elle songea à le rejoindre, mais la panique était telle qu’elle aurait fait plus de tort que de bien en traversant les lignes Kireïdiennes de la sorte. Non, elle devait tenir sa position, et encourager tout le monde à prendre la bonne direction. Elle entendit une voix de femme évoquer la direction de l’Ouest. A première vue, c’était ce qu’il y avait de plus sage, ou au moins, de moins mortel. Car en l’état actuel des choses, Morygann ne savait pas si elle passerait la prochaine heure. Le simple espoir d’une survie un peu plus longue la convainquait. Si quelqu’un parvenait à avoir une vision un peu plus précise qu’elle de la situation, elle avait confiance. Quel choix avait-elle, de toute façon ? Aucun.

D’un geste vif, elle parvint à écarter un soldat Kireïdien de la ligne de tir d’un carreau qui vint se ficher dans le bras d’un autre soldat derrière. Elle se sentit brièvement coupable, mais relativisa rapidement : c’était le bras de celui-là, ou le coeur de celui-ci. Le choix était vite fait, ils n’avaient nullement le loisir de perdre une force de défense face à la marée de morts qui déferlait sur leur armée affaibli, et que seul l’espoir tenait encore debout. Pour la plupart.

La plupart des soldats semblaient suivre la suggestion de la voix féminine qui avait retenti un peu plus tôt. Les autres, ceux qui étaient à portée, Morygann les secoua, entre deux parades. Pas le temps de douter, si une idée émanait du groupe, on la suit.

« Allez, vers l’Ouest, vous avez entendu ! Vite ! Pas par là crétin ! »

En contrebas, un Kireïdien en difficulté semblait ignorer l’appel et continuait d’avancer, en éliminant une créature après l’autre, vers l’Est. Dans un soupir excédé, Morygann le rejoignit, repoussa du mieux qu’elle put les ennemis les plus proches, et tira le soldat derrière elle qui tentait d’exprimer quelque contestation.

« Ta gueule, tu joueras les héros un autre jour, en attendant tu nous mets dans la merde. Bouge toi ! »

Pas le temps non plus pour les politesses, il fallait que la hargne se dirige vers les bonnes cibles. Et surtout, que les egos ne surpassent pas l’instinct de conservation primaire. Peut-être que son statut de mercenaire l’empêchait de comprendre ces élans de sacrifice, mais en l’état actuel des choses, il s’agissait bien plus de bêtise que d’héroïsme.
by Lyxiae


avatar
Déesse

Messages : 319



Le membre 'Morygann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bataille du Désert' :
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com

avatar
Déesse

Messages : 319



Du côté de Kireïde
La situation était irréversible. Le souverain de la nation des volcans était hors d'état de nuire suite à sa tentative de retirer son étrange pendentif tandis que les siens sont prêts à tout pour le défendre. Composé de puissants combattants, le groupe protégeant le roi avance malgré tout à travers la mêlée de créatures ! Ce dernier parvient même à rejoindre l'armée non loin du campement royal, point de départ de toute cette bataille.
Mais l'espoir ne se montre pas, bien au contraire. Les morts sont de plus en plus attirés par le roi. Ils encerclent le groupuscule, s'approchant avec rapidité à la recherche de leur cible. Et pourtant, personne ne perdra encore la vie aujourd'hui. Apparu de nul part, un immense champs de force composé de magie blanche fait son apparition, retenant les créatures créées par la Malice. Sollvaec. Une centaine de membres de l'armée de la ville sainte sont là pour défendre les hommes en compagnie de Lissandra en personne. Ils se battent avec vous tous et parviennent à faire reculer l'ennemi au centre du désert, protégeant ainsi les terres de Kireïde. Vous êtes des survivants. 

Hrp :  Merci à tous d'avoir participé ! ♥
Vous pouvez avoir un résumé des événements ici. www


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com

Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale
» Zone de stockage
» Forêt interne de Konoha - Zone interdite
» Vidéos Zone litigieuse et opération des gardiens d'anachore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Archives :: Corbeille :: Event o1
Sauter vers: