AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« Aerdris l'artiste itinérant »
Invité ;




Prénom du personnage

Nous avons tous une destinée. Un chemin glorieux, méprisable ou tristement banal. Pour ma part ? Je m’assure simplement que la tienne me satisfait.



Nom : Daedran
Prénom : Aerdris
Titre : Le marionnettiste blanc. ♥
Âge : 29
Orientation : Hétérosexuel
Royaume : Kireide
Métier : Marionnettiste
Classe : Mage Noir
Arme : Magie de la foudre, le catalyseur se trouve incrusté dans le masque de renard dont se sert Aerdris.  

Physique & mental

Taille : 1m80
Poids : 69 kg
Cheveux : Blanc
Yeux : Brun
Son attitude : Aerdris est un observateur, qui apprécie suivre les individus qu’il juge intéressant. Lorsqu’il s’attache à quelqu’un le temps d’un voyage, il peut devenir extrêmement volubile et amical. Le reste du temps il reste silencieux s’il peut, préférant conserver sa voix pour ses spectacles.

Autre(s) : Aerdris a une peau albâtre, tous les poils de son corps blancs. Pour beaucoup il est objet de chance ou de malheur. Ses ongles sont longs et taillés en pointe.

Aerdris porte quasiment toujours sa tenue de spectacle largement inspirée d’un renard, d’ailleurs une queue touffue a été ajoutée au décorum. Sinon le reste est constitué de tissus blancs et noir en égal quantité, représentant la dualité de l’esprit et des avenirs possibles. La tenue est agrémentée d’un masque de renard dont le front est décoré d’une gemme bleutée.

 
Aerdris était un enfant taciturne et cela se ressent encore largement sur son comportement qui est parfois franchement asocial. Pourtant dès qu’il prend possession d’une marionnette, et principalement de sa préférée, il devient rapidement un individu souriant, amical et prêt à aider son prochain.

La plupart des gens pensent d’ailleurs qu’il est complètement fou, et souvent les adultes l’évitent. Pourtant ses spectacles sont toujours pleins, car les enfants connaissent tous le marionnettiste blanc et ses spectacles extraordinaires. Nombre d’enfants connaissent Ashy le garçon renard et ses aventures abracadabrantes.

Pourtant, au-delà de l’homme observateur taciturne, et de l’artiste adulé, il existe réellement une personne complexe et entière. Le vrai Aerdris a une mission sacré, qu’il a décidé de mener à bien quoiqu’il puisse risquer. Car le marionnettiste blanc a une némésis, un adversaire implacable, le destin. Il s’est donc juré de vaincre la destinée elle-même, de briser les fils invisibles qui relient tous les êtres à quelque chose de tout puissant. Déité ou non, la chose n’est guère importante, car Aerdris sait qu’il n’acceptera jamais de terminer tel un pantin.

Ce chemin qu’il s’est choisi le pousse sans cesse à vouloir rencontrer ceux qui font le monde, ces gens qui par leurs actions brisent les barrières, les frontières et apportent un changement majeur. Aussi il parcourt inlassablement Kireide, rêvant de pouvoir voyager librement, de pouvoir porter ses spectacles à travers le monde.

Journal d'une vie

L’histoire d’Aerdris débute bien avant sa naissance, lorsqu’une femme trouva l’amour. Cette dernière, fille d’une pauvre lignée sans attrait, avait attiré le regard d’un homme d’une grande maison, deuxième fils d’un deuxième fils n’ayant pas d’avenir grandiose à l’horizon si ce n’est dans l’armée. Toutefois l’homme était un artiste, et la femme une muse, l’amour fut implacable et les deux amants décidèrent d’annoncer la nouvelle à la face du monde.

La réaction fut immédiate, l’amour jugé impossible, et durant deux années interminables les familles s’opposèrent à un amour pourtant évident. Toutefois la femme se battit de toutes ses forces et arracha miraculeusement une promesse de mariage. L’homme perdrait ses titres, sa fortune mais partirait vivre heureux. La femme elle tomba enceinte et tout semblait destiné à être parfait, si ce n’est qu’un soir, une troupe d’Algiz trouva les deux amoureux dans leur cabanon. L’homme mourut au nom de la haine, la femme elle connut la honte, et ne dut la vie qu’au désir malsain des hommes bêtes de laisser une trace de leur passage. De chagrin, de rage, la femme s’arracha les yeux, jurant qu’elle n’avait pas besoin de voir pour connaitre le monde.

Et la femme survécut, par sa volonté d’acier, par son courage insensé, et se joignit à une caravane d’artistes itinérants, devenant diseuse de bonne aventure, elle gagna difficilement sa vie, clamant au monde leur destinée. Puis les gens comprirent que la plupart de ses prédictions étaient vraies et peu à peu elle gagna une place d’importance au sein de la caravane.

C’est durant cette période que naquit Aerdris, jeune enfant maigre et taciturne, qui passait ses journées à jouer seul dans les roulottes. Il était nourri et protégé par une mère à moitié folle, qui passait ses journées à radoter sur l’inévitabilité du destin, sur la violence de ce monde malsain. Les années passèrent, le jeune Aerdris grandissant en écoutant silencieusement les harangues de sa mère déclinante.

Puis tout changea, le jeune garçon découvrit une marionnette sale, à moitié cassée, trainant dans un coin de la caravane et s’y attacha immédiatement. Dès lors, il ne s’en sépara jamais, s’entrainant tout le temps à comprendre le fonctionnement de son trésor. Puis, Aerdris se mit à parler, le garçon muet devint avide de discussions interminables. Les gens qui ignoraient globalement le garçon jusque-là commencèrent à l’éviter, et il ne dut le fait de rester qu’à la présence de sa mère.

Soudain, Aerdris parvint à maitriser parfaitement le marionnettiste, et commença à organiser des spectacles pour lui-même, attirant très vite l’attention des autres enfants de la caravane. Très vite Ashy le renard moqueur devint la coqueluche des enfants d’artistes, et le maître de caravane comprit l’intérêt de la chose. La semaine suivante, les spectacles publics débutaient.

Les années s’enchainèrent, et peu à peu les gens comprirent que le plus si jeune garçon était un véritable virtuose de son arène si particulier. Ce que tout le monde ignorait, c’est qu’en réalité Aerdris avait un secret très bien gardé, il s’était découvert des compétences magiques. Tout d’abord ignorant, le marionnettiste blanc, comme les gens s’étaient mis en tête de le surnommer, crut qu’un tel pouvoir était normal, mais sa mère en découvrant la réalité décida de lui faire promettre de cacher ses pouvoirs.

Evidemment, un enfant n’aime pas être privé de ce qu’il apprécie, aussi Aerdris trouva très vite un moyen de s’en servir en toute discrétion. Dès lors il s’entraina à maîtriser la foudre en expédiant de courtes décharges dans les fils de ses marionnettes. Ainsi il apprit plus rapidement, et surtout efficacement, à contrôler ses marionnettes, n’hésitant pas à se servir de ses pouvoirs mystérieux pour ses spectacles. La nouvelle vie d’Aerdris venait de débuter.

Quelle est ta situation actuelle, ton ou tes objectifs ?

Aerdris vient tout juste de quitter la caravane qui l’a vu naître et grandir. Désormais il voyage comme le Marionnettiste Blanc et possède un public suffisamment important pour vivre par lui-même. Il traverse le pays de Kiréïde de long en large, cherchant à trouver des individus exceptionnels pour observer leurs actions et comprendre comment le destin influence leurs actions.

Son objectif est de vaincre la destinée, et pour cela il essaye de manipuler les fils du destin autour des êtres qu’il rencontre afin de comprendre pleinement comment l’ordre s’établit et ce qu’il permet avant de ramener tout à chacun à l’histoire qui lui est destinée.

Quelle opinion portes-tu sur les Algiz & Humains ?

Algiz, Humains, ce ne sont que des mots vides de sens, car il n’y a aucune différence devant le destin. Aussi Aerdris se moque ouvertement des conflits raciaux entre les deux espèces. Pour lui il n’y a que deux types de personnes, ceux tentant de vaincre leur destin et ceux s’y soumettant. Seule la première catégorie l’intéresse, indifféremment de l’espèce.

Portes-tu une allégeance à une nation, laquelle et pourquoi ?

Aerdris a une allégeance, celle de ceux qui veulent changer l’ordre des choses. Les royaumes, les frontières, les divinités, les espèces, rien de tout cela ne l’intéresse ni n’attire son attention.

Quelles aptitudes possèdes-tu ?

Aerdris est un marionnettiste exceptionnel qui possède une réputation certaine dans le milieu du spectacle et des artistes itinérants. Il est aussi un mage autodidacte qui apprend vite, mais qui n’a pas pour l’instant eu l’opportunité d’apprendre sérieusement la magie. Il ne sait donc que faire des sorts peu imposants et non létaux.

Toutefois, Aerdris arrive à concentrer suffisamment d’électricité pour désorienter voir assommer ceux qui tenteraient de s’en prendre à luI. Toutefois son sort n’a aucune portée et le force ainsi à s’approcher de ses adversaires. Pour pallier ce fait, le Marionnettiste Blanc essaye de développer ses capacités à se servir de ses marionnettes comme d’une arme.

Transmets-nous ton plus grand rêve ?

Aerdris veut détruire le destin et ainsi libérer le monde de sa dictature malveillante. Sinon il aimerait réussir à contrôler un nombre infini de marionnette et se fonder un royaume qui serait uniquement pour lui et ses amis. Quitte à vivre sous le contrôle autant être le Marionnettiste.

Et vous ?

Ton Pseudo : Aerdris
Ton âge : 24 années terrestres
Des commentaires : Faudrait penser à les arroser.
Comment avez-vous découvert le forum : Merry m’a cordialement invité à le suivre
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



Bienvenue en Meinarest !
Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! Kireïde, oh yeah ! Je dois dire que j'aime beaucoup ton personnage ; il est vraiment très original, il a un style et un charme que l'on voit rarement et son métier, olala. J'espère qu'il pourra briser les chaînes de la destinée. ♥ Te voilà validé ! Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.



The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keln, guérisseur itinérant
» Éramos D'irifuse; Coeur d'aigle
» Wyclef Jean, ambassadeur itinerant d'Haiti au Congres US
» Assassean, l'assassin itinérant { Validé }
» Jango, herboriste itinérant et escroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Archives :: Corbeille
Sauter vers: