AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« [Mission] Escorter le marchand. [e.c] »

avatar
Déesse

Messages : 319



ESCORTER LE MARCHAND || 0%
Nous voilà enfin au jour J ! Suite à votre accord le clan Ravus vous a contacté afin de mener à bien la mission que vous avez choisi ! Cette dernière se déroule non loin des cascades, en Kireïde de ce fait, l'organisation qui vous embauche aujourd'hui vous a aidé dans votre périple ! Afin de vous permettre d'arriver en un seul morceau vous avez reçu un emblème prouvant votre foi et surtout, un parchemin expliquant votre présence en ces lieux. Si votre situation rend le périple encore plus compliqué, vous aurez peut-être eu la chance d'être escorté jusqu'au point de rendez-vous. Une fois sur place, c'est à vous de faire les présentations et de vous organiser pour que cette fameuse quête soit menée à bien.

« La journée commence à peine alors que vous arrivez sur les lieux. Le son des cascades est de plus en plus important à force que vous atteignez le point de rendez-vous. Sur place le marchand vous attend avec sa caravane, vous saluant en se présentant comme étant Grigou le marchand de la royauté ! Gardez un œil sur les environs, qui sait ce qui peut traîner aux alentours... »

HRP ; Voilà le début de la quête, je vais vous expliquer le fonctionnement ! Vous êtes totalement libre de vos actes pour mener à bien la mission — tout en restant logique bien sûr au risque de subir les foudres du Clan Ravus et de la nation dans laquelle vous sévissez ! Je vous donne un ordre pour poster ainsi qu'un nombre de messages. Une fois cela atteint, je ferais une nouvelle intervention pour faire avancer la situation. De même, comme vous le voyez, un pourcentage est présent en haut, le but est donc d'atteindre le 100% ! Tâchez de garder un œil sur le chiffre.

SOHAIL — NARCISSE — CYRUS ✘ Une réponse par personne
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Sohail ;

avatar
Neutre

Messages : 124


















Escorter le marchand
Mission





L'eau s'écoulant de la cascade tambourinait tellement fort qu'on aurait dit que cela était une pluie battante. Le paysage était bien différent de celui auquel il était habitué, et se retrouver loin d'Helios était une chose qui ne lui arrivait pas souvent. Il contempla l'eau claire avec un émerveillement sincère, puis promena ensuite son regard jusqu'à ce qu'il aperçoive une caravane. Il n'eut pas de mal à comprendre qu'elle appartenait au marchand dont était question cette mission. Il avança d'un pas tranquille, les mains dans les poches, avant de lui tendre le papier qu'on lui avait donné tout en procédant aux salutations.

L'homme se présenta, lâchant qu'il était le marchand de la royauté. Quelle nom étrange. Grigou, ça sonnait vraiment mal. Enfin, il n'était pas là pour ça, il pensait surtout à la récompense qu'il pourrait recevoir à la fin de cette mission. L'adolescent supposait que la mission pourrait être compliquée, surtout si cet homme continuait d'afficher clairement qu'il était de la royauté. Si certaines personnes avaient prêté allégeance au roi ou croyaient en lui, en revanche, il y en avait bien un paquet qui voudraient le voir empalé et pouvoir lui prendre tout son or. Cependant, il ne releva rien, se contentant de tourner la tête, pour voir que d'autres personnes s'étaient aussi portées volontaires pour la mission.

Il savait qu'ils allaient être plusieurs sur cette mission, cependant il ne savait pas qui serait là. Il ne put se retenir d'afficher un visage surpris en voyant celle des deux personnes qu'il connaissait. A vrai dire, c'était même la dernière personne à laquelle il s'attendait, après tout, Cyrus n'était plus tellement la bienvenue à Kiréïde... Il lui sourit, heureux de revoir un ami et de savoir qu'il était aux côtés d'une personne de confiance. Il le salua d'un signe de main :

-Salut Cyrus ! On dirait bien qu'on va faire un bout de chemin ensemble.

Cependant, il ne savait qui était la seule femme du trio. Elle était assez étrange, avec ses yeux bandés, même si Sohail en avait vu bien d'autres, des cas bien plus insolites que le sien. Sans se départir de son sourire, il pencha légèrement la tête :

-J'm'appelle Sohail. Et vous, vous êtes ?





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 161



IF YOU REALLY WANNA ( FLY ) YOU GOTTA LET ( GO )
musique — Le soleil est au plus haut dans le ciel, le vent se lève alors faisant teinter un bruissement dans le feuillage des arbres, apaisant le climat un peu trop chaleureux pour la jeune femme encore habillée de sa parure hivernale. Elle avait fini sa mission en Ilmyde et aussitôt rentrer, elle se devait d'accomplir un autre devoir, mais non-personnel cette fois. Le marchand royal Grigou était l'objet de sa quête, l'escorter jusqu'en Helios avec deux autres personnes. Si l'idée de devoir partager la récompense ne la rebutait point, l'idée en revanche de devoir faire le trajet avec deux inconnus ne lui plaisait guère ; pourtant, son mécontentement n'était aucunement visible sur son visage. Rehaussant sa cape et enlevant la capuche, la jeune femme aux cheveux argentés continue sa marche en quête du lieu de rendez-vous, les iris plissés par l'éblouissement que provoquait le soleil. Malgré son bandeau, le halo de lumière lui parvenait quand même ; l'idée d'une mission en plein jour n'était peut-être pas l'idée la plus brillante de l'année ; néanmoins, en tant que conseillère et vassale du roi, Narcisse accomplirait sa mission à bien. Il ne pouvait pas en être autrement.

La main posée sur le manche d'un de ses katanas, la jeune femme continue sa démarche nonchalante sur le chemin rugueux ; les cascades continuaient leur mélodie, ramenant de la fraîcheur inespérée. De sa main libre, elle vient masser sa nuque endolorie, suivant le chemin qui s'offrait à ses pieds, guettant le signe d'une quelconque caravane ou tierces personnes qui allaient dans sa direction. Pour l'instant, Narcisse ne voyait rien, sans doute parce qu'elle préférait fermer les yeux ; cela serait préférable de se guider au son et non à la vue ; préférable pour a suite de sa quête. Le chant des oiseaux, le vent frôlant les branches d'arbre, le torrent de la cascade qui tambourine le fond de la cuve, sans le voir, Narcisse le visualisait quelque part dans son esprit ; comme ce bruit de papier fraîchement dégainé ; comme cette voix qui sort de la bouche d'un être pas très âgé. Narcisse était arrivée, cela ne faisait aucun doute ; ses pupilles s'ouvrèrent, frôlant le bandeau à leur passage, pièce de tissus qu'elle resserra avant de donner à son tour son justificatif, attrapant son kisaru en attendant la suite des événements.

C'est en l'allumant qu'un nom prononcé la sorti instinctivement de ses songes ; Cyrus, quelqu'un qu'elle ne pensait pas revoir ici, prénom qu'elle ne pensait pas entendre de nouveau. Cela serait mentir que de dire qu'elle n'en était pas heureuse, le savoir en vie et apparemment en bonne santé venait de la rassurer... Mais sa désertion n'était pas un événement que la demoiselle avait pu oublier. Certains y verront une trahison, mais pas Narcisse ; elle ne ressentit qu'un sentiment de déception à son départ, mais sa dévotion en son ancienne maîtresse était comme la sienne pour Hao aujourd'hui ; sans faille. Meurtri, il était parti, alors non, elle ne crierait pas à la trahison. Avant qu'elle n'ait pu ouvrir la bouche pour dire quoi que ce soit, le jeune homme s'approcha d'elle ; lui demandant alors avec un grand sourire sur le visage son prénom. C'est en expulsant la fumée de sa pipe en bois et en tapant de sa main pour en sortir les restes de tabac qu'elle répondit avec le plus grand naturel du monde. « Narcisse, vassale et conseillère de sa majesté Hao. Enchanté, Sohail. »

Elle releva le visage, son regard voilé n'étant pas visible, mais l'intensité qui s'en dégageait pouvait se ressentir ; regard qu'elle posa sur Cyrus, cherchant ses mots, elle se contenta de baisser la tête de nouveau en la secouant légèrement ; non, décidément, elle n'était pas douée avec la parole. « Nous allons devoir faire preuve de vigilance. Je pense que la venue de Mr Grigou est attendue par certains... » Un profond soupir ; affronter des bandits ou des voleurs, cela ne lui faisait pas plus envie que ça, mais il allait falloir faire avec. Il était hors de questions que quelqu'un touche cet homme ou sa marchandise. Approchant alors de celui qui lui faisait office de protecteur autrefois, elle laissa s'échapper d'entre ses lippes. « Je suis ravie de voir que tu vas bien Cyrus. » Rien de plus, rien de moins ; Narcisse et les mots ; une grande histoire inachevée.

MISSION // with sohail & cyrus // et hop ♥ // 734 mots //
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE

Voir le profil de l'utilisateur
Cyrus ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 40



La légère brise qui soufflait dans les environs fit virevolter la longue cape ocre qui reposait sur les épaules de Cyrus, créant un mouvement doux et élégant qui dévoila l’espace d’un instant les arbalètes de poing qu’il portait à sa ceinture et l’armure noire et si caractéristique qui l’avait protégé tant de fois. Dans son dos, le carquois solidement sanglé ne laissait apercevoir que les plumes de ses munitions mortelles tandis qu’une immense branche sombre surplombait son crâne, trahissant la présence de son arc qu’il avait accroché dans son dos. Le visage encapuchonné et la mine basse, l’archer n’avait cette fois-ci pas pris la peine de se dissimuler davantage, l’écharpe qu’il portait habituellement se contentant de couvrir une partie de son cou. Epinglé à cette dernière, l’emblème du clan Ravus était particulièrement mis en avant afin d’être perceptible aux yeux de tous. Véritable symbole d’immunité pour quiconque vivait en Meinarest, elle était pour l’ancien majordome la seule chose qui lui permettait d’être libre dans un pays où il était activement recherché et considéré comme traître et paria de la nation, la pire honte et humiliation qu’un patriote comme lui pouvait connaître. Aussi, il avait fait en sorte que l’écusson soit visible afin qu’il puisse profiter de ce privilège exceptionnel dont il jouissait aujourd’hui et qui lui permettait d’apprécier la caresse du vent et la chaleur du soleil. Un véritable bonheur pour ce jeune homme orphelin de sa terre natale.

Mais cette liberté semblait avoir un goût amer dans la bouche du garde du corps, conscient qu’il ne devait ce sursis qu’à l’acceptation d’un contrat à la limite de l’emploi de mercenaire. Quelques jours plus tôt, il avait accepté d’être l’escorte d’un convoi sous le seul prétexte que c’était ce qu’il y avait de mieux pour le peuple de tout le continent. Alors certes, travailler pour le clan Ravus n’avait rien de honteux ou de dégradant mais cela restait pour le trentenaire une condition déplaisante pour pouvoir simplement se balader sur ses terres natales sans craindre de se retrouver un couteau sous la gorge et d’épaisses chaînes enserrant ses poignets. Lui qui jugeait être déjà tombé bien bas en un an supportait difficilement ce compromis auquel il avait consenti en acceptant cette quête des plus banales. Après tout, passer du service le plus prestigieux auprès de la famille royale de Kireïde à celui bien moins admirable de garde du corps de la reine des bas-fonds avait déjà été difficile, alors être contraint de porter un badge d’immunité simplement pour espérer faire une promenade dans la forêt le contrariait fortement. Pourtant, cela ne l’empêchait pas d’apprécier cette journée toute particulière à ses yeux, la première en tant qu’homme libre en Kireïde depuis plus d’un an.

C’est donc pour cela que l’archer s’était rendu près des cascades, au lieu de rendez-vous avec leur contact, un homme du nom de Grigou et qui se présentait comme le marchand de la royauté. En creusant dans ses souvenirs, Cyrus ne réussit pas à se rappeler s’il avait déjà croisé cet énergumène à l’époque où il servait encore le roi et sa fille mais mit ça sous le compte de sa mémoire très sélective. A peine eu-t-il le temps de donner sa lettre de mission et de s’installer en attendant les autres membres de l’escorte qu’une voix familière le tira de ses songes et que devant lui se tenait un garçon qu’il avait vu quelques jours plus tôt. La vue de cet adolescent tira un léger sourire l’ex majordome qui s’exclama : « Je ne m’attendais pas à te trouver ici ! A croire que le monde est plus petit qu’il n’y parait ! ». Quelles avaient été les chances qu’ils se recroisent après leur entrevue à Hélios ? Quoi qu’il en soi, le garçon avait raison en disant qu’ils allaient faire un bout de chemin ensemble, du moins c’était ce que Cyrus pensait en voyant la nouvelle et dernière arrivante de leur petit groupe hétéroclite : « … J’espère juste que ce bout de chemin ne se terminera pas avec moi, un katana planté dans le dos… ». Il avait murmuré cette dernière phrase, plus comme une réflexion qu’il se faisait à lui-même qu’une réelle réponse au commentaire de Sohail. Laissant la demoiselle se présenter, Cyrus se mura dans un court silence durant lequel il détailla la vassale d’Hao du regard, légèrement plus crispé que lorsqu’il avait vu son premier partenaire : « Elle a raison, Mr Grigou est attendu ailleurs et nous ferons mieux de ne pas tarder. Restons sur nos gardes : la couronne a de nombreux ennemis… ». Devait-il se compter parmi eux ? Peut-être… Car s’il n’avait jamais souhaité être l’adversaire du nouveau roi, ce dernier avait apparemment bien fait en sorte qu’il soit quand même perçu comme tel. Laissant la seule femme du groupe s’approcher de lui avec une méfiance perceptible, il fut à moitié surpris en entendant les quelques mots qu’elle avait à lui adresser : « Et je suis content de voir que tu as toujours la confiance du roi, Narcisse. Le roi a été sage de te nommer vassale et conseillère, tu le méritais et il a toujours été un bon juge de caractère… La majeure partie du temps… ».  Retroussant légèrement ses lèvres, Cyrus se détourna de la jeune femme pour rejoindre le commanditaire de cette escorte. Sans adresser un mot de plus à ses camarades, le trentenaire s’exclama simplement : « Si vous êtes tous prêts, je pense que nous pouvons y aller ! ». Après tout, la route promettait d’être longue… Pour de multiples raisons !
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



ESCORTER LE MARCHAND || 7%
Vous voilà à présent unis pour vous lancer dans l'aventure ! Monsieur Grigou est prêt à partir, c'est sans attendre plus qu'il grimpe à l'avant de sa calèche — ce qui n'est pas simple avec sa petite taille ! — agrippant les rênes des deux chevaux tirant la carriole. La mission débute donc mais les choses ne s'avèrent pas aisées ; les cascades au loin empêchent d'entendre quoique ce soit aux alentours. Il sera bien difficile de vous préparer à une attaque de brigands si vous n'observez pas avec attention les environs. Le marchand, lui, se contente de chantonner et surtout de prétexter qu'il est aux ordres du roi Hao !

HRP ; ♥

SOHAIL — NARCISSE — CYRUS ✘ Une réponse par personne
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Sohail ;

avatar
Neutre

Messages : 124


















Escorter le marchand




Il ne put s’empêcher d’émettre un sifflement en entendant la réponse de la femme. Vassale du roi, rien que ça ! Et lui, voleur des bas quartiers, qui se serait fait un plaisir de détrousser le bon petit souverain du coin. Et bien, en voilà une paire bizarre pour faire équipe lors d’une mission. La jeune femme ajouta qu’il fallait faire preuve de vigilance. Oui, il faudra en faire preuve, surtout si cet homme scande à chaque détour de rue qu’il est au service du roi. Pour un marchand de la royauté, il n’avait pas l’air d’être des plus discrets. Ce qui était vraiment étonnant vu sa petite taille. Cyrus était tout aussi étonné de le voir ici. En revanche, il avait l’air de déjà connaître cette Narcisse… Ah oui, il s’en rappelait maintenant, Cyrus avait été un homme bien proche de la famille royale dans son passé. Il demeura silencieux durant le court échange entre les deux coéquipiers, qui demeurait cordial mais tendu. Sohail avait bien capté le mal aise de son ami, bien que la femme ne sembla pas démontrer une hostilité envers lui.

Tant pis, il n’était pas l’heure de discutailler, mais bien de partir. Le petit marchand rejoint bien vite sa calèche, et le trajet commence. L’adolescent se retrouve bien vite irrité par ce Mr Grigou, qui semble bien plus idiot qu’il n’y parait. Et, bien que les cascades semblaient belles à regarder, le son qu’elles produisaient était énorme, assez pour couvrir sur une bonne distance. Sohail soupira. Il ne connaissait que trop l’univers du vol pour ne pas savoir que cela allait être un problème. En revanche, lui avait toujours été du côté des voleurs, et non du côté des marchands, et cette mission du Clan Ravus était une première pour lui dans le monde des commerçants et autres boulots honnêtes. Si ce marchand fanfaronnait à tout bout de champ tous les jours durant comme il le faisait maintenant, alors les brigands, bandits et voleurs de toute la région qui seraient au courant de cette course se placeraient assez rapidement en travers de leur route. Il pouvait s’estimait heureux que des personnes expérimentées comme Cyrus et Narcisse étaient présentes pour cette mission. Silencieux, il choisit de rester aux aguets, surveillant le paysage par des regards circulaires.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 161



IF YOU REALLY WANNA ( FLY ) YOU GOTTA LET ( GO )
musique — Le vieil homme monte dans sa calèche, refermant l'ouverture de sa toiture en tissu qui laissait transparaître sa marchandise ; cependant, il ne fermait pas ce qui lui servait de bouche et à force de jouer les fanfarons, le pire pourrait arriver. C'est une main sur la garde d'un de ses katanas que la jeune femme avance, les pupilles closes, se focalisant sur les bruits alentours... Comme une aveugle qui aurait développé ses autres sens, elle écoute, s'abreuve des environs et de la vie qui s'en échappe, le fracas des cascades, la bourrasque que chante le vent, les oiseaux et leur battements d'ailes, et encore une fois, la voix du petit bonhomme qui transparaît, sortant la jeune femme de ses songes. Dans les tréfonds de son esprit, Narcisse se demande vraiment s'il ne peut pas se taire plus de trente secondes ; la réponse fut effectivement non. Malgré son bandeau, les yeux de la conseillère ne peuvent s'empêcher de le foudroyer et s'il avait un tant soit peu de jugeote, il aurait très vite ressentis l'électrochoc... Mais non. Il continue, se vante, raconte sa vie, et en plus de ça, il en fait tout un foin. La main quitte la garde de son katana pour se loger sur sa nuque, se la massant en soupirant silencieusement. Cette situation l'agaçait plus qu'elle ne voulait bien le laisser croire ; peut-être n'aurait-elle jamais du se porter volontaire pour cette escorte. Un bruit surgit d'un buisson, la rappelant à l'ordre, mais ce n'était qu'un lapin terrifié qui voulait rejoindre son terrier.

Rassurée, mais néanmoins toujours les sens en alerte, la jeune femme reprend sa marche, les yeux grand ouvert malgré son regard voilé, quelque chose ne tournait pas rond. Ce chemin devrait être un peu plus emprunté à une telle heure de la journée ; mais non, pas l'ombre d'un chat, pas âmes qui vivent dans les environs. Elle déglutit Narcisse, parce qu'elle sait très bien ce qu'il va se passer, elle peut l’apercevoir, Mr Grigou avait un peu trop fait parler de lui et s'il continuait vraiment de l'ouvrir, leur sécurité ne serait plus qu'une illusion fugace. Trop, c'était trop ; alors c'est en usant d'un ton désinvolte, mais particulièrement cinglant qu'elle lâcha en s'arrêtant devant la calèche. « Avec tout le respect que je vous dois, vous ne serez plus 'personne' si vous continuez de parler pour ne rien dire. Nous avons très bien compris qui vous êtes, mais notre mission et de vous ramener en vie et non pas en charpie. Compris ? Alors s'il vous plaît, taisez-vous maintenant. » Elle n'était pas habituée à parler autant, pas aussi distinctement ; elle était bien plus douée pour manier l'épée que d'user de la parole, et faire des phrases longues ce n'était clairement pas son rayon. Cependant, il fallait bien quelqu'un lui dise, lui fasse comprendre ; ce n'est pas que sa vie qui est en jeu, mais la leur également... Non pas qu'elle venait à mettre en doute ses propres talents, mais Narcisse sait à quel point la vie est précieuse. Nouveau soupir alors qu'elle tourne les talons avant de reprendre sa marche, les yeux encore plus ouverts qu'à l'accoutumer.

« Je pense que vous l'avez compris aussi, mais je pense bien que nous ne sommes pas seuls ici. Cette route est anormalement moins fréquentée que d'habitude. Gardons l’œil ouvert. » Peut-être s'inquiétait-elle trop, peut-être était-elle tout simplement parano, mais Narcisse préférait être trop prudente que pas assez ; prudence est mère de sûreté comme le disait le dicton. Son regard se posa alors sur Cyrus qui fermait la marche ainsi que sur celui de Sohail, elle connaissait les aptitudes du premier, mais pas du second ; Narcisse n'avait pas le choix, elle devrait leur faire confiance, advienne que pourra.
FIRST STEP // with sohail & cyrus // et hop ♥ // 630 mots //
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE

Voir le profil de l'utilisateur
Cyrus ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 40



Un adolescent des bas quartiers, un majordome déchu et la vassale du nouveau roi : l’escorte du transport de marchandise était des plus originales. Petit groupe hétéroclite réuni pour assurer la protection d’un convoi exceptionnel, jamais ils n’auraient pu penser se retrouver de la sorte auparavant. Le hasard avait fait que Cyrus était familier avec ses deux compères du jour et il était incapable de dire s’il s’agissait d’une bonne chose ou pas. Pour Narcisse, l’archer était autant heureux de la compter parmi ses alliés qu’il redoutait une possible trahison de sa part. Certes, la demoiselle était la mieux placée pour comprendre les choix du majordome et il avait du mal à l’imaginer profiter de la situation pour avoir l’ascendant sur lui, surtout vu que la mission était organisée sous l’égide du clan Ravus. Cependant, la dévotion pouvait pousser les gens à agir de manière imprévisible –il en était d’ailleurs le parfait exemple- et il redoutait que la fin de la mission marque la fin de son immunité diplomatique. Peut-être était-ce la paranoïa qui parlait, ou peut-être tentait-il juste d’être réaliste sur ses chances d’être tranquille en territoire Kireïde… Quoi qu’il en soit, il ne comptait pas baisser sa garde simplement parce que la guerrière ne montrait aucun signe d’animosité à son égard. Quant à Sohail, il était certes le partenaire idéal en ces temps troublés et un jeune homme sur qui il pourrait toujours compter mais dans ce genre de mission, avoir quelqu’un pour qui on a de l’affection est toujours compliqué : en cas de problèmes, il est toujours plus facile de rester focaliser sur le combat lorsque nos partenaires étaient de parfaits inconnus dont la mort nous importait peu.

Quoi qu’il en soit, la vigilance était de mise pour le tireur qui avait décidé de fermer la marche, autant pour rester à distance d’une attaque frontale que pour éviter d’entendre les histoires du marchand à la langue bien pendue. Qui était-il vraiment d’ailleurs ce Grigou ? S’il se prétendait être le marchand du roi, Cyrus n’avait aucun souvenir de lui. Plus que ça, il trouvait étrange que l’homme se vante autant de sa position. Certes, le fait de travailler pour la royauté avait tendance à monter à la tête des esprits les plus narcissiques de Meinarest, Cyrus en avait vu plus d’un exemple. Mais l’homme était particulièrement loquasse quant à sa position et ce malgré le fait qu’il connaissait également celle de Narcisse, la place de vassale étant plus prestigieuse que celle de simple commerçant. Sans qu’il n’arrive réellement à définir pourquoi, Cyrus avait l’impression que quelque chose clochait chez ce personnage un peu trop atypique à son goût. Il en oublia presque qu’en dehors des élucubrations de ce dernier, l’endroit était particulièrement silencieux : trop même pour que ce soit naturel.  Certes, les cascades se faisaient encore entendre au loin mais en dehors de ça, un silence étrange régnait autour d’eux. Le majordome n’était d’ailleurs pas le seul à avoir perçu cela, Narcisse faisant une réflexion similaire à celle qui lui trottait dans la tête depuis quelques minutes. L’arc à la main, l’archer serra un peu plus sa poigne et accéléra légèrement le pas pour arriver à hauteur de Sohail à qui il souffla : « Si quoi que ce soit venait à arriver, j’aimerais que tu restes en retrait… » La demande sonnait presque comme un ordre, le ton dur de Cyrus accentuant la préoccupation qui sonnait dans sa voix. Et s’il donnait l’impression de vouloir éloigner le voleur du combat, il ajouta : « Il y a fort à parier que nous rencontrerons de la résistance à un moment donné et si nous subissons une attaque frontale, je crains que notre attention soit trop focalisée dessus et que nous soyons pris à revers. J’ai besoin de quelqu’un de confiance pour assurer mes arrières mais je me méfie également de ce Grigou : en restant en retrait, tu pourras garder un œil sur lui dans la bataille… » Inspirant profondément, il ajouta finalement : « J’ai comme l’impression que nos problèmes ne viendront pas seulement de l’extérieur… ». Définitivement, il avait un très mauvais pressentiment…
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



ESCORTER LE MARCHAND || 24%
L'avancée se fait jusque là sans encombre et ce malgré l'attitude orgueilleuse du marchand qui ne cesse de répéter son lien avec le souverain. Fait ou réalité, il est bien difficile de déceler le vrai du faux ? De plus, malgré les demandes de se taire, le vieux grigou poursuit ses élucubrations sous forme de murmures, ressassant sans interruption qu'il est le grand marchand du souverain en mission secrète.
C'est alors qu'un son se fait entendre, aigu, vif. Une flèche vient se planter sur la carriole, cette dernière semblant comme imbibée de poison, ainsi le ton est donné. La provenance de cette dernière est sur un petit mont sur lequel un homme à l'allure distinguée est placé, ce dernier peu visible de par l'astre solaire derrière lui. Il se retire mais pas que, des pas se font entendre autour de vous, vous êtes encerclés. Il va falloir se battre aventuriers !

HRP ; ♥

SOHAIL — NARCISSE — CYRUS ✘ Jusqu'à la mort des brigands


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com

avatar
Déesse

Messages : 319



Le danger apparaît


Ils bougent avec agilité, ils se déplacent avec hâte à tel point que vous n'avez remarqué qu'ils se trouvaient à présent autour de vous, aventuriers. Ils sont une petite dizaine, certains armés d'épées, d'autres de dagues tandis qu'une deux sont eux en possession de petits arcs. Ils ne prononcent pas un seul mot et vous attaquent, cherchant visiblement à s'en prendre à la cargaison ainsi que le marchand. Malgré tout, un point pourrait vous chagriner si vous usez d'observation ; les équipements ainsi que les tenues de ces hommes, ils semblent d'une manufacture quasi parfaite, fait bien étonnant pour des brigands cherchant à dépouiller les voyageurs sur les sentiers des cascades. Vous aurez besoin de cinq posts minimums pour espérer les voir vaincus.


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Sohail ;

avatar
Neutre

Messages : 124


















Escorter le marchand




Il entendait près de lui Narcisse demander à ce Grigou de se taire, de la manière la plus polie possible. C’était tant mieux que ça soit elle qui s’en charge, il savait que s’il l’avait fait, il n’aurait pas pu se retenir pour l’insulter, lui qui n’avait pas vraiment de talent pour le tact et tout ce qui allait avec. Le calme était toujours présent, et le doute au sujet d’une attaque possible persistait dans son esprit, lui qui ne connaissait que trop bien ces moments là. Narcisse poursuivit ses paroles toujours sur cette note de méfiance, et le voleur fut plutôt content d’avoir deux personnes qui avaient un sens du raisonnement assez poussé pour remarquer le problème du lieu. L’autre marchand, quant à lui, ne se souciait nullement de sa peau, continuant de claironner, cependant à voix basse, qu’il était le marchand du roi et qu’il avait une cargaison particulière à transporter. Sohail se retint de pousser un grognement agacé, se contentant de serrer les dents en continuant d’avancer.

C’est à ce moment là que Cyrus s’approcha de lui, lui demandant de rester en arrière. Il ne comprenait pas cette demande, qui semblait plutôt être un ordre. L’homme était des plus sérieux, et les traits de son visage étaient tendus, ce fut pour cela que l’adolescent décida de ne piper mot, le laissant poursuivre. Il lui demandait de rester en retrait pour surveiller le petit marchand bavard et assurer les arrières. Le raisonnement lui semblant être bon, il hocha la tête en signe d’approbation, sachant que rien ne semblait être sûr depuis le début de cette mission. Justement, en parlant de sûreté, voilà qu’une flèche se plante soudainement contre la charrette du Grigou, et qu’une bande de brigands s’annonce à l’horizon. Sortant deux couteaux de sa ceinture, une pour chaque main, il se mit en garde en laissant un juron échapper de ses lèvres :

-Et merde !

Même s’il s’y était attendu dés le début, il ne pouvait s’empêcher d’exprimer son agacement qu’il avait retenu jusqu’à maintenant. Et même s’il avait vraiment envie de se charger de ces étranges brigands qui ne semblaient nullement être dans le besoin, il appliqua ce que lui avait dit Cyrus, décidant de rester près du marchand – tout aussi louche que les brigands fraîchement arrivés, en passant – prêt à en découdre avec l’ennemi qui s’approcherait de lui.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 161



SO THIS IS HOW IT  ( ENDS ) WE'VE GOT TO BE ( READY )
musique — Il fanfaronne encore, malgré sa demande de se taire, il continue, alors Narcisse ne peut que soupirer face à autant de manque de discernement. C'est en se massant la nuque qu'un frisson vient la transpercer de part en part. Sa gorge se fait sèche, de la sueur perle le long de ses tempes ; un malaise. Cette impression étrange que d'être observé, elle n'aimait pas ça, ses soupçons étaient en train de se confirmer et étrangement, elle savait très bien que ses deux compagnons l'avaient eux aussi remarqué. Il y avait bien quelque chose qui n'allait pas... Et une flèche vient alors se planter dans la carriole, un liquide étrange imbibant la pointe que la jeune femme inspecta aussitôt qu'elle la décrocha. Du poison. Sa salive ne se produit plus, elle se contente de se mordre la langue avant de dégainer l'un de ses deux katanas, son regard voilé se faisant malgré tout aveuglé légèrement par le soleil et la silhouette qui disparut aussitôt. Narcisse ne peut s'empêcher de jurer entre ses dents avant de claquer sa langue contre son palet ; cela n'allait pas être une mince affaire, se protéger du poison ainsi que la carriole et le marchand... Dans les tréfonds de son esprit, la jeune femme cherche désespérément un plan ; comment s'en sortir vivant et sans blessure grave ? Ce n'est pas en fonçant tête baissée qu'ils allaient arriver à quelque chose et voilà... Le temps qu'elle réfléchisse à une solution adéquate, une dizaine de bandits drôlement bien habillés pour des pilleurs venait de les encercler.

Souffle court, une flèche est décochée en sa direction, qu'elle découpe sans aucune once d'hésitation. Aucune revendication, rien. Juste des attaques silencieuses ? Elle n'est pas certaine qu'ils veulent juste la cargaison, non, loin de là ; aucune négociation ne semblait possible et Narcisse n'allait même pas chercher à dialoguer ; ce n'était pas un talent que mère nature lui avait offert. Si Sven avait été là, peut-être qu'il aurait trouvé une solution plus convenable, lui qui est si diplomate. Ce n'était pas le moment de penser à son ami et sur son propre manque de talent, certainement pas. Voilà qu'une dague vient frôler son visage, le fer s'entrechoquent alors elle balance une de ses jambes en reculant histoire d'en envoyer un au tapis. Se rapprochant de la cargaison, elle inspecte, prend le temps de regarder. Ils allaient devoir se répartir le travail, mais trois contre dix... Cela ne jouerait très certainement pas en leur faveur. Son regard voilé se pose sur Sohail qui semble prêt à protéger la cargaison, elle connaissait assez bien Cyrus pour savoir qu'il allait très bien gérer la situation, alors sans attendre elle hôte sa cape, dégainant son deuxième katana et avançant vers l'un des deux archers. Il fallait mettre hors d'état de nuire ceux qui usaient de la distance, une flèche empoisonnée décochée et un manque d'inattention et ça pourrait être la fin d'eux. Narcisse se fraye alors un chemin, faisant danser ses épées, ses sens en éveil. Un des archers se retrouve alors bloqué contre un arbre alors qu'elle tente de lui asséner un coup fatal, mais elle ne put le toucher qu'à l'épaule, bien trop vif ; bien trop agile. Une dague vient érafler sa joue alors qu'elle esquive aussi vite que possible en s'éloignant. La situation était périlleuse, cela allait être beaucoup plus compliqué que prévu ; sans travail d'équipe, Cyrus, Sohail et elle n'en verront jamais le bout.

FATALIZE // with sohail & cyrus // et hop ♥ // ??? mots //
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE

Voir le profil de l'utilisateur
Cyrus ;

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 40



L’embuscade de brigands lors d’un voyage tel que le leur était aussi prévisible qu’inévitable, d’une évidence à l’image du lever du soleil mais paradoxalement très surprenante lorsqu’elle arrivait. Si les protagonistes de cette mission s’attendaient à tomber dans un piège et avaient d’ailleurs été engagés pour prévenir de tous problèmes de ce type, la flèche qui fut décochée en leur direction su tout de même tromper leur vigilance et éveiller leurs sens, attirant le regard des trois compères en direction de l’endroit d’où l’assassine avait été tirée. D’un geste fluide et vif, Cyrus banda son arc et le pointa par réflexe vers le sommet du mont au flanc du convoi mais n’eut pas le temps de faire feu que la silhouette élégante qui les avait jaugés du regard avait déjà disparu. Le cœur de l’archer s’emballa soudainement, assailli d’une montée d’adrénaline qui vint animer ses brusques mouvements de tête. Autour d’eux, une dizaine d’hommes venaient se mettre en position pour les encercler, bloquant la moindre échappatoire qu’ils auraient pu exploiter pour s’enfuir. Serrant les dents, l’ancien majordome fit un pas en arrière et se pencha en avant, adoptant une posture plus offensive : ils étaient en infériorité numérique et leur situation n’était pas des plus enviables. Face à eux, des criminels armés jusqu’aux dents et étonnamment bien équipés, un détail qui ne manqua pas d’échapper à l’observateur aguerri qu’il était. S’il n’était pas étonnant de voir de tels énergumènes sur la route, les moyens qu’ils semblaient avoir à leur disposition semblaient étranges : il ne s’agissait pas là de bandits de grands chemins qui s’étaient retrouvés là par hasard. Non, ils avaient définitivement affaire à des professionnels ayant planifié leur piège ! Plus il y réfléchissait, plus Cyrus trouvait toute cette mission anormale…

Mais il n’était à présent plus temps de réfléchir aux anormalités de cette histoire. Aussi, l’archer se recentra sur la bataille et jeta un œil à ses deux compagnons. Aussi talentueux puissent-ils être, ils n’avaient que peu de chance de s’en sortir en se jetant la tête la première dans le combat. Il leur fallait une stratégie ou du moins, une certaine coordination s’ils souhaitaient s’en sortir. L’assaut des bandits débuta par Narcisse qui sut se défendre et riposter, envoyant un adversaire au tapis avant de charger à son tour. Le coup d’envoi était donné et il fallait maintenant réagir. L’œil perçant, Cyrus décocha deux flèches en direction de deux adversaires qui avaient pris le parti de le charger, souhaitant sans doute se débarrasser de la menace à distance qu’il représentait. Le premier s’écroula alors que le projectile venait se loger entre les jointures de son armure tandis que l’autre réussit à dévier le trait d’un coup d’épée adroit. Cela lui permit d’arriver à portée du tireur qui esquiva de justesse un coup d’estoc vengeur. D’un geste, l’ancien majordome dégaina son arbalète de poing qu’il déchargea dans le mollet de son assaillant, le forçant à mettre genou à terre alors qu’il lui infligeait un violent revers avec la branche en acier de son arc. Deux adversaires de moins ! « Sohail, assure-toi que le marchand est sauf et empêche ceux qui s’approchent trop d’atteindre le convoi ! Je vais prendre de la hauteur et assister Narcisse ! ». S’exécutant sur le champ, Cyrus sauta avec agilité jusqu’à se retrouver sur le toit du chariot, décochant une nouvelle flèche qui ne sut malheureusement pas trouver sa cible. Adoptant une position plus stable, il dominait à présent le champ de bataille. Cela lui permit de viser plus proprement et de toucher l’homme ayant échappé à Narcisse à l’épaule, le handicapant pour la suite de son combat avec la protégée du roi et donnant un avantage non négligeable à cette dernière. Le tir eut cependant un coût : à présent exposé et donc plus vulnérable, l’archer ne vit pas le projectile qui lui était destiné venir à lui. Ce dernier vint entailler sa joue et il fut déstabilisé à cause de la surprise, tombant en arrière sur une des caisses du chariot en grimaçant : s’ils ne se débarrassaient pas des archers rapidement, Cyrus n’aurait jamais l’occasion d’offrir un soutien efficace à ses partenaires et leurs chances de s’en sortir se verraient considérablement amoindries…
Voir le profil de l'utilisateur
Sohail ;

avatar
Neutre

Messages : 124


















Escorter le marchand




L’assaillant ne se fit pas tarder pour arriver. Sohail para le premier coup de l’homme armé d’une dague qui se présenta à l’aide de son couteau. Les adversaires étaient bien plus expérimentés que lui, mais l’adolescent songea qu’il pouvait toujours jouer sur la surprise, à défaut de pouvoir leur faire face et d’avoir un poids dans ce combat. Ce qu’il comptait, c’était qu’il puisse faire gagner du temps à ses deux compagnons, en retenant le plus longtemps possible ceux qui attaquaient d’atteindre la cargaison et le marchand. Profitant d’un instant d’inattention de son adversaire, il le repoussa à l’aide d’un coup de pieds, le repoussant de quelques mètres. Il en profita pour se remettre en garde, forcé d’économiser son énergie pour pouvoir faire face à ceux qui allaient tenter de revenir. Il faisait parfaitement confiance en Cyrus, qui, en plus d’être un ami de longue date, était un archer expérimenté, qui avait pu même gagner la confiance de la famille royale. Quant à Narcisse, même s’il ne la connaissait qu’à peine, la voir pleine d’assurance de prime abord, et ensuite la voir foncer pour se battre laisser croire qu’elle était tout aussi talentueuse que son rang de vassale le laissait croire.

Il entendit ensuite Cyrus lui demander de protéger le marchand, en plus de la cargaison. Parce qu’il devait aussi veiller à ce que cet idiot qui ne faisait que crier à tout bout de champ qu’il était aux ordres du roi lui-même était encore vivant… Il allait vraiment détester ce boulot, il le sentait. Mais pas le temps de rechigner à la tâche, il s’exécuta sans plus de cérémonie, tournant la tête pour vérifier où était bien passé le marchand. Hélas, il ne le vit pas… Mais où était-il passé ? Il espérait qu’il s’était caché dans un coin, en attendant que la bataille se termine, du moins, c’était ce qu’il espérait. Pas parce qu’il s’inquiétait pour Grigou, loin de là, c’était juste que la mission serait un fiasco si ce type ne s’en sortait pas indemne. Tant pis, il ne pourrait pas réfléchir à où pouvait bien se trouver le marchand, ni même à essayer de le retrouver. Voilà qu’un autre des brigands venait vers lui, essayant de couper court au rempart qu’il formait face à la cargaison. Avant même que l’adversaire ait pu s’approcher de lui, il envoya l’un de ses couteaux dans sa direction. La lame vint se planter au dessus du coude du brigand, le forçant à s’arrêter quelques instants pour se charger de sa blessure. Il réfléchira à deux fois avant de retenter le coup.

Il n’eut pas le temps de regarder plus longtemps son premier ennemi qu’un autre faisait son apparition, armé d’une épée. Voilà qui était fort désavantageux, puisque Sohail n’était pas vraiment apte à faire face à ce genre d’adversaire. Il joua d’abord de sa rapidité pour éviter les premiers coups de lames, mais il ne put éviter le dernier, qu’il sentit toucher son épaule. Bien qu’il ait pu éviter le gros de l’attaque et que seul le bout de la lame avait touché son épaule, cela faisait affreusement mal. S’il faisait tout pour couvrir ses deux camarades, cela ne durerait cependant pas très longtemps à ce rythme là, et il espérait qu’il pourrait résister assez longtemps pour que la situation puisse enfin se retourner en leur faveur. Faisant face à son ennemi, le cœur battant à une vitesse trop rapide pour qu’il puisse dire qu’il avait toujours le sang froid, il se prépara aussi bien mentalement que physiquement pour le prochain assaut.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Nouvel aventurier

Messages : 161



SO THIS IS HOW IT ( ENDS ) WE'VE GOT TO BE ( READY )
musique — C'est un filet de sang qui vient couler le long de sa joue alors que sa langue tapée contre son palet. Si la dague du voleur avait été au préalable imbibée de poison, elle se retrouverait bien vite en difficulté ; et étrangement, elle ne pouvait pas mettre de côté cette hypothèse. Son cœur bat à tout rompre dans sa poitrine alors que de son regard avisé, elle essaye d'établir un plan... Narcisse est plus force pour manier l'épée que pour réfléchir, elle en était consciente aujourd'hui ; en rentrant, elle allait revoir ses livres de stratégies et demander des conseils à Sven ; ce ne serait que bénéfique. Une des flèches de Cyrus vient un peu plus blessé son ancien assaillant à l'épaule et c'est sans réfléchir plus de deux secondes que la jeune femme abaissa une de ses lames ; tranchant nettement la tête de l'homme. Aujourd'hui, c'était tuer ou être tué ; et malheureusement, la deuxième option ne l'enchantait pas plus que ça ; elle allait donc lutter pour survivre. Un homme en moins, ce n'était qu'une mince affaire, il en restait encore et certains prenaient déjà d'assaut la carriole... Cependant, la source de son intérêt n'était pas l'unité mobile, mais bien le dernier archer qui était à distance. Course effrénée, elle taille l'une des jambes d'un des hommes pour le mettre à terre, esquivant la dague d'un de ceux qui se trouvait derrière, lançant un de ses katanas en direction de l'archer qui était occupé à prendre la carriole et un de ses camarades pour cible. La lame se plante dans la chair de sa main, le faisant vaciller et c'est avec rapidité qu'elle vient le transpercer au niveau du torse ; le sang percutant son visage pâle.

Mouvement sec de haut en bas pour estomper le liquide carmin de sa lame, la jeune femme récupère ensuite l'autre épée de son père qu'elle avait envoyé sans aucune once d'hésitation ; répétant le même geste avant de se retourner vers le reste des assaillants. Les flèches de Cyrus pleuvent, les couteaux de Sohail font mouche ; mais il se retrouve lui aussi blessé à l'épaule. Resserrant sa poigne sur la garde de son épée, la vassale pivote légèrement, le dos de sa lame parant l'une des dagues d'un des voleurs, elle use de sa rapidité pour aussitôt le frapper avec sa deuxième épée, tranchant le flan, inondant le sol de sang. Trancher, continuer de trancher, de surtout garder son attention un peu partout, de ne pas se retrouver décontenancé ; rester en alerte, avoir les yeux partout... Ce n'était pas évident. Et c'est une lame adverse qui vient se planter dans son abdomen, la faisant grimacer légèrement. Combien de fois lui avait-on interdit de trop cogiter en pleine action ? Voilà ce qui lui arrivait quand elle essayait de faire au mieux ; ses réflexes s'en retrouvaient amoindris. Narcisse déglutit légèrement tout en soulevant son épée, tentant d'atteindre celui qui venait de la toucher ; en vain. Ses forces s'amenuisent, s'ils ne trouvent pas une solution, ce sera sans doute la fin. Main plaquée sur sa blessure, la jeune femme tente de calmer l'hémorragie ; mais ce n'est pas comme ça qu'elle allait réussir à quelque chose, elle en avait bien conscience... Mais ce qui l'inquiétait d'avantage, c'est les coups qu'ils encaissaient. Ne pas oublier le poison. « Bordel. »

La voilà qui tourne la tête en direction de Cyrus et Sohail, qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire de plus ? Manque cruel d'idée, à part foncer dans le tas et terrasser l'ennemi de ses lames, elle ne voyait pas vraiment... Ce qu'elle pouvait être inutile parfois.

FATALIZE // with sohail & cyrus // je suis tellement en retard // i'm sorry ;; //
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE

Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Archives :: Corbeille
Sauter vers: