AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Merry la Marquée, terroriste à ses heures perdues. [TERMINEE] »
Invité ;




Merry

La solidarité, l'égalité, la fraternité... Ce n'est pas pour tout le monde on dirait, je changerai ça.



Nom : Palend
Prénom : Merry
Titre : La traqueuse
Âge : 30 ans
Orientation : Indéfinie
Royaume : Kireide
Métier : Terroriste/Aventurier
Classe : Myrmidon
Arme : Deux épées à une mains. Elle n'en manie qu'une à la fois, la deuxième est la en cas de perte ou de désarmement.  

Physique & mental

Taille : 1m70
Poids : 55 kg
Cheveux : Marron
Yeux :Bleus clairs

Son attitude : Merry est une personne désabusée. Elle semble détachée de ce monde et est obsédée par son combat. Elle a un fort sens de la justice et ce à tous les niveaux. Elle reste ferme et professionnelle la majorité du temps. Seule et en présence d'amis elle devient une pipelette invétérée ne pouvant s'empêcher de raconter des anecdotes passées tout en écoutant ses camarades. C'est une personne bravache à forte tendance téméraire qui possède un bon leadership et sait se faire aimer et respecter des siens.
Autre(s) : Merry est une femme dans la fleur de l'âge, c'est une rose attirante dont on ne voit que les épines au premier abord. Elle possède une longue chevelure dont l'arrière est souvent noué. Avant chaque combat si elle le peut elle s'appose les marques de son combat sur le visage. Deux traits qui entourent trois petits points symbolisant chaque races du monde, les humains, les algiz et les marqués tous rassemblés sous une maison figurée par les traits.
Marquée, elle possède une marque dans le dos. Tentant de la dissimulée, Merry est fortement tatouée sur tout le corps mais hormis les bras et ils ne descendent pas plus bas que le haut des cuisses.

Deux petites griffures lui sont témoin d'un combat contre un Algiz qui n'est plus de ce monde aujourd'hui au court d'un voyage. La cicatrice prends place sous l'oeil droit.
En extérieur elle est toujours vêtue de sa tenue de combat et armée, lorsque pour une raison ou une autre elle doit s'habiller autrement, elle possède quelques tenues de personne moyenne passe partout.

Merry possède un esprit battu au fer rouge, c'est une battante sur le plan idéologique et sur le plan physique. Elle a comprit qu'elle ne serait entendue que si elle criait plus fort que les autres et sa vie tourne autour de tout ça. Si il fallait la décrire autrement, c'est une femme qui n'a que trop peu connu la douceur relative de la vie, elle ne connaît rien à la bienséance, au politiquement correct et au beau parlé. C'est une femme franche, ouverte et tolérante qui pourrait facilement tomber dans l’extrémisme si elle n'était pas épaulée.

Sur un plan plus personnel, Merry est une personne relativement posée, elle réfléchit beaucoup et écrit souvent. Des rêves brisés qu'elle transporte dans de folles histoires qu'elle n'a jamais vécue, c'est un penchant qui jure énormément avec l'image qu'elle donne d'elle et peu de personne connaisse son amour pour les poèmes et les histoires un peu fleurs bleue.
A côté de son métier qui est d'ôter la vie, elle aime en profiter, relativiser et rigoler avec ce qu'elle juge comme des "bonnes" personnes.

En tant que dirigeante d'une idée, elle est organisée, persévérante, parfois trop autoritaire et dure, elle exige le meilleur de tout le monde et surtout d'elle même. Elle se tue au travail et ne supporte pas procrastination.
Déçue d'une personne, elle a déjà fait pleurer un homme rien qu'avec des mots, c'est une figure forte et charismatique qui a besoin d'une personne avec elle pour la rappeler sur terre. Sous un coup de colère elle pourrait condamner femmes et enfants innocents . L'idée de revanche sur la vie est une motivation qui l'entraine, une motivation qui la définis aussi bien que n'importe quel adjectif définissant une qualité ou un défaut. Cette envie de revanche justement, c'est son plus grand atout et sa plus grande faiblesse.
Journal d'une vie

Où as-tu poussé ton premier souffle ? Dans quelle situation familiale ? 30 ans en arrière, c'est à ce moment que dans les bas-fonds d'Helios est née Merry, Merry Palend fille d'Antius Palend, un humain ancien soldat de Kireide reconvertit en mercenaire trop blessé pour poursuivre son activité et condamné à errer dans les quartiers pauvres de la capitale.
C'est un jour d'été, perdu dans le désert qu'il s'évanouit, il se réveilla dans un campement toujours dans les étendues désertiques. Un renard s'approcha de lui, sans réfléchir l'homme tira une épée de son fourreau mais trop faible pour se battre, la laissa tomber, impuissant il vit la bête prendre la forme d'une femme qu'il trouva magnifique au premier coup d'oeil. C'est ce jour là qu'une relation naquit entre les futurs tourtereaux qui plus tard, donnèrent naissance à Merry. Lorsqu'elle naquit, des complications survinrent et Antius n'eut d'autres choix que d'appeler un médecin qui découvrit le premier la marque sur le dos du bébé. Il faillis le lâcher par terre sur le coup, par surprise puis par dégoût. Suite à cet "incident", Antius perdit tout, amis, poste au sein de l'armée, tout. Il pensa même à tuer l'enfant et tenter sa chance en Asmosa avant de se raviser. Il décida de faire l'exact opposé de sa première décision, donner sa vie pour espérer voir grandir sa fille.


Quelle éducation as-tu reçu ? Dans quel contexte as-tu grandi ?
Merry a surtout eu une éducation "maison" son père lui apprenant tout ce qu'il savait de la vie. Il tenta de déménager à Chan'gan et ce fut une excellente idée. Là bas il arriva même à trouver un travail en tant que tanneur, métier pour lequel il se trouva un don. Merry elle put bénéficier d'une éducation auprès des autres enfants de la ville dans différentes petites écoles locales souvent tenues par un prêtre. Son père l'obligeait à porter un bandage autour de la poitrine pour éviter que quiconque ne puisse connaître leur secret. Il inventa plusieurs fois des excuses justifiant ce procédé, notamment lorsqu'un gamin lui posa directement la question car Merry ne voulait plus lui parler si il insistait encore.

C'est à treize ans qu'elle comprit l'étendue de son problème futur. Son père lui expliquait bien à quel point il était important qu'elle dissimule son identité, mais c'est un jour ne place publique qu'elle vit une femme se battre pour protéger un gamin, un gamin qui avait été déshabillé sur la place même et qui subissait les sévices de plusieurs adultes, d'horribles marques de coups lui tâchait le corps, en particulier à un endroit précis, un endroit ou une marque rappelant fortement celle de Merry était présente. Ce jour là elle n'en vit pas plus et rentra à la maison en pleurant.

L'année de ses seize ans fut le déclic. Antius avait trouvé une nouvelle femme depuis un an qui avait un fils, celui ci aussi était issus d'une relation non approuvée par la "lois" dirons nous. C'est pour cela qu'Antius c'était autorisé une histoire d'amour, une nouvelle chance. Lors d'un jeu avec des amis qu'elle pensait... être de vrais amis, un accident, un accident idiot vint gâcher la journée et la vie de la femme en devenir. Galinn, son demi-frère tomba à la renverse, son coeur avait flanché, Merry le savait malade mais elle arriva trop tard sur à côté du jeune garçon, ses amis arrivés avant lui curieux et ne connaissant pas son problème lui avaient enlevés le haut, ne comprenant pas pourquoi il se soupesait la poitrine en haletant. Ils virent sa marque sur le pectoral droit. Surprise, incompréhension et sentiment de trahison injustifié passèrent dans l'esprit du groupe de jeunes adolescents, trop impulsif, l'un d'entre eux bien renseignés sur ces êtres "répugnants" sortit un tout petit couteau de sa ceinture et le planta a plusieurs reprises dans la poitrine de l'adolescent.

Merry lui sauta à la gorge, l’adolescent lui hurlait au visage " Toi aussi t'en es une ! Toi aussi t'es une fille de bête ! T'étais son frère ! Crève fille de chienne ! " Sans réfléchir elle le tabassa au sol jusqu'à lui prendre son arme et le lui planter maladroitement dans la joue avant de s'enfuir, le laissant là comme ça.

Cet incident, ce dérapage eu des conséquences dramatiques pour tout le monde, Merry fut condamnée pour agression, elle devait être pendue malgré son âge, après tout, une bête avait tentée de tuer un gamin mais elle ne l'avait que dévisagé. Antius et sa femme, graciés devait s'exiler. Antius périt en permettant à sa fille de s'échapper de la ville, il lui donna l'épée qu'il utilisait de son temps à l'armée, arme qu'elle possède toujours et qu'elle garde à la ceinture en cas de besoin, préférant utiliser sa propre arme dorénavant.

Une jeune fille, seule, armée d'une épée qu'elle ne savait pas manier, tout au plus faire un moulinet et quelques coups hasardeux, se retrouvait isolée dans une plaine hostile, rocailleuse même et sous un soleil tenace sans eau ni nourriture. Le sort, un drôle individu s'amusa avec elle, imitant son père des années auparavant, elle tomba inconsciente après quelques jours de marches sans réelles ressources.
Lorsqu'elle se réveilla miraculeusement ce fut dans une petite grotte, la nuit était tombée et un homme regardait l'horizon, le dos tourné. Il se rapprocha, entendant la fille se réveiller.
Il lui expliqua qu'il avait vu sa marque, il l'avait dénudée pour voir si elle n'avait aucunes blessures ayant causée sa perte de connaissances. Il lui expliqua aussi qu'il s'en moquait, qu'il ne voyait pas une abomination de la nature devant lui mais ne jeune fille seule face aux dangers du monde. Elle lui expliqua son histoire à sa demande et il ne fut surpris de rien, juste un peu plus dégouté de la société, c'était un marginal qui vivait seul. Lui aussi ancien militaire.

Les premiers jours furent compliqués mais après quelques tentative de fugues par peur et désespoir causés par les récents évènements, elle décida de rester avec lui. Une année passa, une année ou son désirs de justice se développa, une année ou elle suivit sur demande, une formation aux armes avec cet ancien soldat qui le cachant bien, était heureux de remanier l'épée, d'avoir une personne a qui parler et d'enseigner à quelqu'un.
Elle restera cinq ans avec cet homme, jusqu'à ses 21 ans. C'est une période ou elle fera le deuil de sa vie passée, une période ou elle en apprendra un peu plus sur la condition des siens dans ce monde au cours de leurs voyages et une période ou en quelques années elle aura le niveau martial d'un combattant entrainé, suivant un programme très strict et quotidien avec son maître le soir venu aux abords de leurs campements. Ce sont des années où elle découvrira le monde et principalement Kireide, se vendant tous deux comme mercenaires, que ce soit pour travailler dans les champs ou traquer et tuer des bandits, ramener une fille perdue ou encore convaincre un homme d'arrêter harceler une demoiselle, vendant leurs services aux travers de leurs pérégrinations.

Engagée, quittant pour de bon son maître vieillissant qui voulait enfin trouver un peu de repos dans un village en vivant de la terre, elle partie. Faisant ce qu'elle savait faire le mieux, se battre pour le monde, elle passa ainsi plusieurs années à parcourir le pays, se rendant même en Asmosa parfois, sur sa route elle se fit des alliés et ses combats devinrent de plus en plus idéologiques, ciblés. Elle passa un cap dans un village d'Asmosa ou elle vit une femme de son âge se faire trainer dans la terre par deux hommes en armure arborant les couleurs d'Asmosa, des soldats... La femme n'était pas chanceuse, une marquée, une marquée au visage. Elle commença de manière classique, en se faisant battre. Merry intervint directement. Le ton monta vite et elle dégaina en première, son arme vint frapper la cotte de maille avec une force meurtrière, surpris le soldat tomba au sol mais sans être blessé. Le deuxième s'arma et s'approcha, signifiant à Merry qu'elle avait fait une grosse erreur. Le combat fut court et elle tua les deux soldats, ce n'était qu'une escorte postale et personne n'osa se frotter à la surnommée "Tueuse de bonnes-gens".
La femme elle, fut reconnaissante, elle s'appelait Gaheil et suivit Merry. C'était une femme aux compétences de traqueuses hors pair. Munie d'un arc elle facilita la vie de leur petit groupe pour ce procurer de la nourriture.

C'est après cet incident que les deux femmes se rendirent toutes deux dans la capitale asmosienne, dans un secteur malfâmé où elles purent trouver une personne assez peu scrupuleuse pour leur marquer le corps. Ce fut long et douloureux, mais de beaux motifs encrés vinrent illustre le cou, le torse et les joues de Gaheil, mêlant sa marque au reste, Merry fit de même avec son dos. L'homme demande une somme colossale d'argent pour son silence et se promit leur plus fidèle ami une fois payé, ce qu'il fut. Il vit une opportunité avec ces deux femmes qu'il rejoignit quelques mois plus tard lorsqu'elles revinrent terminer leur oeuvres.

Au court de leurs aventures, une histoire lia intimement Merry et Gaheil, une histoire qui dura cinq ans avant que celles ci ne préfèrent retrouver une sérénité au sein du groupe et entre elles. Eindal, le tatoueur qui était avec elles, au début attiré par le profit se lia d'une réelle amitié avec les deux femmes, ces idées rejoignaient les leurs. Merry comprit dans son coin qu'elle pouvait compter sur les pauvres, les opprimés pour la rejoindre dans son combat.
Oui, depuis le jour ou elle avait sauvée Gaheil en tuant deux soldats Asmosien, elle avait prit conscience que l'autorité en place, Kireide ou Asmosa n'étaient pas intouchables et elle avait recommencée ! Elle traquait les marchands de marqués et d'esclaves, les bourgades opprimantes et autres lieux où des minorités souffraient, sa vie se résumait à ça jusqu'à ses 28 ans.
Ils étaient à présent une dizaine, six marqués, tous de fortes personnalités aux histoires tragiques n'ayant plus que les armes pour parler et quatres humains, désabusés, tristes, perdus dans cette société qui les avaient eux aussi pourris.

Ils montèrent un groupe sous lequel ils se mirent à revendiquer leurs actes, leur faits d'armes tout autant que leurs meurtres.

Quelle est ta situation actuelle, ton ou tes objectifs ? Aujourd'hui, Merry cherche à faire valoir les droits des marqués au sein de la société, elle cherche à leur trouver une place meilleure. Elle a créée la "Marque des Hommes", un groupe vertueux qui sert à remplir ses objectifs, ils sont une dizaine de tout horizons et rendent services aux gens dans le besoin tout en mettant leur revendications sur des actes considérés comme terroristes. Attaque de convois tenus par l'armée de Kireide, patrouilles, infiltration de garnison, rançon etc...

Une de leur activité principale est le sauvetage et l'enrôlement de marqués découvert. Ceux ci se cachant du monde entier sont durs à débusquer que ce soit pour les humains ou les leurs.

Elle voudrait soumettre ses requêtes au Roi du pays en Personne mais le récent complot vient de tout chambouler dans ses plans. Elle et ses hommes ont leur tête mise à prix, ils sont aimés des uns mais surtout détestés des autres.

Ils possèdent de quoi établir des campement éphémères de manières nomades. Pour protéger leur identité ils agissent souvent avec des masques, des casques ou une surabondance de peinture de guerre.


Quelle opinion portes-tu sur les Algiz & Humains ?

Les humains et les Algiz sont bons, mais ils sont tous gangrenés par le racisme et l'intolérance. Ils méritent d'êtres punis pour ça et ceux s'élevant au dessus de ces instinct tribal sont digne d'intérêt. Leur conflits ne sont qu'une chance de plus pour Merry d'en tirer profit et raison.

Portes-tu une allégeance à une nation, laquelle et pourquoi ?

Kireide car c'est celle qui l'a vu naître, elle souhaite y être reconnue, même si elle doit la trahir pour ça. Sa fidélité n'est pas acquise mais elle se sent de ce pays quand même, elle ne laissera personne dire le contraire sous prétexte qu'elle est une marquée et qu'elle ne peut être une représentante de ces terres qu'elle aime tant.

Quelles aptitudes possèdes-tu ?

Merry est une guerrière, elle est une bonne bretteuse et dirigeante. Jusqu'ici elle et son groupe survivent sous et grâce à ses ordres. Elle sait se débrouiller dans la nature pour survivre et à souvent recourt à l'intimidation. Ses seules expérience sociales complètes se sont forgées avec ses camarades, chacun met à contribution ses talents pour faire vivre la troupe. Merry est douée pour l'écriture, elle sait lire, ce qui n'est pas le cas de tous. En compétence manuelle, hormis le maniement de l'arme, elle n'est pas une très bonne artisane, elle connaît le stricte minimum nécessaire à l'entretient de son équipement.

Transmets nous ton plus grand rêve ?

Son plus grand rêve et de faire reconnaître les marqués dans le monde, à commencer par Kireide, ce serait déjà une belle victoire, qu'ils aient légalement les même droits que les autres. Elle voudrait faire évoluer les mentalités, au moins poser la base d'une évolution. La guerre en préparation est peut être un point de départ à ses yeux. Si les marqués se montrent utiles, peut être qu'ils réussiront à gagner quelque chose.

Si elle devait avoir un autre rêve, ce serait celui d'une vie normale, elle se rappelle de son enfance ou elle observait les jeune femme discuter dans les parcs de Chan'gan, elles parlaient d'art, d'amour et de fête, une vie calme et posée, une vie que leur envie Merry qui n'aspire qu'a trouver le repos et fonder une famille.

Et vous ?

Ton Pseudo : Merry
Ton âge : 22 ans
Des commentaires : Experliamus !
Comment avez-vous découvert le forum : J'étais membre de Grayling Emblem Premier du nom et un ancien m'a contacté.


Dernière édition par Merry le Sam 4 Fév - 7:16, édité 1 fois

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 63



Merry! Re-bienvenue parmi nous :D
Voir le profil de l'utilisateur
Invité ;




Qui te dis que je suis la même Merry ! ? ^^











Non mais c'est bien moi en fait, j'arrête de faire l'enfant x). Merci en tout cas.
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



Bienvenue en Meinarest !
Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! Et bien, elle n'a pas l'air commode la Merry ahaa. Sinon tout est semblable à ce qu'on s'est dit par message privé. Seule petite précision ; tu parles d'esclavage mais ce dernier n'a lieu qu'à Ilmyde, même pour les marqués cela est prohibé par les lois de Kireïde et d'Asmosa en honneur au passé. Voilou. Te voilà validée ! Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.



The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
» Kiowa Redmoon - Amérindien... et loup-garou à ses heures perdues
» William Rosace, Médecin a ses heures perdues.
» ~ Galerie de JJ à ses heures perdues ~
» Passe-partout, lézard à ses heures perdues.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Archives :: Corbeille
Sauter vers: