AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

« [Mission] La forêt inconnue. [e.c] »

avatar
Déesse

Messages : 319



LA FORÊT INCONNUE || 0%
Nous voilà enfin au jour J ! Suite à votre accord le clan Ravus vous a contacté afin de mener à bien la mission que vous avez choisi ! Cette dernière se déroule dans la forêt enneigée, en Ilmyde de ce fait, l'organisation qui vous embauche aujourd'hui vous a aidé dans votre périple ! Afin de vous permettre d'arriver en un seul morceau vous avez reçu un emblème prouvant votre foi et surtout, un parchemin expliquant votre présence en ces lieux. Si votre situation rend le périple encore plus compliqué, vous aurez peut-être eu la chance d'être escorté jusqu'au point de rendez-vous. Une fois sur place, c'est à vous de faire les présentations et de vous organiser pour que cette fameuse quête soit menée à bien.

« Il est le milieu de l'après lorsque vous arrivez à l'entrée de la forêt enneigée. Les lieux dégagent une aura mystérieuse. Des bruits en provenance de la zone boisée se font entendre, prouvant la vie à l'intérieur. La nuit risque d'être longue, malheureusement... »

HRP ; Voilà le début de la quête, je vais vous expliquer le fonctionnement ! Vous êtes totalement libre de vos actes pour mener à bien la mission — tout en restant logique bien sûr au risque de subir les foudres du Clan Ravus et de la nation dans laquelle vous sévissez ! Je vous donne un ordre pour poster ainsi qu'un nombre de messages. Une fois cela atteint, je ferais une nouvelle intervention pour faire avancer la situation. De même, comme vous le voyez, un pourcentage est présent en haut, le but est donc d'atteindre le 100% ! Tâchez de garder un œil sur le chiffre.
IVY — AELIN — CAYM — IGNIS ✘ Une réponse par personne
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207







LA FORÊT INCONNUE



« Brrr, je n’aurais pas été contre une destination plus paradisiaque tout de même. »

Tu avais dit ses quelques mots à voix haute, soufflant sans relâche sur tes pauvres mains gelées par le froid. Pour prouver ta bonne foi auprès de tes accompagnateurs, tu n’avais pas vêtue tes gants de magicienne du vent, juste pour prouver que tu étais digne de confiance. Après tout, tu avais acceptée cette mission de ta propre initiative et non pas parce que ton patron où un autre compère te l’avais demandée. Et rien que cela montrait à qu’elle point tu pouvais être dévoué pour autrui, bien que cela aurait pus être perçu bien autrement.

Malgré le froid, tu ne pouvais t’empêcher d’apprécier la beauté de ce manteau d’hivers. Tu n’avais pas vraiment l’habitude de voir de la neige et malgré qu’elle te gelait actuellement tous les membres de ton corps, tu la trouvait à ta convenance. Au moins on ne t’avait pas menti. Illymide était vraiment l’une des plus jolies nations de ce monde. Ce qui tranchait avec le côté austère de ses habitants. Après avoir passée un moment avec ton escorte, celle-ci t’indiqua la route qu’il te restait à suivre avant d’arriver au point de rassemblement. Avec le sourire, tu les remercias pour leur dévouement, enfonçant tes pas au fur et mesure que tu approchais de ton objectif.

L’entrée de la forêt se présenta à toi au bout de quelques minutes de dure foulée et quand tu approchas de celle-ci, ton esprit sembla préoccupée un bref instant. Tu pouvais sentir une drôle d’aura émaner de ses bois. Une aura que tu n’avais jamais sentit auparavant. Était-ce ta condition de mage qui te permettait de la ressentir avec aisance ? Alors que tu te posais la question, des bruits étranges te stoppa nette dans ta réflexion, te laissant un instant la tête penchée sur le côté avec un air intrigué. Les étranges sons ne semblaient pas vouloir s’arrêter ce qui te fit doucement sourire. Au moins, si tu étais accompagnée par d’autres aventuriers, vous ne risquerez pas de vous ennuyer. « Eh beh… Cette forêt semble avoir des choses à nous raconter… Ça va être sympas ! »

Alors que tu tournas le dos à la forêt pour voir le paysage qui t’entourait, tu pouvais voir des silhouettes qui s’approchaient de la zone. Tes compagnons de route à ne pas en douter et le plus drôle, c’est que tu connaissais au moins deux d’autres eux. Séparant la distance, tu t’approchas alors de la petite troupe, souriant comme à ton habitude. « Héhé ! Que le monde est petit ! Je n’aurais pas cru vous voir là tous les deux ! Par contre vu qu’on se connait, pas besoin de présentation hein ? » Tu t’approchas alors de celui que tu ne connaissais guère, te pointant devant lui, tout en tendant la main. « Moi c’est Ivy ! Je viens de Solvaec et je suis une magicienne du vent ! Je sens d’ailleurs que l’on va bien s’amuser ici. » Ta dernière phrase avait été dit sur un ton rieur, car même si ses bois n’inspirait pas confiance, tu préférais ne pas t’angoisser pour si peu.



HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Aelin ;

avatar
Neutre

Messages : 241



« Vous êtes sûre ? » Et pour la énième fois, elle avait répondu que oui. Cape chaude sur les épaule, elle était sur le point de partir lorsque son homme de confiance lui demandait une dernière fois si elle voulait vraiment partir. Elle s’impliquait beaucoup, dans beaucoup d’affaires, le laissant souvent seul, en charge. Il aurait pourtant dû en être ravi. D’ailleurs, elle songea qu’il faudrait qu’elle se calme sur le prochains temps. Il ne fallait pas non plus lui donner trop de liberté. Lorsqu’on y goute trop souvent, il peut s’avérer difficile de s’en passer.

Elle ajuste une dernière fois son vêtement et abandonne son ami de confiance à la frontière des terres glacées. S’il l’avait accompagnée jusque-là, elle ferait le reste seul. Parce qu’elle n’avait pas nécessairement besoin qu’on l’accompagne, même si sa compagnie était un plus durant ce long trajet. Il ne lui restait à présent plus qu’une dizaine de minutes pour atteindre le lieu de rendez-vous et, déjà, au loin, elle apercevait une silhouette.

Finalement Ivy, qu’elle connaissait déjà comme la jeune femme l’avait précisé, était arrivée en première. Aelin, quant à elle, était arrivée à peu près en même temps que Caym, qu’elle connaissait également, et un autre homme, qui lui était inconnu. C’était amusant de se dire que dans ce vaste monde elle retrouvait des gens qu’elle connaissait pour une mission si particulière. Elle se tourne vers le second homme, lui offrir un sourire simple mais doux. « Et je suis Aelin. Ravie. » Une des rares Algiz à ne pas mépriser les humains, mais ça, elle se garda bien de le préciser.

Elle s’approcha légèrement de l’entrée du bois. On pouvait d’ores et déjà entendre de drôles de bruits venant de l’intérieur du bois. Ils ne seraient pas trop de quatre, se dit-elle. Elle avait beau être d’Ilmyde, elle n’avait que peu mis les pieds dans ce bois. Et encore, elle ne l’avait fait qu’en plein jour…
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




La forêt inconnue

Le trajet, bien que long, n’avait pas réellement épuisé Caym. Refusant toute escorte, il traversa les steppes occidentales sans encombre, vêtu de sa tenue de combat, épée au fourreau, lance sur le dos et l’emblème du clan Ravus bien en évidence pour éviter tout problème lors du voyage. Il arriva à Valtac sans encombre et découvrit pour la premières fois les grandes étendues de neiges de la partie orientale. Jamais encore il n’avait vu pareil paysage, aussi déstabilisant que magnifique. Il eut plus de mal à se déplacer dans ce lieu hivernal, vêtu de vêtements auquel il n'était pas habitué qui entravait ses mouvements autant qu'il lui tenait chaud. Il lui fallut quelques heures avant de voir quelques silhouettes, dont certaines qu’il connaissait déjà. Ivy, la marchande aux fleurs, semblait être la première arrivée sur les lieux. Elle venait donc d’Asmosa, le trajet avait dû être éreintant. D’un autre chemin arrivait Aelin, l’Algiz aux si nombreux secrets. Peut-être était-elle plus adaptée à la région, le voyage ne semblait pas l’avoir épuisé. Pour ces deux camarades, il se contenta d’un hochement de tête dans leurs directions et d’une brève salutation orale, restant fidèle à sa personne. Enfin, le soldat tourna les yeux vers le dernier arriva, un homme qui lui était totalement inconnu. Drôle de hasard que sur quatre envoyés, trois se connaissaient déjà, laissant le quatrième comme laissé pour compte. "Caym. Mercenaire." Il adressa un faible hochement de tête au dernier arrivant, à peine perceptible, avant de décrocher la lance de son dos pour la garder en main. Son regard se posa sur les arbres définissant l'entrée des bois, à l'allure sobre et glaciale. A l'intérieur, quelques bruits se faisaient entendre, sporadiques et atypiques. Qu'est-ce qui pouvait bien se cacher à l'intérieur de cette forêt ? Caym était en terrain inconnu, quelque chose qui avait tendance à l'inquiéter lors des missions. Il n'avait même pas pu trouver de renseignements dans des documents durant le chemin, baignant ainsi dans l'ignorance totale. "Quelqu'un connait à peu près les lieux ?" Une question qui, bien qu'elle puisse paraitre sans intérêt, aidait le Kiréïdien à appréhender les évènements qui suivraient, peu importe ce qu'ils pourraient être.




Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



LA FORÊT INCONNUE

Il n'avait pas été difficile de recevoir l'accord de la Reine pour cette mission. Qui d'autre que lui pourrait l'accomplir et surtout, il n'y avait pas meilleur moyen d'en apprendre plus sur le territoire ennemi. C'est ainsi que le mage se retrouva à arpenter les terres neigeuses dans lesquelles l'instinct sauvage primait sur l'intellect. Ignis avait refusé l'escorte, préférant voyager seul au sein d'un paysage qu'il connaissait très bien. Sujet que l'homme n'abordait jamais et qu'il ne citera pas, même aujourd'hui d'ailleurs. Le froid qui enlaçait son corps, le vent qui assiégeait son être, le conseiller en serait presque ému de revivre de pareilles sensations.

Arrivant bientôt sur les lieux, l'homme arborait bien sûr la même prestance qu'à l'accoutumé, le dos bien droit, les épaules en arrière ainsi qu'une démarche sûr de lui. Même sa tenue ne traduisait en rien son en périple puisqu'il n'était pas plus habillé que cela pour voyager. Un avantage à son art, sa magie qu'il a pris soin de remercier dès lors qu'il posa un pied dans cette neige épaisse et profonde. Il apercevait des silhouettes, celles de ses très probables compagnons pour cette future nuit glaciale. Le Conseiller ne reconnaissait aucun faciès ce qui n'était pas plus mal se disait-il.

Il inclinait son buste. « Je vois que je suis avec une équipe qui se connaît déjà, me voilà le vilain petit canard. » Le mage esquissait un petit rictus, appuyant l'ironie de ses propos tout en déposant son regard sur la forêt avant même d'avoir achevé les présentations. C'était ici, dans ce lieu que la vie d'Ignis avait changé et jamais il n'aurait cru y revenir malgré tout, une sensation semblait différente que par le passé, son aura avait changé. La vie semblait soudain l'habiter mais pas que, comme si la moindre parcelle de glace était souillée.

Posant sa main sur le pommeau de son épée à sa ceinture sans pour autant la dégainer, l'homme replaçait enfin son attention sur ses partenaires. « Oh voilà que je ne me présente pas. Mon nom est Ignis, conseiller de la Reine d'Asmosa. » Il avouait, il usait de sa nouvelle identité avec aisance depuis quelques mois et cela avait tendance à le ravir. Mais la question n'était pas là, il fallait élucider les secrets de cette étendue boisée. « De nom seulement, il va falloir être prudent. » Mensonge, il avait déjà arpenté le sentier de la forêt mais cela il ne le dira pas, se contentant d'avancer en direction des bois enneigés. Que la mission commence.



The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.


Dernière édition par Ignis le Jeu 12 Jan - 16:57, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



LA FORÊT INCONNUE || 7%
Vous voilà à présent unis pour vous lancer dans l'aventure ! Dès lors que vous rentrerez, vous aurez l'impression qu'au final, la forêt n'est peut-être qu'un simple bois après tout. Un sentier se présentera à vous et l'endroit bien que sous l'emprise du froid est bien banal. Du moins, jusqu'à un minuscule détail... Si un pied est placé en dehors du fameux chemin, l'aura désagréable refait surface, l'impression que des créatures rôdent autour refera son apparition elle aussi pour votre grand damne. Que faire ? Quelle est la meilleure option ? Poursuivre son chemin en toute sécurité et observer ou bien prendre le risque de ne plus suivre le sentier ?

HRP ; ♥

IVY — AELIN — CAYM — IGNIS ✘ Deux réponses par personne


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207



Ps: Navrée pour le temps de rép u.u"





LA FORÊT INCONNUE



Maintenant que l’équipe était au complet, les salutations et présentation ne furent pas de trop, bien que dans l’ensemble, tu connaisses deux des membres de ta nouvelle équipe. Par contre, tu fus plutôt étonnée de voir que le conseiller de la reine avait pris la peine de se déplacer en personne. Mais bon peut-être avait-il besoin de sa bouffée d’aventure, à moins qu’il soit ici sur ordre de celle-ci. Au fond, tu t’en moquais bien et pour la peine tu lui lanças un sourire avant de t’approcher de l’entrée suivis des autres, répondons par la même occasion à la négation quand Caym demanda si quelqu’un connaissait cet endroit. Pour tout avouer, tu t’étais lancée dans l’aventure sans trop te renseigner sur les lieux, tout ce que tu savais c’est que cette forêt était étrange, juste assez pour titiller ton irrépressible envie de danger.

Regardant tout autour de toi sur ce sentier bien délimité, tu avais l’impression que ce n’était qu’une bête forêt, qui n’avait rien à voir avec cette impression bizarre qu’elle t’avait donnée à l’extérieur, ce qui était bien curieux tout de même. « C’est marrant, elle me parait bien banale maintenant qu’on est dedans. Je suis la seule à le ressentir ainsi, où c’est pareil pour vous tous ? »Tu t’étais tournée vers tes coéquipiers pour mieux voir leur réaction, de façon à guetter chacune de leur expression. Ce qui t’intriguait le plus, c’était ce sentier bien tracée qui semblait s’enfoncer de plus en plus profondément dans la forêt. Alors que tu continuais à marcher tout en luttant contre ce froid hivernal, ton regard se posa sur une forme qui semblait vouloir se démarquer des autres hors du sentier. Une fleur sans aucun doute, mais une que tu n’avais jamais encore vue jusqu’ici. T’approchant de celle-ci, tu t’éloignas peu à peu de ce chemin tout tracé, jusqu’à ce que tu sentes de nouveau, cette impression malsaine qui revint à la charge sans prévenir. Tu sentis un bref frisson te travers l’échine, avant de te tourner à nouveau vers tes coéquipiers, le sourire aux lèvres. « Eh venez voir ! J’ai l’impression qu’en fait, elle est tout aussi lugubre qu’à son entrée. » Ton sourire devait donner l’impression que tu ne donnais pas trop de sérieux à la situation, pourtant c’était tout à fait le cas. Observant les lieux tout autour de toi, tu avais la désagréable sensation d’être épiée, mais au lieu de dire ce que tu ressentais explicitement, tu préférais laisser tes compagnons s’en rendre compte par eux-mêmes.
Voir le profil de l'utilisateur
Aelin ;

avatar
Neutre

Messages : 241




Les différentes présentations se firent rapidement. La belle Algiz ne put que reconnaitre qu’elle trouvait un certain avantage à connaitre déjà deux de ses camarades sur trois.  Elle fut surprise, bien sûr, de la présence du conseiller de la reine d’Asmosa en ces lieux. Est-ce que cette affaire cachait quelque chose de plus gros encore ? Elle allait devoir rester sur ses gardes. Doublement sur ses gardes. Elle savait pouvoir se fier à ses alliés, mais n’avait aucune idée de ce sur quoi ils allaient tomber. Et il n’est rien de pire que l’inconnu. Surtout pour elle. Mais cette fois elle était venue seule, sans avoir fait enquêter auparavant. L’endroit semblait trop dangereux pour qu’elle y envoie l’un de ses hommes, surtout.

La question du Kireïdien la lassa silencieuse, dans un premier temps. Elle attendit d’entendre, tout d’abord, les réponses de ses autres congénères avant de prendre la parole elle-même. Ignis n’y avait jamais mis les pieds, entendant parler de cette forêt seulement de nom. « Je suis déjà venue, mais jamais de nuit. » Et très peu. Mais elle avait l’avantage de connaitre un peu le terrain. Trop peu, peut-être ? Qui sait ce qui pouvait bien les attendre à l’intérieur de ce bois…

Elle s’y engouffra, accompagnée de ses trois collègues de fortune. A la première remarque d’Ivy, elle se contenta d’hausser les épaules. Tout simplement parce qu’elle était assez d’accord avec elle, et qu’elle n’avait rien à ajouter à cette remarque. Elle continua donc, silencieuse, jusqu’à ce qu’Ivy les interpelle une nouvelle fois. Elle hausse un sourcil et s’approcha d’elle. En quittant ce petit sentier tout tracé, elle comprit immédiatement ce qu’elle voulait dire par là. A peine avait-elle posée un pied hors de ce chemin tracé qu’elle avait ressenti cette horrible et désagréable sensation revenir. Son regard se promena partout. Elle avait l’impression d’être observée, mais pas seulement. Il y avait en elle ce malaise qu’elle ne comprenait pas.  Elle n’avait qu’une envie en réalité : retourner sur ce sentier pour faire fuir cette mauvaise sensation. Et pourtant. « Je comprends ce que tu veux dire, Ivy…Nous devrions peut-être continuer par-là ? Je pense qu’on ne trouvera rien à continuer de suivre le sentier. »
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




La forêt inconnue

La présence d’Aelin pour cette mission n’avait rien d’étonnant, au contraire même, Caym aurait été étonné de son absence sur des lieux d’Ilmyde considérés comme dangereux. Ivy, il ne pouvait voir dans sa participation qu’une grande envie de découvrir le pays. Il se souvenait encore de ce qu’elle lui disait sur le fait qu’elle ne connaissait pas Ilmyde, faute de situation trop favorable pour s’y rendre. Le sceau du clan Ravus était donc l’excuse toute trouvée pour se lancer dans une exploration. En revanche, le conseiller de la Reine d’Asmosa, cet Ignis… Quelle était la raison masqué derrière sa venue ? Quel gros gibier pouvait se dissimuler sous les masques d’une simple mission digne de mercenaires ? Tout en le rendant plus méfiant encore, Caym comprit que cette aventure allait être plus intéressante encore que ce qu’il pensait. Cela lui arracha un mince sourire sur ses lèvres si peu habituées à ce geste. Il se montra plus réservé sur la réponse de ses camarades de fortune quant à leurs connaissances des lieux. Personne hormis Aelin ne connaissait l’endroit et cette dernière n’était jamais venue de nuit. Mince, l’avantage demeurait quand même et pouvait faire la différence dans l’exploration de cette forêt. Ce fut Ivy qui s’élança la première, sans grande surprise aux yeux du Kiréïdien. Il se contenta donc de suivre le petit groupe, accrochant sa lance dans le dos pour se mouvoir plus efficacement. Une fois à l’intérieur des bois, ils empruntèrent un sentier aussi étrange que bien taillé dans les profondeurs des arbres et des racines.

En quelques secondes, l’étrange impression du soldat disparut et à ses yeux, la forêt devint tout à fait normale, banale. Et c’est précisément ce fait qui l’inquiéta en premier lieu. Car si l’étrange sensation qu’il avait eu plus tôt, ainsi que les bruits avaient disparu, alors où étaient passé ceux qui les causaient ? Sans bruit, il hocha la tête à la question de l’Asmosienne, avant de la suivre du regard, elle qui se décala du sentier et écouta avec attention ses paroles. Comment, alors que quelques instant auparavant elle déclarait haut et fort que la forêt semblait normale, pouvait-elle tout à coup la trouver lugubre ?  Lui, pourtant, la trouvait toujours si banale, à peine plus intrigante qu’une des forêts d’Asmosa. Puis ce fut au tour d’Aelin de s’élancer et tenir les mêmes propos. Le soldat observa les environs une dernière fois, nota le plus de détail que la pénombre lui permettait d’observer avant de laisser ses pas le porter hors du sentier. Et lorsqu’il observa une nouvelle fois les environs, il se sentit à nouveau observé, épié, presque chassé. Bien que rien dans les environs n’aient changés, les différents repères auquel il avait accordé une attention toute particulière quelques secondes auparavant lui donnèrent une sensation bien plus glauque et froide. "C’est le sentier qui empêche cette étrange sensation de s’immiscer en nous ?" Bien qu’il parlait à voix haute, cette remarque était plus destiné à sa propre personne plutôt qu’à lancer une conversation avec les autres. Il tenta d’observer où pouvait partir le chemin qui les avaient fait entrer dans la forêt sans grand succès. Quel était le meilleur choix à faire ? S’aventurer à l’aveuglette ou suivre un chemin que tout semblait indiqué comme suspect au milieu d’une forêt ? "Il ne serait pas plus judicieux de suivre la route pour le moment ?" Il observa ses camarades à tour de rôle, notant leurs réactions. "Cette forêt est aussi étrange que ce chemin, aussi ne devrions nous-pas continuer de le suivre voir où il pourrait nous mener ?" Sa proposition n’avait pas de réelle argumentation, pour la simple et bonne raison qu’il n’en avait aucune. Il pensait juste, au fond de son être, que ce sentier avait un rôle précis et peut-être même macabre. Comme un appât lors de la chasse, pour attirer les proies avant de les tuer.




Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



La forêt inconnue

Il répondait tout naturellement au Kireïdien tout en pénétrant dans la forêt, suivant la marche derrière ces coéquipiers pour la mission. Le mage prenait alors la peine de les observer, de les détailler afin d'en apprendre d'avantage sur les potentielles aptitudes qu'ils pourraient tous les trois posséder. C'était indéniable, cette quête allait forcément mal tourner, quelque chose finirait par leur tomber dessus, les rumeurs n'étaient pas apparus aux oreilles des habitants par pur hasard. Son regard se figeait alors ; l'autre homme disposait d'armes de mêlés, il allait sans aucun doute être la première ligne d'un potentiel combat. Cette fameuse Aelin ne portait étrangement pas d'arme sur elle d'autant qu'elle prétextait connaître les lieux ; une Algiz, le conseiller en était certain à présent tandis que la dernière semblait plus fluette et l'homme avait bien du mal à donner un avis.

Peu importe, deux sur trois cela serait suffisant, Ignis n'allait point se permettre de chipoter sur la question. Suivant le sentier sans prononcer un mot pour le moment, il détachait son attention de ses compères, observant avec attention la forêt et les alentours sans pour autant tourner la tête dans tous les sens. Calme et digne, l'homme jouait le rôle du conseiller à la perfection, son récent titre lui collait à la peau, sans aucun doute. Mais quelque chose le chagrinait, vraiment. La sensation de mal-être ne se faisait plus ressentir et les bois semblait des plus communs. « Très étrange... » se disait-il pour lui-même sans interrompre la marche. Il se faufilait alors dans la conversation. « Je pense que vous avez mis le doigts sur le problème, Caym. Cependant, que ferait un enchantement dans un lieu comme Ilmyde... » Le ton se voulait pensif, presque perplexe.

La nation Algiz n'avait jamais prôné la magie et cela n'était pas prêt de changer. Mais soit, l'idée ne devait pas être écartée d'autant que les deux jeunes femmes se mettaient à constater la chose. Les fixant tandis qu'elles quittaient toutes deux le chemin, l'homme leur offrait réponse. « Hm attendez, mesdames. Ne nous lançons pas dans un jugement trop hâtif. » Il croisait les bras puis poursuivait. « Si nous avons à faire de la magie nous avons deux options ; soit il est ici pour nous cacher quelque chose et dans ce cas, nous nous devons de quitter le sentier. Soit, il s'agit d'un piège afin de nous manipuler et là, pour notre survie, nous devrions avancer encore un peu sur le sentier. La question se pose. » Un léger sourire. « Mais si le besoin se fait sentir, je suivrais la majorité. »



The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207







LA FORÊT INCONNUE



Cette forêt semblait tout aussi étrange qu’imprévisible, et visiblement tout le monde semblait d’accord pour le dire. Les observations allaient de bon train, tout comme les décisions à prendre pour la suite des aventures. Tu avais d’abord écoutée Aelin et Caym, souriant à l’un et à l’autre avant de laisser ton regard rosé planer sur le plus âgé du groupe. Celui-ci semblait se poser des questions sur l’enchantement qui semblait envahir les lieux, ce qui te fit réfléchir à ton tour, croisant les bras avant d’exposer ta théorie avec un air jovial. « Peut-être que c’est pour faire peur à ses habitants ? Vu que les rumeurs vont de bon train cela empêcherait les plus curieux à venir ici ? À moins que ça ne soit pour emprisonner quelqu’un ou quelques choses. Après tout, il y a pleins de raison à cela ! »

Après tout, c’était pour cela qu’ils étaient ici entre autre. Pour percer le mystère de ses lieux, mais pour l’heure la décision à prendre était la suivante. Fallait-il prendre ce petit sentier paisible et charmant, où s’aventurer dans ses bois dont les yeux semblaient être partout ? Tu écoutas donc l’avis du conseiller du roi, sans vraiment quoi faire. Si tu t’écoutais tu t’aventurais telle une inconsciente hors du sentier pour découvrir ce qu’elle désirait cacher, mais comme tu n’étais pas seule, tu ne pouvais prendre cette décision seule comme une égoïste « Hum, quand je vous écoute, j’ai l’impression que vous êtes plus pour le sentier n’est-ce pas messieurs ? Je pense qu’il est plus conseillé d’écouter des personnes d’expérience, bien que suivre les conseils d’une personne habituée du terrain n’est pas une mauvaise idée en soit. » Tu te tournas alors vers Aelin, lui adressant un sourire complice avant de continuer à déblatérer. « Pourquoi ne ferions-nous pas un groupe de deux ? Deux personnes marchent sur le sentier et les autres en dehors sans trop s’éloigner des uns des autres. Peut-être qu’ainsi, on aura plus de champs possible. Enfin bien sûr, si cela vous parait faisable, moi je vois avoue, je préfère suivre la majorité. » Tu avais proposée cette idée comme ça, pour suffire à tout le monde. Il fallait avouer, tu n’étais pas fin stratège à part quand il faut voler pour le reste, tu te fiais toujours à ton instinct, ce qui jusqu’ici, semblait te réussir.
Voir le profil de l'utilisateur
Aelin ;

avatar
Neutre

Messages : 241




Silencieuse, elle observe ses camarades, et écoute leurs remarques et leurs propositions. Caym dans un premier temps, qui semblait préféré suivre le sentier. Bien sûr, elle suivrait la majorité, mais elle pensait cependant qu’ils ne trouveraient rien à suivre le sentier. Ou alors, tout ceci était totalement délibéré et ils étaient conduits tout droit vers un piège, comme le soulignait Ignis. Mais, à son inverse, elle pensait que suivre le sentier, c’était aller tout droit vers le piège. A moins que tout cela ne soit au final beaucoup plus tordu que ça, et qu’aucun d’eux n’aient mis le doigt sur le fond du problème.

Elle répond au sourire d’Ivy alors qu’elle reprend la parole. Elle, de son côté, était ouverte à toutes les propositions. Elle ne s’y connaissait pas en magie, et ce phénomène avait bien l’air d’être magique en tout cas. Alors, peut-être qu’effectivement il aurait été plus judicieux d’écouter ce qu’en pensait le mage…Mais elle trouve la proposition d’Ivy très intéressante, en réalité. Elle n’y répond pas tout de suite, parce qu’elle prend le temps de réfléchir, de mesurer le pour et le contre. Elle n’aime pas cette sensation est une chose, c’est vrai. Mais elle est ici –comme chacun- pour enquêter, et c’est visiblement hors du sentier qu’il semble y avoir quelque chose d’intéressant.

« Je suppose que nous pouvons rester à portée de vue, ou au grand minimum à portée de voix. Cela nous permets d’agir et d’enquêter sur un champ plus large…Je trouve que c’est une bonne idée Ivy. » Elle lui offre un regard complice, avant de se tourner vers les deux hommes. « Mais si l’idée vous semble mauvaise, je suis prête à vous écouter. Tout cela ne semble pas naturel et vous vous doutez bien que je n’y connais pas grand-chose en matière de magie… » Elle n’y connaissait rien du tout, même. Mais cela sonnait mieux dit comme ça.



HRP : Disoulée c'est très court ><
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




La forêt inconnue

Les avis divergeaient d'emblée, chacun prônant sa façon de faire, sans pour autant le préciser à haute voix. Caym, de son avis, n'était pas pour quitter le sentier, comme il trouvait l'idée de se séparer risqué. Car si elle permettait effectivement de contenter tout le monde, cette solution avait ses risques. Cette forêt avait un souci, des ennuis risquaient de leurs tomber dessus à tout moment. Ne serait-il pas mieux, pour leur survie, de rester groupé ? Et pourtant, plus le mercenaire réfléchissait, plus cette idée prenait de l'importance dans son esprit. En restant à portée de voix comme le conseillait Aelin, ils pourraient toujours se tenir au courant de leurs avancées respectives. Mais si un enchantement avait été posé sur cette forêt, rien ne disait que d'autres forces magiques étaient à l’œuvre, et ainsi agir séparément serait des plus risqués.
"Je ne sais pas, l'idée est alléchante mais les risques encourus sont tout aussi grand..."

Caym ne connaissait pas assez de choses sur la magie, ses tenants et aboutissants. Il n'était pas capable d'analyser la situation pour savoir quels étaient les dangers de cette forêt, pour savoir de quel côté penchait la balance. C'est alors que son ignorance sur la magie lui fit avoir une idée qui aurait pu fonctionner. Car le manque de savoir, pour des personnes relativement curieuses, pouvaient produire chez eux une grande imagination. Le mercenaire était ignare dans le domaine magique, il s'imaginait donc que les personnes sachant la manier pouvaient faire de véritable prouesse dans leurs domaines respectifs. Il dévisagea ses camarades les uns après les autres. Aelin, ce n'était pas la peine de lui demander. Mais les autres... "Est-ce que quelqu'un ici sait bien manier la magie ? Serait-il possible de créer un lien, quelque chose entre nos deux groupes ? Ainsi, nous saurions toujours où trouver les autres et ne jamais nous perdre." Le regard du jeune homme se perdit dans l'horizon, entre les feuilles et l'écorce. "Je pense que nous séparer sans ce genre de précaution pourrait nous conduire à notre perte. Si un sortilège a été posé, peut-être peut-il y en avoir d'autre. Non ?" Il proposait sans savoir si ses idées, ses propositions étaient de l'ordre du réalisable ou non. Une telle naïveté.



Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



III. La forêt inconnue

Path through the dark and deep ice
www — Suite à ses mots le conseiller croisait les bras, son regard passant d'un individu à un autre, à l'écoute des différentes propositions. Lui-même ignorait bien la décision la plus sage de toutes et pour une fois il comptait observer les actions des autres plutôt que prendre les décisions. Lui qui était obligé de décider, de taper du poings sur la table depuis quelques mois, quoi de plus agréable que de se laisser glisser tout en essayant de ne pas pousser son dernier souffle, cela va de soit. Malgré tout, un point le chagrinait ; pourquoi une telle magie serait-elle présente ici, dans une forêt d'Ilmyde les non adeptes de ces arcanes. La malédiction semblait puissante qui plus est ce qui incita le mage à appuyer sa pensée, son idée qu'il ne prenait pas la peine de partager pour autant avec les aventuriers de fortune en sa compagnie. La suite le fera peut-être changer d'avis.

Enveloppé par le froid, il massait un peu la paume de sa main tout en prenant enfin la peine de répondre. « Il est certain que le danger est autour de nous, sentier ou non mais... » Il avançait vers Caym, posant sa main sur son épaule comme pour essayer de le rassurer. « Nous avons tous signés en connaissance de cause. Nous avons une nuit à tenir et il est certain que nous serons en danger à un moment ou un autre, autant agir. » Il acquiesça très légèrement à ses propres mots, fixant son attention sur les deux donzelles du groupe. « Si je puis me permette j'apprécie tout de même l'idée de Caym, nous protégerions nos arrières au moins. Je peux m'en charger. » Il tendait le bras puis prononçait de petits murmures inaudibles, d'étranges sceaux bleutés venant entourer son bras. La neige se rassemblait alors, prenant la forme d'un oiseau battant des ailes. « Il vous suivra, Mesdames. »





The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



LA FORÊT INCONNUE || 22%
La question est difficile, que faire ? Le sentier semble hors de tout danger mais vers où pourrait-il vous mener ? Un piège ou bien un endroit salvateur pour passer la nuit ? Vous venez d'entrer dans les bois et pourtant, le doute vous submerge déjà, et si tout était une part de la malédiction ? Méfiez-vous des apparences aventuriers. Vous paraissez avoir une stratégie, empruntez les chemins choisis et découvrez.

HRP ; J'aurais dû mettre trois réponses mais tant pis ahaa. Vous pouvez continuer en divisant le groupe. ♥

IVY — AELIN — CAYM — IGNIS ✘ Une réponses par personne
Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207







LA FORÊT INCONNUE



Apparemment ton idée de séparation n’avait pas l’air de trop déplaire à la majorité, enfin du moins en théorie, car pour ce qui était de la pratique, Caym ne tarda pas à émettre les faits, mettant le doigt sur un problème bien épineux. Croisant les bras, tu penchas doucement la tête, réfléchissant à cette situation bien fâcheuse, mais il fallait avouer, rien ne te venait à l’esprit. Soudain, le mercenaire ne tarda pas à énoncer un plan, plan qui était super à la condition d’être un véritable virtuose en la magie, ce qui n’était pas ton cas à toi. Tu n’avais pas la formation nécessaire encore, pour ne pas avouer que tu n’étais qu’une simple apprentie dans le domaine. Tu répondis alors à la négation d’un signe de main, ne tardant pas à pointer ton regard sur le conseil de la reine d’Asmosa qui avait pris la parole à son tour. Le moins que l’on puise dire, c’est qu’il savait user des mots pour parler et qu’il avait bel et bien conscience qu’il était important d’arpenter la forêt dans ses moindres recoins, chemin ou pas chemin. Le petit plus qu’il avait, c’est qu’il était capable d’unir tous les participants comme le suggérer Caym, ce qui était vraiment un atout plus que majeur. Regardant longuement la magie du quadragénaire, tu ne pouvais t’empêcher d’être admiratif devenant celle-ci appréciant même la forme qu’il avait donnée à ce lien qui vous protège. Un oiseau, symbole de liberté à tes yeux. Au moins, cela soulignait ses goûts, et quel bon goût ! Souriant devant la remarque d’Ignis, Tu ne tardas pas à te tourner vers Aelin, ta compagne du jour et ce fut sans attendre que tu lui attrapes le bras, la tirant sans attendre vers cette péripétie qui vous attend. « C’est parti ! Découvrons ce que ce bois nous cache ! Et n’en profitez pas pour vous tourner les pouces messieurs ! On vous surveille même de loin. »

Voulant détendre un peu l’atmosphère avec une petite boutade, tu n’attendis pas la réaction des deux hommes pour partir à la hâte avec l’algiz, faisant tout de même attention à ne pas trop t’éloigner de vos deux partenaires laissez à l’arrière. « À ton avis ma chère amie. Qu’allons-nous découvrir en ses lieux ? Tu crois que c’est pour mieux cacher un trésor ? Avoue que c’est cela qui t’a fais venir ici en ses lieux. » À peine étais-tu seule avec la jeune femme, que tu ne tardas pas à déjà la titiller. Gentiment bien sûr comme à ton habitude. Après tout, ce n’était pas la première fois que tu te retrouvais à faire équipe avec elle, bien que les raisons n’étaient cette fois-ci pas les mêmes. « Je me demande quand même si cette sensation n’est pas pour nous dissuader… Mais bon, nous en aurons la certitude qu’en avançant. » Tu jetas un bref coup d’œil sur l’oiseau magique et sur les deux hommes avant de scruter chaque recoin de la forêt. Tu n’avais aucune confiance en ses lieux, mais comme tu n’avais aucune certitude tu préféras attendre avant de crier au loup.
Voir le profil de l'utilisateur
Aelin ;

avatar
Neutre

Messages : 241



Les avis divergents font toute la beauté d’un groupe. Les propositions et débats pour trouver la meilleure solution possible sont toujours des plus enrichissants. Ils permettent, dans une certaine mesure, d’en apprendre plus sur les gens qui nous entourent. La sureté où le risque…C’est toute une question pour laquelle la reine du marché noir a déjà une réponse. Le danger ne l’inquiète guère plus que cela –peut-être que le temps lui donnera tort- et elle se trouve persuadée qu’il est présent pour cacher quelque chose. Ivy semblait de son avis et propose même des groupes de deux. Ainsi il y a les femmes, tête brulées et assoiffées de risques, et les hommes, bien plus prudents. Les schémas se dessinent rarement dans ce sens. C’est ce qui rend cette mission si intéressante.

Pourtant, elle ne peut qu’accorder à l’arme rouge que ses propos ne sont pas dénués de sens. Utiles, pertinents. Elle aime les bonnes idées, dans le travail de groupe, celles qui font avancer ensemble. En tous les cas, le conseiller d’Asmosa avait raison. Sentier ou non, le danger sévissait sans doute partout ici, et ils avaient tous une mission, un contrat. Mais en dehors de passer la nuit dans cette sombre forêt, Aelin voulait découvrir la vérité qui s’y cachait. Contrairement à ses coéquipiers, elle était ici sur ses terres et elle ne voulait pas y laisser un mal qui ronge. Elle le regarde droit dans les yeux et hoche la tête lorsqu’il affirma pouvoir se charger du lien entre les deux groupes, en signe de remerciement. Non pas qu’elle ne voulait lui adresser avec des mots mais à peine l’animal de neige était là qu’Ivy attrapa son bras pour l’entrainer hors du sentier, taquine malgré cette sensation. Elle posa un ultime regard à Caym avant qu’il ne soit caché par la faune. Ne meurs pas. Elle avait comme un mauvais pressentiment, mais peut-être était-ce à cause de cette aura malveillante qu'elle ressentait.

Elle sourit à sa coéquipière alors que la taquinerie semble vouloir régner en maitre de leur côté de l’escapade, malgré l’atmosphère lourde tout autour d’elles. Elle sourit, amusée, et reprendre sur le même ton que son amie. « Pourquoi serais-je ici si je ne pensais pas qu’il y avait un beau buttin à la clé ? » La vérité, c’était surtout qu’il s’agissait d’Ilmyde. Comment ne pas réagir, comment rester les bras croisés ? Son attention se porte sur tout. Tous les alentours, le moindre détail qui lui semblerait anormal. « Dissuader, cacher quelque chose. Je ne sais pas pourquoi c’est là. Mais je sais que c’est forcément mauvais, sinon ça ne serait pas là. » Elle regarde Ivy l’air sombre avant que son attention toute entière se reporte sur la forêt. Rien ici ne pouvait lui inspirer confiance.
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




La forêt inconnue

Caym observa les demoiselles partirent, dans leurs habiles et amicales mesquineries. Il était troublant de voir les demoiselles agir de la sorte, dans un lieu si obscur et sombre. Mais cela n'était pas une gêne, après tout, il savait parfaitement qu'elles étaient le genre de personnes sur lesquelles on pouvait compter en cas de souci et les savoir toutes deux ensembles. était un soulagement pour le Kiréïdien, il savait très bien de quoi les deux étaient capables et chacune serait capable de protéger l'autre sans aucun souci. Quant à lui, il faisait équipe avec l'inconnu de la troupe, bien que ce n'était nullement synonyme de manque de confiance. Il se dégageait d'Ignis comme une sensation d'assurance incroyable qui rassurait même Caym, fait des plus rares quand ce dernier devait agir avec des inconnus. De plus, agir avec un mage était sans doute une des meilleures choses qui pouvait arriver au mercenaire, ils pourraient ainsi profiter des points forts des deux partis pour tirer le meilleur de leurs compétences. Il capta le regard de la renarde, un regard emprunt d'une angoisse sourde. Une fois que ses camarades furent hors de vision, il se tourna vers le sentier, tentant de voir jusqu'où ce dernier pouvait bien mener. Il n'arriva à voir pas plus loin qu'une multitude de branche qui obstruait l'horizon à une vingtaine de mètre en amont. "Bon, je pense que nous pouvons y aller, nous aussi ?"

Ils marchèrent depuis un court instant et pas une fois ils n'avaient quittés le sentier. Pas une fois l'étrange impression de malaise ne les avait gagné et cela troublait de plus en plus le mercenaire. Son regard se promenait de part et d'autres du chemin, à la recherche de toute chose susceptible d'être surnaturelle, hors du commun. Sans réel succès jusqu'à présent. "Excusez-moi, Ignis... Vous avez l'air de vous y connaitre en magie..." Durant leur marche, une question avait commencé à germer dans l'esprit du mercenaire, une question qui le laissait perplexe. Peut-être était-ce dû à son ignorance dans le domaine de la magie, peut-être se posait-il trop de question. Mais il voulait absolument mettre ce point au clair, encore plus avec le conseiller du royaume d'Asmosa, réputé pour sa grande maîtrise des arcanes. "L'enchantement qui frappe cette forêt, peut-il être d'origine naturel ? Ou dû à la malice, peut-être ?" Si oui, alors rien n'était réellement surprenant, le danger resterait présent mais il pouvait être contré aisément. Si non... Cela signifiait que des mages s'étaient infiltrés dans la forêt et les choses s'annonçaient beaucoup plus complexe.


Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



IV. La forêt inconnue

Path through the dark and deep ice
www — La situation s'avérait plus compliquée qu'Ignis pouvait l'imaginer. A peine le petit groupe était-il entré dans cette forêt que le doute les touchait déjà, les incitant à se questionner alors que la nuit ne s'était même pas encore présentée à eux. Mais pas un seul des quatre aventuriers ne baissaient les bras pour autant et il n'était d'ailleurs même pas fait allusion de faire demi-tour, tous conscients de ce qu'ils risquaient dès lors qu'ils ont accepté cette mission. La décision fût prise, ils allaient se séparer afin de couvrir plus de surface mais surtout pour comprendre le pourquoi de cette malédiction sur la forêt. Incantant son familier, le conseiller n'eut pas le temps de dire quoique ce soit que les deux femmes prenaient déjà la poudre d'escampette en dehors du sentier. Heureusement l'oiseau avait pu les suivre, virevoltant en leur compagnie afin d'assurer un lien.

L'homme se tournait alors vers le sentier en compagnie du mercenaire, acquiesçant dans sa direction. « Oui hâtons-nous car à ce rythme, elles découvriront cette forêt en entier. » Une plaisanterie bien que le mage restait convaincu qu'agir trop vite allait leur attirer des ennuies bien qu'il ne le disait pas clairement. Marchant sur le chemin sans une seule sensation désagréable, il écoutait les dires de Caym, esquissant un léger sourire à ses propos. « Je pense m'en sortir plutôt bien, la Reine a été un excellent professeur. » Il le laissait poursuivre, les bras croisés et la mine pensive. « Très bonne question. Je sais que l'union de mages pourraient créer ce genre de phénomène bien que je ne vois pas ce qu'il ferait en Ilmyde. La Malice, elle, nous ne la cernons pas assez pour savoir. Qui sait de quoi elle est vraiment capable mais si c'est elle, nous allons avoir bien des difficultés durant la nuit. »





The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Déesse

Messages : 319



LA FORÊT INCONNUE || 24%
Votre stratégie est ainsi faite ; vous êtes à présents divisés en deux duo. Le premier groupe en dehors du sentier ressent alors encore d'avantage la sensation d'oppression, comme si des choses se tapissaient dans la neige, sous vos pieds. Pire, le simple envol d'un oiseau ou la fuite d'un animal sauvage vous ferait presque sortir les armes. Vous commencez à avoir des sensations étranges, comme des hallucinations. Vous croyez toutes les deux apercevoir quelqu'un de votre passé marcher au loin. La situation en serait presque insoutenable toutes les deux...
Le duo masculin en revanche ne ressent aucune nouvelle sensation. La forêt paraît toujours aussi normal et le tout en serait presque ennuyeux. Mais voilà qu'un léger souci se présente ; des arbres sont tombés sur le sentier et l'amas de neige est si grand qu'il est impossible de se détourner de poursuivre sans contourner le chemin. Le dilemme est compliqué, que faire ?

HRP ; ♥

IVY — AELIN — CAYM — IGNIS ✘ Deux réponses par personne


Voir le profil de l'utilisateur http://graylingemblem.forumactif.com
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207







LA FORÊT INCONNUE



Maintenant que vous étiez seules entre filles, tu ne tardas pas à en profiter pour commencer à taquiner ta chère amie, souriant à ton tour d’amusement en écoutant sa réponse. Ça pouvait se tenir, mais au fond, tu devinais bien que ce n’était pas la seule raison de sa venue en ses lieux. Par respect, tu ne préféras pas demander et pourquoi de toute façon demander ce qui te semblait quelques parts évident. Puis, ce n’était pas non plus ta préoccupation première il fallait bien l’avouer. Très vite, tu sentais que tes pas hors de ce sentier n’était pas de bonne augure, car plus tes chaussures marquait la neige, plus tu sentais cette sensation désagréable s’intensifier. Elle devenait plus pesante, plus forte, comme si elle cherchait à t’étouffer pour mieux te tuer. Chaque bruit devenait comme un son strident marquant le glas de la mort. Inconsciemment, tu te mettais de plus en plus sur tes gardes, commençant à abandonner cet air insouciant qui jusqu’ici avait marqué ton visage. Cette sensation était bien trop hostile à tes yeux. « Je pense que nos dires se confirment de plus en plus… Ressens-tu ce malaise persistant toi aussi ? » La réponse te semblait évidente, mais tu avais besoin de ce petit réconfort, juste pour te confronter dans l’idée que tu n’étais pas la seule à te sentir sans défense. Peut-être que Caym avait eu raison au fond, il aurait mieux fallu rester sur ce sentier fait de sûreté et de paisibilité.

Secouant la tête, tu te raisonnas face à ce jugement. Justement, il fallait essayer de découvrir les mystères de cette forêt et c’était cette oppression qui t’avait grandement titillé. Qui t’avait même pour ainsi dire, incité à arpenter ce chemin tortueux. Alors il était hors de question de partir comme une lâche, surtout que cela n’était tout bonnement pas ton genre. Regardant autour de toi, comme pour t’assurer que tout était en ordre et te rassurer, ton regard se fixa étrangement vers un point qui semblait s’étendre à l’infini. Au loin, tu voyais une silhouette se déplacer lentement, marchant comme si elle s’offrait une balade de santé. Ses cheveux attachés étaient d’un noir de jais comme les tiens. Son visage était plus sévère mais semblait se dessiner avec les mêmes traits que les tiens, bien que le profil semble moins ressemblant quand on y regardait de plus près. « Yaëlle ? » Surprise par cette apparition, tu restas quelques instants stupéfaite, avant de commencer à t’avancer à vive allure vers cette silhouette qui se démarquait du paysage, mais après quelques brefs pas rapides, tu te stoppas nette, prenant conscience que cela était tout bonnement impossible. Ta petite sœur, ne pouvait se trouver en ses lieux. Elle était en Asmosa, bien au chaud dans la demeure familiale que tu avais fuis. Elle n’aurait jamais pus se trouver ici et encore moins aussi paisible face à toi. Ne voulant pas perdre contenance, tu repris ton sourire de faux-semblant, te tournant vers Aelin avec un air un peu gênée. « Mince, je crois que je commence à avoir la berlue… Rassure-moi, ça ne vient pas que de moi hein ? » Parce que si tu commençais à devenir folle avant même que la nuit ne soit tombée, ça risquait de promettre pour la suite.  
Voir le profil de l'utilisateur
Aelin ;

avatar
Neutre

Messages : 241




Les chemins se sont séparés, demoiselles d’un côté et hommes de l’autre, amusante distribution. Audacieuses, peut-être inconscientes, elles se frayent un chemin hors du chantier. Et cette sensation, cette maudite sensation s’intensifie autour d’elle, d’elles deux sans doute. Il en faut bien davantage pour faire reculer la reine du marché noir, mais elle doit bien reconnaitre qu’elle s’en serait tout de même passée. Son amie l’interroge sur ce fait, elle ne peut qu’hocher la tête en signe d’affirmation. « Oui, de plus en plus… » Mais cela ne la conforte également que plus dans l’idée que cette sensation cache ou protège quelque chose. Voire les deux. Alors elle continue, même si ses jambes ne veulent que faire demi-tour.

Son regard, en revanche, prend le soin de se poser partout, dans les moindres recoins, comme pour y déceller quelque chose qui se cachait, quelque chose d’invisible, qui n’existait même peut-être pas. Elle a l’impression de devenir parano. C’est un mot, sorti de la bouche de sa coéquipière, qui la tire de là. Yaëlle ? Qui est-elle ? Elle regarde dans sa direction, mais ne voit personne. Elle la suit cependant, inquiète et concernée. Jusqu’à ce qu’elle se tourne vers elle pour reprendre la parole une nouvelle fois. Elle n’a rien vu, mais ose un regard autour d’elle, tout de même, pour s’en assurer.

Et elle s’arrête net devant cette silhouette qui se dessine, au loin. Une femme, belle, élégante, le regard doux. Une femme qu’elle connait bien. Qui possède les même traits qu’elle, mais en plus âgée. « Maman ? » murmure-t-elle davantage pour elle-même. Elle a besoin de s’approcher, de s’en assurer. Comment peut-elle y croire ? Sa mère n’est plus. Et si quelconque démon a décidé de prendre sa forme ou de la faire apparaitre pour la perturber, c’est peut-être réussi mais également très mal joué. Parce qu’elle va vraiment vouloir défoncer l’abruti qui a osé lui faire ça. Elle s’approche, tend le bras pour l’atteindre. Et elle disparait. La reine du marché noir se tourne alors vers sa coéquipière. « Je ne sais pas qui fait ça, mais crois-moi, il n’a pas hâte de me rencontrer. » Malgré l’envie de partir, naissante de cette saleté de sensation, elle n’a que plus envie de trouver le coupable pour lui botter les fesses.
Voir le profil de l'utilisateur
Caym ;

avatar
Pacifiste

Messages : 137




La forêt inconnue

Le mercenaire et le conseiller d'Asmosa continuèrent leur route, sans pour autant s'adonner aux joies et plaisir de la conversation. Tout du moins pour le Kiréïdien, qui n'était définitivement pas un réel adepte de ce genre de chose. Non, son esprit était focalisé sur l'instant présent et son travail. Il détaillait les lieux, observait les environs, serrant sa lance de sa main lorsqu'il entendait un bruissement dans un fourré. Quant à ses pensées, elles se concentraient sur la nature même de cette mission, une mission à même de faire se déplacer une personnalité si importante du pays d'Asmosa. Peut-être même était-il au courant de quelque chose ? Ou n'était-ce que des soupçons, suffisant pour éveiller la curiosité de la royauté asmosienne, un pays connu pour sa grande connaissance de la magie. Devait-il questionner plus en détail Ignis ? Non, inutile, au vu de sa position, il était sûrement le plus à même de savoir que certaines informations ne devaient pas être partagé à la légère, le faire parler serait bien trop difficile. En revanche, il était une chose qui était sûr, ses compétences seraient le fer de lance de cette mission. Caym devait le protéger et le maintenir en vie, quoi qu'il puisse arriver.

Plus loin, un obstacle se présenta à eux, sous la forme d'arbres tombés et de neige entassé. Sans pour autant quitter le sentier, le guerrier s'approcha un peu plus pour observer les faits. Jamais il n'aurait pensé, de loin, que cet amoncellement pouvait être aussi grand. Tout le chemin était obstrué, sans parler de la taille du monticule. L'escalade risquait d'être minutieuse, voire même impossible. L'accumulation de la neige rendait invisible les différents espaces entre les troncs et les branches, le moindre faux pas était synonyme de blessure qui, bien que superficielle, aurait rendu toute la mission bien plus difficile. Du bout de sa lance, Caym tenta de faire bouger un tronc sans succès. Un coup de pied mieux placé fit tomber un peu de neige, rien d'autre. Devaient-ils prendre un risque ou contourner l'obstacle, au risque de subir l'enchantement dont les lèvres embrassaient la forêt toute entière à l'exception du sentier ? "Voilà qui rend notre exploration plus mouvementée... Vous voulez tenter de passer ?" Il désigna du regard le tas devant lui, attendant la réponse du magicien. Comment les demoiselles s'en sortaient, de leurs côtés ?


Un monde sans sacrifice n'existe pas...
Ne le réalises-tu pas ?
Nous appelons temporairement monde
Cet enfer de cendres
Flottant sur une mer de sang.
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis ;

avatar
Neutre

Messages : 349



V. La forêt inconnue

Path through the dark and deep ice
www — Curiosité. Au fond, le mage ne savait pas du tout dans quoi il se lançait, au sein de cette forêt aussi froide qu'inquiétante. Il était à présent en compagnie d'un mercenaire peu bavard que le conseiller ne pouvait s'empêcher de détailler tandis qu'ils marchaient tous les deux à la recherche d'un indice ou bien d'informations intéressantes. Les mains jointes dans le dos, Ignis profitait de la bise bien trop froide pour beaucoup tandis que lui, il ne pouvait s'empêcher de l'aimer. Même son élément de prédilection s'était avéré être la glace ; son lien avec cette nation ne se tarira donc jamais, il restait gravé, comme encré dans sa chair la plus profonde. En l'honneur de ce point d'encrage, il se devait d'en apprendre plus sur ce lieu supposé comme maudit. Sûr de lui et cette décision, il avançait donc sans une once d'hésitation jusqu'à cette découverte.

La nature était contre eux ; voilà que le sentier n'était plus, ce dernier enseveli sous une immense masse de neige et de bois. Ignis libérait alors un léger soupir, sa main droite venant se figer sur sa hanche au constat tandis que Caym s'évertuait à essayer de libérer la voie, sans succès. Réflexion. Les choses ne s'avéraient pas aussi simples qu'ils auraient pu l'imaginer, loin de là. Le choix précédent semblait bien inutile à cette vision, à tel point que le mercenaire brisa le silence qu'il essayait de conserver. « Bonne question, serais-je trop pessimiste en imaginant que le sentier a été bloqué volontairement ? » Il haussait ses épaules puis plaçait sa paume contre la neige. « Il nous faudrait contourner mais cela nous incitera à quitter le chemin. Je suis prêt à tenter le coup mais, je ne veux pas vous forcer ? » Ignis se tourna vers l'homme, le questionnant du regard.




The people and the friends that we have lost.
And the the dreams that have flew. Never forget them.
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy ;

avatar
Maudit

Messages : 207







LA FORÊT INCONNUE



Après les sensations de malaise et d’angoisse, ce fut au tour des hallucinations de se mettre en scène. Chose qui ne te plaisait pas, surtout quand celle-ci se montrait plus que réaliste. Seule la raison, avait finis par te faire prendre conscience du subterfuge. Il était impossible que ta chère sœur se trouve en ses lieux et encore moins qu’elle y joue les aventurières. Quand tu te rendis compte de cela, tu t’arrêtas alors, avant de t’exclamer auprès de ta partenaire d’aventure. Tu étais gênée d’être facilement tombée dans un piège aussi grotesque, mais de ce que tu pouvais voir, la belle Algiz n’avait pas entrevue cette vision de ta sœur. Tu semblais être la seule à l’avoir vu. Tu regardas alors de nouveau autour de toi, t’attendant à apercevoir l’origine de ce petit manège, quand tu entendis comme un murmure près de toi. Tu n’avais pus distinguer les mots tant ils avaient été énoncés à mi-voix, mais tu pus constater que c’était au tour d’Aelin de se faire avoir par ses propres fantômes. Silencieuse, tu ne lâchas l’algiz des yeux. Guettant la moindre de ses réactions avant de sourire face à sa réaction qui semblait marquer une grande pointe d’agacement et d’énervement sans que celle-ci soit montrée. « J’ai l’impression que cette chose ou cette personne, veut jouer avec nous. Sauf qu’il devrait peut-être y réfléchir à deux fois. » Toi-même tu savais qu’il était plutôt déconseillé de jouer avec les nerfs des gens, surtout sur des sujets aussi sensibles. Tu ne savais pas ce qu’Aelin avait pus entrevoir, mais tu devinas que ce n’était pas une chose sur laquelle elle plaisantait. Tout comme toi d’ailleurs. La forêt semblait toujours aussi silencieuse pourtant, tu savais maintenant que son hostilité était due à une quelconque force. Ce qu’elle cherchait à faire restait un mystère, mais en tout cas, il ne fallait pas être débile pour se rendre compte qu’elle cherchait clairement à éloigner les curieux hors de son domaine. « Je me demande ce que cette forêt tient tant à cacher pour nous en éloigner… » C’était plus une réflexion pour toi-même, mais il ça ne signifiait rien de bon pour la suite des opérations. Cette mission semblait s’obscurcir au fur et à mesure qu’elle avançait doucement.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [MISSION] Les rebelles de la forêt : La chasse est ouverte !
» Mangez des koalas, sauvez une forêt d'eucalyptus. [RP Kuchiyose]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grayling Emblem :: Archives :: Corbeille
Sauter vers: